Le Thalys low-cost entre Paris et Bruxelles mettra une heure de plus pour arriver

Les billets de ces nouvelles rames "Izy" seront vendus entre 19 euros et 59 euros, uniquement sur Internet. Le trajet durera deux heures quinze, contre une heure vingt-deux pour l'offre classique
Ces trains low-cost seront équipés de rames de couleur verte et violette et non des traditionnelles rames de couleur bordeaux.
Ces trains low-cost seront équipés de rames de couleur verte et violette et non des traditionnelles rames de couleur bordeaux. (Crédits : REUTERS/Christian Hartmann)

Thalys craint la concurrence du covoiturage. Alors que le filon connait un formidable essor -BlablaCar a levé 200 millions de dollars en septembre-, la compagnie ferroviaire, qui relie la France à la Belgique, l'Allemagne, et aux Pays-Bas, a annoncé mardi 1er mars le lancement de trains à "bas coût" entre Paris et Bruxelles pour capter une clientèle loisirs.

"Nous visons une clientèle loisirs, jeunes, familles, des gens qui vont à Bruxelles pour les vacances, pour un 'city-trip' ou dans l'autre sens", a expliqué à l'AFP la directrice générale de Thalys, Agnès Ogier.

Un trajet plus long et pas de bar

Thalys, qui exploite elle-même depuis le 1er avril 2015 ses trains en France et en Belgique, lancera à compter du 3 avril deux nouvelles rames baptisées "Izy", de couleur verte et violette, dont le billet sera commercialisé à partir de 19 euros l'aller. La compagnie, filiale à 60% de la SNCF et de 40% de la SNCB, commercialise déjà des billets sur Thalys à partir de 29 euros sur Paris-Bruxelles, mais cette offre ne correspond pas à des trains entièrement dédiés. Le prix d'un billet classique sur Izy sera plafonné à 59 euros, mais la compagnie ne communique pas sur le prix moyen d'un billet.

En contrepartie, le temps de trajet sera allongé en moyenne de 53 minutes et l'offre de services sera réduite. Pour rentrer dans ses frais, la compagnie prévoit en effet de "réduire son coût d'infrastructure" en faisant circuler les Izy en partie sur des voies classiques empruntées par des TER et Intercités, ce qui fera passer le temps de trajet de 1h22 à 2h15 en moyenne, contre "3h à 3h30" en voiture. Ces nouveaux trains ne seront par ailleurs pas équipés de voiture-bar. Les billets seront uniquement vendus sur internet et ne seront ni échangeables ni remboursables, tandis que les bagages seront limités. Deux à trois allers-retours quotidiens sont prévus.

(avec AFP)

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 02/03/2016 à 9:46
Signaler
Je préfère payer mon billet moins cher que de disposer d'un bar dont je ne me servirai jamais. Ce genre de "services" est particulièrement grotesque, seulement là pour le marketing coûteux et inefficace.

à écrit le 02/03/2016 à 9:00
Signaler
Serré comme des sardines 1heure de plus, faut être motivé...

à écrit le 02/03/2016 à 8:15
Signaler
L'intérêt d'une telle initiative réside dans la capacité à offrir une prestation ferroviaire intermédiaire à tarif attractif entre celle du THALYS ( LGV de bout en bout avec temps de parcours inégalable) et celle de l'automobile fortement agressive ...

le 02/03/2016 à 11:21
Signaler
c'est efficace en effet, et j'en ajoute : interdisez internet dans les trains et j'accepterai de payer un peu plus cher.

le 02/03/2016 à 12:38
Signaler
Petite correction technique , ce sera la partie NORD de la LGV qui sera empruntée et ce à partir du raccordement de Roeux à proximité d'Arras ! La partie SUD de la LGV étant la plus chère , c'est elle qui est évitée moyennant l'emprunt de la ligne c...

à écrit le 01/03/2016 à 18:17
Signaler
Une rame TGV sur le réseau classique .... Elle est donc inutile ! Thalys n'a pas retenu les enseignements du réseau français. Quand à la suppression du bar ... Les gens qui claquent de la thune pour un week-end (ou plus !) bruxellois sont en général ...

le 01/03/2016 à 20:24
Signaler
En même temps sans bar, tu as une voiture pleine avec des passagers, plus rentable, pas d employés service 1 ère personne au bar. Pas d employé pour le remplissage du bar, pas de préparateur pour remplir la chariote de remplissage, enfin de compte pl...

à écrit le 01/03/2016 à 15:12
Signaler
Il faut bien trouver une explication, au début, pour baisser les prix subitement.

le 01/03/2016 à 20:04
Signaler
Si la SNCF s'alignait, ils auraient à nouveau des clients en masse... Un Paris Bruxelles moins cher qu'un Paris Nantes, pas mal.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.