Les maires d'Île-de-France ne porteront pas la responsabilité de l'Etat dans une réouverture des écoles à marche forcée

 |   |  3386  mots
(Crédits : Damien Meyer/Pool/AFP)
LETTRE OUVERTE. Dans un texte publié en exclusivité par La Tribune, l'association des maires d'Ile-de-France demande "solennellement" au président de la République de repousser la réouverture des écoles à une date ultérieure au 11 mai.

Monsieur le Président de la République,

Vous avez annoncé aux Français, aux élus locaux, aux acteurs économiques et à l'ensemble de la société civile, à l'occasion de votre discours du 13 avril dernier, une sortie du confinement à compter du 11 mai.

Au lendemain du discours du Premier ministre annonçant la stratégie nationale du gouvernement, nous nous adressons à vous pour tirer la sonnette d'alarme : Monsieur le Président de la République, en Île-de-France, l'Etat ne peut pas se désengager de sa responsabilité dans la réouverture des écoles le 11 mai ; et ce calendrier est, dans la plupart de nos communes, intenable et irréaliste. Les conditions sanitaires à mettre en œuvre sont sérieuses et c'est bien normal ; cela ne s'improvise pas.

Vous avez affirmé qu'il était nécessaire de rouvrir les écoles, pour résorber les inégalités sociales et territoriales. L'objectif est bien évidemment incontestable et nous le partageons, mais nous avons le sentiment que cet objectif initial a été perdu de vue et qu'il ne pourra être atteint dans ces conditions. Nous savons, également, à quel point les écoles jouent un rôle fondamental pour que les services indispensables puissent redémarrer, pour que les parents dont la profession est liée à la reprise du réseau de transports et à l'éducation notamment puissent reprendre leur activité sur le terrain, et permettre ainsi à l'activité économique de reprendre progressivement.

"Tout cela ne s'improvise pas du jour au lendemain"

Les maires que nous sommes en ont fait la preuve : nous nous sommes mobilisés, à chaque étape de cette gestion de crise, pour rassurer, communiquer auprès de nos habitants et leur expliquer les nouvelles règles à respecter. Nous avons grâce à notre présence quotidienne sur le terrain, organisé la gestion de crise, trouvé des solutions pour le personnel soignant et pour l'accueil de leurs enfants, l'apport en masques, l'approvisionnement en produits de première nécessité des populations vulnérables... Au lendemain de votre intervention, nous nous sommes mis au travail pour organiser la réouverture des écoles à compter du 11 mai. La République doit rester forte et unie lorsqu'elle traverse les épreuves les plus difficiles.

Mais nous apprenons, dix jours avant la date de réouverture des écoles, qu'il appartiendrait aux maires de décider de la réouverture des écoles, et aux parents de décider du retour vers le chemin des classes de leurs enfants. Que le calendrier de la reprise progressive des niveaux de classes, initialement annoncé, n'est plus valable, s'agissant des GS, CP et CM2. Et que nous ne saurons que le 7 mai, à la veille d'un week-end de trois jours précédant la rentrée annoncée, si nos départements sont officiellement classés en zone rouge. Enfin, nombreux sont ceux qui n'ont pas encore d'informations sur les enseignants qui seraient disponibles pour nos écoles, sur le nombre d'animateurs qui pourront être disponibles pour le périscolaire, ni même des effectifs des élèves à accueillir. Nous recevons par ailleurs des instructions pour donner une dimension culturelle et civique au périscolaire. Tout cela ne s'improvise pas du jour au lendemain.

"Comment choisir entre les enfants ?"

Nous ne comprenons pas comment il est possible de concilier l'objectif de volontariat et de pallier les inégalités sociales et territoriales. Comment choisir entre les enfants que les parents souhaitent remettre à l'école, ceux dont les parents doivent reprendre une activité professionnelle, et les autres enfants en situation de décrochage scolaire ?

S'agissant de la reprise économique qui est nécessaire, pourquoi ne pas avoir considéré dès le départ que le sujet des fratries était fondamental pour permettre aux parents une reprise de leur activité professionnelle ?

Nous ne comprenons pas pourquoi l'Etat se désengage de ses responsabilités en la matière, alors même que l'éducation d'une part, et la santé d'autre part, sont des compétences régaliennes.

Comment pourrions-nous prendre ce type de décisions dans un contexte de crise sanitaire extrêmement grave alors que nous n'en avons ni la compétence, ni les moyens, ni la responsabilité ?

Comment garantir enfin la sécurité des plus jeunes, de leur entourage, et de l'ensemble du personnel éducatif, du personnel d'entretien, alors que toutes les communes ne disposeront pas de l'équipement nécessaire ? Deux simples exemples concrets : il faut 4 à 5 semaines pour commander des masques. Il faut une semaine pour organiser l'apport des repas à la cantine.

"Un calendrier à marche forcée"

La préparation du déconfinement se fait dans un calendrier à marche forcée, alors que nous n'avons pas encore toutes les informations pour préparer la population, et que les directives sont mouvantes.

La souplesse et l'adaptation aux conditions locales sont nécessaires, et les maires souhaitent bien évidemment être associés à cette concertation. La situation sanitaire varie fortement en fonction des communes et des écoles, une décision uniforme ne pourrait fonctionner sur l'ensemble de notre territoire. Mais le désengagement de l'Etat de ses responsabilités en matière éducative et sanitaire, en pleine crise et alors que l'état d'urgence va être prorogé, est inimaginable.

Notre Région capitale devrait avoir une place plus forte dans la concertation nationale menée pour la stratégie de déconfinement. Bien que les services de l'Etat en région fassent un travail remarquable en termes de mobilisation et de concertation avec l'ensemble des parties prenantes, nous avons le sentiment que le Gouvernement n'entend pas nos problématiques, celles d'une région particulièrement touchée, dont la densité et la taille de la population n'équivalent à aucune autre, et qui est habituellement marquée par des flux massifs de personnes lors des déplacements quotidiens.

Repousser à une date ultérieure au 11 mai

C'est pourquoi, nous, maires d'Île-de-France, vous demandons solennellement :

  • De repousser la date de réouverture des écoles s'agissant des départements classés rouges et en particulier de l'Île-de-France à une date ultérieure au 11 mai, qui permettra l'application stricte d'un protocole sanitaire tout aussi strict qui commence à peine à être diffusé aux villes (ndlr : depuis le 2 mai) ;
  • Que l'Etat s'assure que toutes les conditions sanitaires sont réunies pour permettre aux enfants de reprendre le chemin de l'école, en s'assurant d'une concertation étroite entre la commune, l'IEN et la DASEN ;
  • De ne pas faire reposer sur les maires la responsabilité juridique, politique et morale de la réouverture des écoles, mais de les associer dans une concertation avec le Préfet de département, qui doit assumer l'entière responsabilité de sa décision prise sur proposition du maire ;
  • De demander à votre gouvernement de prioriser clairement les enfants qui pourront/devront reprendre le chemin de l'école en Île-de-France en tenant compte du contexte familial de chaque enfant et en suivant un impératif de justice et d'équité ;
  • Que des moyens financiers suffisants soient conférés aux communes pour qu'elles puissent assurer l'accueil périscolaire dans le strict respect du protocole sanitaire, qui induit nécessairement un coût et une mobilisation de personnel supplémentaires ;
  • De faire en sorte que s'arrêtent des logiques administratives incompréhensibles en termes d'équipements du personnel éducatif, et de privilégier un équipement pour tout le personnel d'une école par l'Education nationale, alors que de nombreuses communes pallient actuellement le manque de masques et de surblouses depuis le début du confinement en distribuant gracieusement leurs stocks aux professeurs qui n'en ont jamais reçu par leur ministère de tutelle.

Monsieur le Président de la République, nous sommes mobilisés pour éviter le pire, en première ligne sur tous les fronts de cette crise, et nous le resterons, au service de nos concitoyens. Nous comptons sur votre soutien.

 ____

>> Recevez toute l'actualité Covid-19 dans notre édition spéciale de 12H

Les signataires :

Yves Albarello, Maire de Claye-Souilly (77)

Catherine Aliquot-Vialat, Maire de Saint-Pierre-du-Perray (91)

Sylvie Altman, Maire de Villeneuve-Saint-Georges (94)

Rémy Anquetin, Maire de Balloy (77)

Catherine Arenou, Chanteloup-les-Vignes (78)

Alain Artoré, Maire de Courson-Monteloup (91)

Alain Aubry, Maire Le Mesnil-Amelot (77)

Alain Auzet, Maire de Réau (77)

Julien Bachard, Maire de Saint-Gratien (95)

Michel Bachmann, Maire de Chauconin-Neufmontiers (77)

Michèle Badenco, Maire de Moisenay (77)

Pierre-Christophe Baguet, Maire de Boulogne-Billancourt (92)

Christophe Baguet, Maire de Saint-Sauveur-sur-Ecole (77)

Dominique Bailly, Maire de Vaujours (93)

Alain Balducci, Maire de Sainte-Colombe (77)

Jean-Michel Barat, Maire de Jablines (77)

Éric Bareille, Maire de Vert-Saint-Denis (77)

Laurent Baron, Maire du Pré Saint-Gervais (93)

Pierre Barros, Maire de Fosses (95)

Gilles Battail, Maire de Dammarie-les-lys (77)

Jean-Claude Batteux, Maire de Saint-Hilarion (78)

Jean-Pierre Barnaud, Maire de Chennevières Sur Marne (94)

Françoise Baud, Maire de Valenton (94)

Marcel Bayen, Maire de Vaugrigneuse (91)

Stéphane Bazile, Maire de Saulx-les-Chartreux (91)

Jacques Bazonnet, Maire de Saint-Martin-des-Champs (78)

Stéphane Beaudet, Maire d'Evry-Courcouronnes (91), Président de l'association des maires d'Île-de-France (AMIF)

Jean-Pierre Bechter, Maire de Corbeil-Essonnes (91)

Pierre-Emmanuel Begny, Maire de Saâcy-sur-Marne (77)

Jean-François Bel, Maire de Montesson (78)

Philippe Benassaya, Maire de Bois d'Arcy (78)

Jean-Paul Beneytou, Maire de Chilly-Mazarin (91)

Christian Béraud, Maire d'Arpajon (91)

Patricia Bergdolt, Maire de Boutigny-sur-Essonne (91)

Jacques Bernard, Maire de Baulne (91)

Laurence Bernard, Maire du Pecq (78)

William Berrichillo, Maire de Saint-Maurice-Montcouronne (91)

Sylvain Berrios, Maire de Saint-Maur-des-Fossés (94)

Florence Berthout, Maire du 5e arrondissement de Paris (75)

Michèle Berthy, Maire de Montmorency (95)

Gino Bertol, Maire de Videlles (91)

Patrice Bessac, Maire de Montreuil (93)

Sandra Billet, Saint-Leu-la-Forêt (95)

Michel Bisson, Maire de Lieusaint (77)

Charlotte Blandiot-Faride, Maire de Mitry-Mory (77)

Jean-Pierre Blazy, Maire de Gonesse (95)

Yannick Boëdec, Maire de Cormeilles en Parisis (95)

Nicolas Bolze, Maire de Voulx (77)

Daniel Bonte, Maire d'Auffargis (78)

Thierry Bontour, Maire de La Chapelle Moutils (77)

Maryvonne Boquet, Maire de Dourdan (91)

Gilles Bord, Maire de Pontault-Combault (77)

François Bouchart, Maire de Roissy-en-Brie (77)

Sylvie Bouchet Bellecourt, Maire d'Héricy (77)

Dominique Bougraud, Maire de Lardy (91)

Jean-Yves Bouhourd, Maire de L'Etang-la-Ville (78)

Alain Boullot, Maire de Beton-Bazoches (77)

Samuel Boureille, Maire de Follainville-Dennemont (78)

Jean-Pierre Bourlet, Maire d'Hermé (77)

Christine Bourreau, Maire de Chalo-Saint-Mars (91)

Raymond Boussardon, Maire de Cheptainville (91)

Yvon Boukaya, Maire de Fontaine-la-Rivière (91)

Philippe Bouyssou, Maire d'Ivry-sur-Seine (94)

Dany Boyer, Maire d'Angervilliers (91)

Eric Braive, Maire de Leuville-sur-Orge (91)

Sonia Brau, Maire de Saint-Cyr-l'École (78)

Jean-Claude Breard, Maire de Vaux-sur-Seine (78)

Patrick Briet, Maire de Fublaines (77)

Laurent Brosse, Maire de Conflans-Sainte-Honorine (78)

Claude Capillon, Maire de Rosny-sous-Bois (93)

Olivier Capitanio, Maire de Maisons-Alfort (94)

Daniel Catalan, Maire d'Ury (77)

Laurent Cathala, Maire de Créteil (94)

Sylvie Carillon, Maire de Montgeron (91)

Dominique Carlier, Maire de Mauperthuis (77)

Martine Cartau-Oury, Maire de Saintry-sur-Seine (91)

Joëlle Ceccaldi-Raynaud, Maire de Puteaux (92)

Gérard Clément, Maire de Chaufour-Lès-Bonnières (78)

Marie Lespert Chabrier, Maire de Forges-les-Bains (91)

Patrick Chadaillat, Maire de Vulaines-sur-Seine (77)

Marie-Claire Chambaret, Maire de Cerny (91)

Jean-Louis Chandellier, Maire de Brouy (91)

Olivier Chaplet, Maire de Cesson (77)

Evelyne Chardenoux, Maire de Janville-sur-Juine (95)

Raymond Charresson, Maire de Rungis (94)

Marie Chavanon, Maire de Fresnes (94)

Thomas Chazal, Maire de Vigneux-sur-Seine (91)

James Chéron, Maire de Montereau-Fault-Yonne (77

Daniel Ciret, Maire de Guillerval (91)

Olivier Clodong, Maire de Yerres (91)

Pierre Cochard, Maire de Saint-Vrain (91)

Romain Colas, Maire de Boussy-Saint-Antoine (91)

Pascal Collado, Maire de Vernouillet (78)

Thierry Convert, Maire de Poigny-la-Forêt (78)

Katia Coppi, Maire des Pavillons-sous-Bois (93)

Olivier Corzani, Maire de Fleury-Mérogis (91)

Véronique Coté-Millard, Maire des Clayes-sous-Bois (78)

Grégory Courtas, Maire de Pussay (91)

Bernadette Courty, Maire de Richebourg (78)

Rolin Cranoly, Maire de Gagny (93)

Guy Crosnier, Maire de La Forêt-Sainte-Croix (91)

Marie-Anne Cussot, Maire de Santeuil (95)

Élisabeth Dailly, Maire d'Étréchy (91)

Pascal Dalicieux, Maire de Blennes (77)

Michael Damiati, Maire de Crosne (91)

James Dane, Maire de Louan-Villegruis-Fontaine (77)

Stéphanie Daumin, Maire de Chevilly-Larue (94)

Christine David, Maire d'Emancé (78)

Jean-Roger Davin, Maire de Croissy-sur-Seine (78)

Arnaud de Bourrousse, Maire de Carrières-sur-Seine (78)

Hélène de Comarmond, Maire de Cachan (94)

Stéphane de Paoli, Maire de Bobigny (93)

