Forum Zéro Carbone : les villes aux avant-postes de la lutte contre le dérèglement climatique

Au lendemain de la COP26 et à la veille de l'élection présidentielle, le climat s'impose comme une urgence économique, politique et sociale. Un enjeu au cœur du forum Zéro Carbone Paris dont la nouvelle édition se tient ce mardi 30 novembre.

6 mn

(Crédits : La Tribune)

Malgré une COP26 au goût d'inachevé, la décennie 2020 sera-t-elle celle de la prise en compte à sa juste valeur du dérèglement climatique ? Sachant que la menace se précise, que fait-on ? Le Green Deal européen et son programme « Fit for 55 » sont-ils enfin à la hauteur des enjeux ? Comment accompagner les transitions nécessaires ?

En réalité, les grandes villes, qui concentrent déjà deux tiers et bientôt les trois quarts des habitants de la planète, sont parties intégrantes de la solution, et pas simplement du problème. Depuis 2005, elles se réunissent au sein du C40 Climate Leadership Group, créée par l'ancien maire de Londres Ken Livingstone, puis présidé par la maire de Paris Anne Hidalgo et désormais par celui de Los Angeles, Eric Garcetti.

Rien qu'en France, les responsables politiques locaux n'ont plus le choix. « Les décideurs publics, à l'échelle nationale comme territoriale, doivent prendre en compte la stratégie nationale bas-carbone » qui intime d'atteindre la neutralité carbone en 2050, a l'habitude de répéter le ministère de la Transition écologique. Ils doivent ainsi « développer des modalités de gouvernance facilitant la mise en œuvre territoriale de l'objectif de neutralité carbone » ainsi qu'une « offre de données permettant la comparaison des trajectoires de transition territoriales avec la trajectoire nationale ».

En matière de transports, premier émetteur de gaz à effet de serre, les orientations gouvernementales sont claires. Il s'agit de donner au secteur des signaux prix incitatifs, de fixer des objectifs clairs et cohérents avec les objectifs visés pour la transition énergétique des parcs, d'accompagner l'évolution des flottes pour tous les modes de transport, de soutenir les collectivités locales et les entreprises dans la mise en place d'initiatives innovantes, d'encourager le report modal en soutenant les mobilités actives et les transports massifiés et collectifs (fret et voyageurs) et en développant l'intermodalité et de maîtriser la hausse de la demande de transport.

Autrement dit, faut-il vraiment en finir avec la voiture en ville ? Quid de son rapport avec son agglomération ? La démobilité, vantée par la ville de Paris, est-elle un nouveau projet social ou une fausse bonne idée ? Le « Maas » ou mobilité comme service, c'est-à-dire la possibilité de planifier l'usage de plusieurs moyens de transport, est-elle une solution crédible pour répondre à tous ces enjeux ? Faut-il enfin massifier l'installation des bornes de recharge électriques ?

Lire aussi 4 mnDossier-enquête : le "business" des bornes de recharge électrique

Et ce alors que la stratégie nationale bas-carbone appelle à décarboner et diversifier le mix énergétique notamment via le développement des énergies renouvelables, à maîtriser la demande via l'efficacité énergétique et la sobriété tout en lissant la courbe de demande électrique en atténuant les pointes de consommation saisonnières et journalières, ou encore à préciser les options pour mieux éclairer, notamment, le devenir des réseaux de gaz et de chaleur.

Encore faut-il faciliter l'acceptation des énergies renouvelables en ville... Ou miser sur l'hydrogène vert, aujourd'hui encore trop gris, à moins qu'il devienne blanc demain ?

Avant que cette énergie ne s'invite dans les logements, il faudra quoiqu'il en soit arriver à « guider l'évolution du mix énergétique sur la phase d'usage des bâtiments existants et neufs vers une consommation d'énergétique totalement décarbonée », « inciter à une rénovation de l'ensemble du parc existant résidentiel et tertiaire », « accroître les niveaux de performance énergie et carbone sur les bâtiments neufs dans les futures réglementations environnementales » et « viser une meilleure efficacité énergétique des équipements ainsi qu'une sobriété des usages ».

Dans ce domaine, outre 6,7 milliards d'euros dans le plan France Relance pour la rénovation, tout va s'accélérer le 1er janvier 2022. La réglementation environnementale des bâtiments neufs dite « RE2020 » contraindra les professionnels à recourir aux matériaux biosourcés, c'est-à-dire d'origine naturelle, type bois, chanvre, lin ou paille, géosourcés, comme l'argile ou la pierre de taille, et aux matériaux plus usuels comme la brique et le béton qui se seront décarbonés ainsi que l'introduction de davantage de mixité de matériaux.

Sans oublier l'entrée en vigueur du décret tertiaire qui va forcer tous les propriétaires bailleurs et occupants de bâtiments tertiaires privés et publics de plus de 1.000 mètres carrés à réduire leurs consommations d'énergie sur la base de celles de 2010 : -40% en 2030, -50% en 2040 et -60% en 2050. Sans parler des mutations de l'organisation du travail liée à la pandémie, entre le télétravail, les tiers-lieux et les traditionnels bureaux.

La loi « Climat et Résilience » fin août impose en outre de diviser par deux l'artificialisation des sols dans les dix ans, et mécaniquement, d'augmenter la densité des lieux de vie. Ce n'est pas sans poser question tant sur la supervision des déchets qui relève parfois de la mission impossible que de la gestion du cycle de l'eau. Cette dernière reste en effet la grande oubliée de la « flop 26 » malgré les épisodes à répétition d'inondation et de sécheresse.

L'énergie et l'eau ne sont pas non plus à l'abri de cyberattaques. Comment alors résoudre l'équation a priori insoluble entre le numérique comme outil de pilotage et la 5G comme amélioration des usages ?

Pour répondre à tous ces défis, acteurs associatifs, privés, politiques et publics viendront en débattre lors du Paris Zéro Carbone le 30 novembre 2021 à l'hôtel de ville de Paris.

___________________________

Retrouvez ici le programme et le live du forum diffusé sur latribune.fr et nos réseaux sociaux

- Programme

https://0carbone.fr/

- Live Vidéo

Salle 1 - Salle des fêtes : https://youtu.be/vkPYuxbou94

Salle 2 - Salon Bertrand : https://youtu.be/3tpD8Ydt9v0

Salle 3 - Salle JP Laurens : https://youtu.be/fZ-2hCki9T0

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 29/11/2021 à 17:48
Signaler
afin de sauver la planete en arretant de couper des sapins capteurs de CO2, les sauveurs de planete font des trucs en acier et en verre, ce qui en dit tres tres tres tres long sur leur niveau intellectuel et scientifique ( https://actu.fr/nouvelle-aq...

à écrit le 29/11/2021 à 17:01
Signaler
Vous voulez lutter contre le dérèglement climatique ? C'est simple, devenez pauvre. Qui veut devenir pauvre ? Personne ? Bon ben voilà, tout est dit

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.