La Norvège investit 1,6 milliard d'euros dans le captage et le stockage du CO2, une technologie encore peu exploitée

 |  | 782 mots
Lecture 4 min.
À Dunkerque, un pilote industriel de captage et de stockage de dioxyde de carbone (CO2) sera opérationnel à compter de 2021.
À Dunkerque, un pilote industriel de captage et de stockage de dioxyde de carbone (CO2) sera opérationnel à compter de 2021. (Crédits : Mike Blake)
Baptisé "Longship", "c'est le plus grand projet climatique jamais réalisé dans l'industrie norvégienne", a déclaré la ministre du Pétrole et de l'Énergie. Au niveau mondial, on dénombre seulement une vingtaine de projets en opération quand, en France, la pratique, jugée coûteuse, reste encore largement confidentielle.

Le gouvernement norvégien a indiqué ce lundi vouloir investir 16,8 milliards de couronnes (1,6 milliard d'euros) dans le captage et stockage de carbone (abrégé CSC en français ou CCS en anglais pour "Carbon capture and storage"), une technologie jugée prometteuse pour le climat mais extrêmement coûteuse.

L'annonce survient le jour même où le groupe Extinction Rebellion menait une action à Oslo pour protester contre la politique pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'hydrocarbures d'Europe de l'Ouest.

Baptisé "Longship" du nom des bateaux vikings, "c'est le plus grand projet climatique jamais réalisé dans l'industrie norvégienne", a déclaré la ministre du Pétrole et de l'Énergie, Tina Bru, en présentant un Livre Blanc sur le CCS.

Le gouvernement dit vouloir financer prioritairement la réalisation d'un projet de captage et stockage de CO2 sur une usine de ciment à Brevik, dans le sud du pays. L'industrie du ciment est jugée responsable de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/09/2020 à 7:09 :
Avec la capture et le stockage de carbone on ne fait que cacher la misère. Sans compter qu’on expose les populations locales et futures à de grands dangers.

Capturons le CO2 pour synthétiser au prix d’un apport énergétique « propre » un carburant ainsi renouvelé ou pour épurer l’air.
a écrit le 21/09/2020 à 16:39 :
Ben oui il y a tellement de lobbys en ce monde cupide que même de planter des arbres, simplement, doit gêner le lobby de l'immobilier. On attend mieux quand même de ces pays du nord de l'UE bien souvent plus progressistes d'habitude que le reste de l'UERSS.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :