Coup d'envoi d'un débat de huit mois sur la transition énergétique

Le débat sur la transition énergétique doit aboutir à des recommandations qui seront rendues par le ministère de l'Ecologie en juillet 2013. Certaines ONG ont d'ores et déjà refusé d'y prendre part, en protestation contre la la composition du comité de pilotage de ce projet.
François Hollande souhaite ramener la part du nucléaire dans la production électrique de 75 à 50% d'ici 2025 et développer les énergies renouvelables. opyright Reuters
François Hollande souhaite ramener la part du nucléaire dans la production électrique de 75 à 50% d'ici 2025 et développer les énergies renouvelables. opyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Si Pollutec, le salon international des équipements, des technologies et des services de l'environnement a lieu cette semaine à Lyon ce n'est sans doute pas par hasard. Ce jeudi 29 novembre correspond au lancement officiel du débat sur la transition énergétique. L'objectif ambitieux est de réussir à évaluer les besoins de la France en énergies à horizon 2025 et au-delà. Et surtout d'imaginer des solutions pour y répondre de manière "durable".

Ce débat national en trois étapes orchestré par l'exécutif débouchera sur une loi qui sera votée en 2013, fixant les orientations de la politique énergétique de la France pour les années à venir. L'équipe de Delphine Batho, la ministre de l'Ecologie et de l'Energie, a jusqu'en juillet prochain pour rendre ses recommandations.

Anne Lauvergeon, membre du comité de pilotage

Six experts ont été désignés pour former un comité de pilotage pour réfléchir sur la transition énergétique : l'économiste et spécialiste du développement durable Laurence Tubiana, Anne Lauvergeon, ancienne patronne du groupe nucléaire Areva, Bruno Rebelle (ex-directeur de Greenpeace France), le climatologue Jean Jouzel, Michel Rollier (ex-dirigeant de Michelin) et Georges Mercadel.

Si Delphine Batho a promis un débat "contradictoire" et "pluraliste", elle sait aussi "qu'il y a des avis et des positions parfois diamétralement opposés", ce qui laisse augurer de tout sauf d'un long fleuve tranquille. Greenpeace et Les Amis de la Terre, mécontents de la composition initiale du comité de pilotage, ont d'ailleurs renoncé à y participer.

Débats en régions dès févier

Sur le fond, l'exploitation du gaz de schiste devrait cristalliser le débat, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg ayant ravivé la polémique sur ce type d'énergie mercredi soir, déclarant que "ce gaz, mieux vaut le produire si nous l'avons, que de l'importer". Le ministre reste toutefois fermement opposé à la fracturation hydraulique, seul moyen connu à ce jour pour réussir à extraire ce gaz emprisonné dans des roches situées dans les profondeurs souterraines.

A partir de février, des débats seront aussi organisés dans les régions. Les objectifs fixés par François Hollande sont les suivants: ramener la part du nucléaire dans la production électrique de 75 à 50% d'ici 2025, développer les énergies renouvelables, encourager toutes les sources d'économie possibles et fermer la centrale de Fessenheim d'ici fin 2016.

POUR ALLER PLUS LOIN

» La transition énergétique, un enjeu de réussite économique et sociale pour la France

» Pourquoi la transition énergétique va détruire des centaines de milliers d'emplois

(avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 41
à écrit le 02/12/2012 à 6:00
Signaler
Un joli moyen pour distribuer légalement des prébendes à des amis très chers ou à des emmerd...pour obtenir leur silence. Merci les contribuables!!

le 02/12/2012 à 9:14
Signaler
Les conclusions du débat sur la transition énergétique sont probablement déjà écrites : on va prolonger Fessenheim de quelques années, entrebailler la porte à l'exploitation des gaz de schistes, faire quelques effets de manche sur l'efficacité énergé...

à écrit le 29/11/2012 à 21:12
Signaler
On verra qui se ferra le plus entendre! Ceux qui craignent d?être touchés par un éventuel Fukushima qui n'a fait aucune victime, ou ceux qui ont peur du changement climatique qui s'annonce avec un potentiel de plusieurs millions de morts.

le 29/11/2012 à 23:42
Signaler
Concernant le Japon et Fukushima, l'incertitude sur les doses reçues et la nature des phénomènes fait que l'IRSN n'exprimera pas avant plusieurs années un bilan des effets sanitaires de cet accident et sur le nombre des cancers radio-induits en ce qu...

à écrit le 29/11/2012 à 20:43
Signaler
Il est évident que le prix de l'énergie peut et doit être le DÉTERMINANT ! Mais il y a l'explosion de la précarité énergétique qui gangrène notre société.Les collectivités locales ,le monde associatif,les CCAS, savent déjà l'étendue des dégâts.Quant ...

le 30/11/2012 à 16:09
Signaler
A bioman. Concernant la Suisse, il importe de savoir que ce pays achète "peu cher" de l'électricité nucléaire Française produite la nuit (on ne déleste pas facilement une réacteur nucléaire comme un centrale gaz) pour remonter de l'eau afin de produi...

le 30/11/2012 à 23:00
Signaler
@ Suisse : l'électricité suisse en surplus est principalement vendue à l'Italie ! (l'Allemagne est toujours exportatrice). Pour les prix elle est vendue selon l'offre et la demande (marché spot/réseau Entso-E) donc export à faible prix de nuit en Fra...

le 02/12/2012 à 17:09
Signaler
5 kW avec 1 l/s, cela correspond à un dénivelé de plus de 500 m.(E=mgh) En 2011 les deux gros morceaux des échanges d'électricité Suisse sont "en gros" : 20TWh : France->Suisse->Italie 45TWh : Allemagne->Suisse->Allemagne (ou Suisse-Allemagne-Suiss...

le 03/12/2012 à 13:13
Signaler
Et pour le nord de l'Europe, la Norvège et ses barrages. Il y a de grosses capacités potentielles de pompages-turbinages non réalisées dans les Pyrénées.

à écrit le 29/11/2012 à 20:23
Signaler
Un débat qui ne servira à rien. A moins que leur but soit d'augmenter le prix de l'électricité de France. C'est dommage, quand on sait qu'on a la moins chère d'Europe. C'est regrettable de voir tous ces antinucléaires parler pour ne rien dire: quels ...

le 29/11/2012 à 20:51
Signaler
Atomic, je vous invite à consulter le site GLOBAL CHANCE (http://www.global-chance.org/spip.php?article50#conclusion) afin de grandir sur le sujet de l'énergie qui vous échappe ! Les Allemands consomment moins de pétrole et de l?électricité par HABIT...

le 30/11/2012 à 0:06
Signaler
AtomicD vous citez des données totalement inexactes pour la plupart, alors évidemment tous vos arguments s'effondrent. Le prix de l'électrité allemand va bientôt plafonner alors que celui en France décolle durablement et ce ne sont pas les Enr qui so...

à écrit le 29/11/2012 à 19:01
Signaler
L'énergie n'est pas assez chère en France et en Europe pour que les consommateurs particuliers ou industriels en fassent une préoccupation prioritaire. Il faudrait des mesures législatives pour mettre les consommateurs devant leurs responsabilités. J...

le 29/11/2012 à 20:17
Signaler
Ce n'est pas encore suffisant votre système. Multiplier par 2 (comme chez les Allemands et les Danois) ou par 20 le prix de l'énergie ne suffirait pas à atteindre vos nobles objectifs. En effet, certains récalcitrants s?ingénieraient encore à vouloir...

à écrit le 29/11/2012 à 16:26
Signaler
La perte energetique de nos appareils électroniques qui ont besoin d'un transfo pour fonctionner au lieu d'utiliser directement un courant a 12volt!

à écrit le 29/11/2012 à 16:13
Signaler
Les allemands on déjà lancé leur transition énergétique. On devrait s'y associer, plutôt que de vouloir trouver le saint graal. Si la transition c'est le nucléaire et le diesel on connait déjà pas besoin de commission bidon. Et franchement avec Lauve...

le 29/11/2012 à 20:20
Signaler
Lisez un peu la presse allemande (par exemple la partie anglophone du site du Spiegel) et vous constaterez avec désarroi que 18 mois après le début de la transition énergétique nos voisins s'interrogent sérieusement devant l'accumulation des problème...

le 30/11/2012 à 0:15
Signaler
Les problèmes allemands sont apparus avec l'approche des élections et de négociations sur la prise en charge des lignes permettant de relier la production éolienne offshore du Nord au bassin consommateur du Sud et la rénovation du réseau ancien. Il f...

le 03/12/2012 à 13:17
Signaler
@ Albert: La question du goulot d'étranglement que représente la faiblesse des lignes de transport électriques nord-sud est un problème connu. C'est en effet l'un des obstacles que les Allemands vont devoir faire sauter. Mais il n'y a là rien d'insur...

à écrit le 29/11/2012 à 12:14
Signaler
Huit mois de plus pour voir le problème d?en haut?. En attendant, - Moi consommateur, j?agis d?en bas : - Moi consommateur, en m?associant avec un copain je réduis ma facture essence de moitié (un jour lui, un jour mo...

à écrit le 29/11/2012 à 11:52
Signaler
De même c'était 5 sages qui étaient prévus dans le comité de pilotage, et depuis Pascal Colombani a déjà jeté l'éponge face aux contestations des ONG environnementales

à écrit le 29/11/2012 à 11:47
Signaler
Le salon Pollutec est ouvert depuis mardi et non jeudi. Quand la 1ère ligne d'un article est fausse, ça donne pas bien envie de lire la suite...

à écrit le 29/11/2012 à 11:40
Signaler
Parler de "transition" c'est déjà faire l'impasse du débat initial : quelles énergies la France peut produire, à quel coût (dont importations) et pour répondre à quels besoins (en temps et périodes, volume, modes de mise à disposition vers 'utilisate...

le 29/11/2012 à 18:21
Signaler
Commentaire très juste; une partie des conclusions est déjà dans le titre du débat.

le 30/11/2012 à 0:21
Signaler
Ce n'est pas une erreur puisque le nucléaire était prévu pour une durée de 30 ans et qu'il atteint désormais pour l'ensemble du parc français cette limite de 30 ans en moyenne. Au delà il entre dans un cercle vicieux de coûts de plus en plus élevés, ...

à écrit le 29/11/2012 à 10:54
Signaler
C'est moi ou j'ai l'impression d'entendre toujours les mêmes infos en ce qui concerne l'écologie et les énergies ? Débat de huit mois, réflexion de 6 mois, proposition dans 3 mois, étude de projet de 5 mois, re-débat de 8 huit mois, réunion de 3 mois...

à écrit le 29/11/2012 à 10:45
Signaler
Texte de Bataille (Georges) sur l'énergie : "Essentiellement la richesse est énergie, l'énergie est la base et la fin de la production" http://iiscn.wordpress.com/2011/05/06/bataille-et-lenergie/

à écrit le 29/11/2012 à 10:18
Signaler
bien sûr le développement de la recherche sur les nanotechnologies, en particulier du carbone, pour créer des supraconducteurs pour les batteries et des panneaux solaires à très haut rendement seront des priorités absolue...??? Pardon??:!! Ah!!! On n...

à écrit le 29/11/2012 à 10:18
Signaler
En France, 52% de l'énergie finale (hors pertes) sert à produire de la chaleur. En 2007, sur un total de 162 millions de TEP (tonne équivalent de pétrole) de consommation finale énergétique, 83,8 millions de TEP, soit un peu plus de la moitié (52,0...

le 29/11/2012 à 21:23
Signaler
Qui a fait fonctionné la première usine de méthanisation des ordures? Désolé pour tous ceux qui ne voient que par les champions autoproclamés de l'écologie, mais cette usine traite depuis vingt ans les ordures ménagères de la ville d'Amiens.... en Fr...

le 30/11/2012 à 0:44
Signaler
@ VD69, j'ai travaillé sur l'usine Valorga et ce n'était certainement pas la première unité ni les premiers travaux dans le monde, on a étudié de nombreux exemples. La première installation produisant du méthane qui a vu le jour en Europe est Exeter ...

à écrit le 29/11/2012 à 9:58
Signaler
Hier soir sur D8 il y avait une émission fort intéressante sur une solution suédoise. Ils récupèrent les déchets et ils en font du Biogaz. Pas un "Pseudo-vert" n'en a parlé. C(est une solution qui ne réclame pas de mettre des polluants dans le sol co...

le 29/11/2012 à 14:48
Signaler
Les allemands sont déjà partis sur cette voie. Elle est d'autant plus prometteuse qu'on peut obtenir du biogaz soit à partir de déchets ménagers, soit à partir de déchets agricoles. Malheureusement, seules quelques exploitations agricoles l'utilisent...

le 29/11/2012 à 15:41
Signaler
pardon ? Ça fait des années que le Biogaz par méthanisation essaye de s'imposer dans les champs français et nos centres de tri, pas mal de militants et de professionnel essayent de faire en sorte qu'il s'impose...c'est une très bonne source d'énergie...

le 30/11/2012 à 23:15
Signaler
Le biogaz a le potentiel de fournir au moins 10% de toutes les énergies primaires en France (électricité, pétrole, gaz etc). Des études vont jusqu'à plus de 20% si l'on y intégrait comme en Allemagne, au Luxembourg etc des cultures qui y soient spéci...

à écrit le 29/11/2012 à 9:57
Signaler
allez encore une commission ou on vas perdre son temps en palabre pour aboutir a rien rependre des projets enterrer dans des cartons depuis des annees le temps passe et evolue de toute facon tout le monde est d'accord mais personne ne veut du projet ...

le 29/11/2012 à 15:43
Signaler
l'énergie est une question sérieuse, qui nécessite des stratégies fines et réfléchies, de plus il faut réaliser des arbitrages cruciaux, si vous croyez qu'il suffit de sortir des projets des cartons...de plus certaines données économiques, technologi...

à écrit le 29/11/2012 à 9:09
Signaler
8 mois pour un rapport, sans doute autant pour des propositions, quand à l'action n'en parlons pas: ayrault arrivera bien à faire patienter les ecolos pendant la durée du quinquenat

à écrit le 29/11/2012 à 8:51
Signaler
Encore une pléiade de corrompus qui ne feront qu'en fonction des incitations financières diverses qui leur seront généreusement prodiguées par les divers lobbies.

le 29/11/2012 à 20:25
Signaler
Vous parlez des exploitants de parcs éoliens et solaires qui s'enrichissent sans risque avec des prix de rachat de l'électricité garantis sur 20 ans au frais des contribuables?

le 30/11/2012 à 1:01
Signaler
Citez moi des exploitants de parcs éoliens et solaires qui s'enrichissent abusivement aux frais des contribuables ? Prenez le montant des investissements, les charges frais etc et faîtes un bilan, vous verrez que vous faîtes un raccourci un peu rapid...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.