Michel Decraene, Maire de Fouju (77)

Armand Dedieu, Maire de Bréançon (95)

Jean Marc Delaitre, Maire de Pecqueuse (91)

Olivier Delaporte, Maire de La Celle Saint-Cloud (78)

Richard Dell'Agnola, Maire de Thiais (94)

Serge Deloges, Maire du Val-Saint-Germain (91)

Christelle Deloison, Maire de Saint-Cyr-la-Rivière (91)

Stéphane Demeulemeeseter, Maire de Saint-Hilaire (91))

Huguette Denis, Maire de Ronvilliers (91)

Christophe Depont, Maire de Saint-Clair-sur-Epte (95)

Meriem Derkaoui, Maire d'Aubervilliers (93)

Guy Desmurs, Maire du Mérévillois (91)

Frédéric Didier, Maire de Vémars (95)

Tony Di Martino, Maire de Bagnolet (93)

Bernard Dionnet, Maire de Morigny-Champigny (91)

Karl Dirat, Maire de Villabé (91)

Maurice Dorizon, Maire de Boissy-sous-Saint-Yon (91)

Olivier Dosne, Maire de Joinville-le-Pont (94)

Patrick Douet, Maire de Bonneuil-sur-Marne

Christine Dubois, Maire de Mauchamps (91)

Yann Dubosc, Maire de Bussy-Saint-Georges (77)

Jacques Drèveton, Maire de Trilbardou (77)

Yves Duchezeau, Maire de Villeneuve-les-Bordes (77)

André Ducelier, Maire d'Echouboulains (77)

Grégoire Dublineau, Maire d'Eaubonne (95)

Eric Dumoulin, Maire de Chatou (78)

Pierre-Yves Dumoulin, Maire de Rosny-sur-Seine (78)

Germain Dupont, Maire de Tigery (91)

Nelly Dutu, maire de La Verrière (78)

Claude Fauconnier, Maire du Plessis-Saint-Benoist (91)

Jean-Paul Faure-Soulet, Maire de La Queue-en-Brie (94)

Christian Fautre, Maire de Champigny-sur-Marne (94)

Daniel Fargeot, Maire d'Andilly (95)

Jean-François Fastre, Maire de Mézières-sur-Seine (78)

Jean-Louis Flores, Maire de Boinville-le-Gaillard (78)

Yvan Femel, Maire Maire de Noiseau (94)

Anke Fernandes, Maire d'Ecquevilly (78)

Philippe Ferrand, de Juziers (78)

Xavier Ferreira, Maire de Charny (77)

Bernard Filleul, Maire de La Norville (91)

Martine Florençon, Maire d'Iverny (77)

Pierre Fond, Maire de Sartrouville (78)

Jean-Michel Fourgous, Maire d'Elancourt (78)

Jean-Marie Fossier, Maire de Louvres (95)

Jean-Louis Fournier, Maire de Saint-Illiers-la-ville, (78)

Véronique François, Maire d'Epinay-sur-Orge (91)

François Frontera, Maire de Saint-Jean-de-Beauregard (91)

Sabine Furman, Maire de Mespuits (91)

Bruno Gallier, Maire de Brunoy (91)

François Garay, Maire des Mureaux (78)

Alain Garbe, Maire de Bruyères sur Oise (95)

Isoline Garreau Millot, Maire de Diant (77)

Christine Garnier, Maire de Quincy-Sous-Sénart (91)

Laurence Garnier, Maire de Rupereux (77)

Jean-Pierre Gascuel, Maire délégué de Saint-Ange-le-Vieil, Commune nouvelle de Villemaréchal (77)

Jean-Philippe Gautrais, Maire de Fontenay-sous-Bois (94)

Gérard Geist, Maire de Sainte-Aulde (77)

Jean-Marie Gelé, Maire de Saint-Chéron (91)

Sandrine Gelot, Maire de Longjumeau (91)

Jean-Claude Gendronneau, Maire de Santeny (94)

Jean-Claude Geniès, Maire de Gressy (77)

Michel Gerchinovitz, Maire d'Alfortville (94)

Sylvie Gérinte, Maire de Marolles-en-Brie (94)

Hervé Gicquel, maire de Charenton-le-Pont (94)

Christine Garnier, Maire de Quincy-sous-Sénart (91)

Jean-Michel Giraudeau, Maire d'Ollainville (91)

Mohamed Gnabaly, Maire de L'Ile-Saint-Denis (93)

Jacques Gombault, Maire d'Ormoy (91)

Didier Gonzales, Maire de Villeneuve le Roi (94)

Marcelle Gorgues, Maire du Port-Marly (78)

Frédéric Goupil, Maire de Boissy-le-Sec (91)

Christian Gourin, Maire de Souzy-la-Briche (91)

Eric Grillon, Maire d'Ablon-sur-Seine (94)

Jean-Luc Gris, Maire de Gaillon sur Montcient (78)

Bernard Grouchko, Maire Le Vésinet (78)

François Gros, Maire du Coudray-Montceaux (91)

Christian Guerton, Maire de Puiselet-le-Marais (91)

Didier Guillaume, Maire de Choisy-le-Roi (94)

Yannick Guillo, Maire de Saint-Ouen-en-Brie (77)

Daniel Guiraud, Maire des Lilas (93)

Patrick Haddad, Maire de Sarcelles (95)

Jean-Christophe Hardy, Maire de d'Huison-Longueville (91)

Jean Hartz, Maire de Bondoufle (91)

Anne Hidalgo, Maire de Paris (75)

Wilfrid Hilgenga, Maire d'Auvernaux (91)

Marc Honoré, Maire d'Achères (78)

Yannick Hoppe, Maire du Bourget (93)

Pierre Hordé, Maire d'Ussy-sur-Marne (77)

Thibault Humbert, Maire d'Eragny-sur-Oise (95)

Bernard Jamet, Maire de Sannois (95)

Christine Janodet, Maire d'Orly (94)

Vincent Jeanbrun, Maire de L'Haÿ-les-Roses (94)

Jean-Claude Jegoudez, Maire de Grisy-sur-Seine (77)

Joël Marion, Maire de Compans (77)

Alexandre Joly, Maire de Houilles (78)

Georges Joubert, Maire de Marolles-en-Hurepoix (91)

Alain Joyez, Maire de Gironvile sur Essonne (91)

Jean-Marc Jubault, Maire de Varennes-Jarcy (91)

Philippe Jumelle, Maire d'Etiolles (91)

Carinne Juste, Maire de Villetaneuse (93)

Karine Kauffmann, Maire de Médan (78)

Jean-Claude Kennedy, Maire de Vitry-sur-Seine (94)

Bertrand Kern, Maire de Pantin (93)

Laurence Klein, Maire de Villemaréchal (77)

Jean-Yves Lacroix, Maire de Buthiers (77)

Dominique Lafon, Maire de Mareil-Marly (78)

Thierry Lafon, Maire de Lisses (91)

Norbert Lalloyer, Maire de Longuesse (95)

Alain Lamour, Maire de Longpont-sur-Orge (91)

Bernard Laplace, Maire d'Etampes (91)

Maryline Laporte, Maire de Sivry-Courtry (77)

Jacky Lavigogne, Maire de Soindres (78)

Francis Largillière, Maire de Dormelles (77)

Olivier Lebrun, Maire de Viroflay (78)

Christian Leclerc, Maire de Champlan (91)

Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers (92)

Maurice Lefèvre, Maire de Garges-lès-Gonesse (95)

Jean-François Leger, Maire de Chailly-en-Brie (77)

Guillaume Le Lay-Felzine, Maire de Torcy (77)

Gilles Lelu, Maire de Guibeville (91)

Jean Lemaire, Maire de Gargenville (78)

Philippe Lemoine, Maire de Chaussy (95)

Fabrice Lepinte, Maire de Goussonville (78)

Dominique Leroux, Maire de Boissy-la-Rivière (91)

Gérard Leroux, Maire d'Ennery (95)

Thérèse Leroux, Maire de Villiers-sur-Orge (91)

Daniel Level, Maire délégué de Fourqueux (78)

Jean-Michel Levesque, Maire d'Osny (95)

Régine Libaude, Maire d'Allainville-aux-Bois (78)

Christian Lorinquer, Maire de Garancières (78)

Bruno Macé, Maire de Villiers-Adam (95)

Pierre-Etienne Mage, Maire de Villemomble (93)

Patrick Maillard, Maire de Jossigny (77)

Jean Mallet, Maire de Mézy-sur-Seine (78)

Joël Mancel, Maire de Triel-sur-Seine (78)

Gérard Marconnet, Maire d'Egly (91)

Françoise Marhuenda, Maire des Ulis (91)

Joël Marion, Maire de Compans (77)

Brigitte Marsigny, Maire de Noisy-le-Grand (93)

Jacques JP Martin, Maire de Nogent-sur-Marne (94)

Jean-Claude Martinez, Maire de Favières (77)

Paul Martinez, Maire de Buchelay (78)

Daniel Mauret, Maire de Boinville-en-Mantois (78)

Yves Maury, Maire de Bréviaires (78)

Didier Maus, Maire de Samois-sur-Seine (77)

Alain Mazard, Maire de Le Châtelet-en-Brie (77)

Nicolas Méary, Maire de Brétigny-sur-Orge (91)

Éric Mehlhorn, Maire de Savigny-sur-Orge (91)

Alain Melin, Maire du Plessis Luzarches (95)

Xavier Melki, Maire de Franconville (95)

Jean-Pierre Menil, Maire de Varreddes (77)

Christian Métairie, Maire d'Arcueil (94)

Denis Miguet, Maire de Cannes-Ecluse (77)

Johann Mittelhausser, Maire d'Angerville (91)

Georges Moisset, Maire de Wy-dit-Joli-Village (95)

Alain Momon, Maire de Vernou-La-Celle-sur-Seine (77)

Hugues Moncel, Maire de Beaumont-du-Gâtinais (77)

Thierry Montangerand, Maire d'Aubergenville (78)

Pierre Morange, Maire de Chambourcy (78)

Denis Mounoury, Maire de Corbreuse (91)

Jeannick Mounoury, Maire Les Granges-le-Roi (91)

Georges Mothron, Maire d'Argenteuil (95)

Pierre-Alexandre Mouret, Maire de Saint-Aubin (91)

Jean-Pierre Muller, Maire de Magny en Vexin (95)

Guy Muller, Maire d'Epône (78)

Rémi Muzeau, Maire de Clichy-la-Garenne (92)

Jacques Myard, Maire de Maisons-Laffitte (78)

Jean Myotte, Maire de Prunay-le-Temple (78)

Thierry Navello, Maire de Bréval (78)

Frédéric Nion, Maire de Conches-sur-Gondoire (77)

Pascal Noury, Maire de Morangis (91)

Jean Ouba, Maire d'Hermeray (78)

Benoit Oudin, Maire de Chevrainvilliers (77)

Jean-Luc Ourgaud, Maire de Montigny-le-Bretonneux (78)

Christian Page, Maire de Saclay (91)

Patrice Pannetier, Maire de Chateaufort (78)

Yves Parigi, Maire de Mary-sur-Marne (77)

Guy Paris, Maire de Sagy (95)

Philippe Pasdeloup, Maire de Villette (78)

Bernard Pastureau, Maire de Longnes (78)

Arnaud Péricard, Maire de Saint-Germain-en-Laye (78)

Marie-Claire Périni, Maire de la Genevraye (77)

Jean-Claude Perrault, Maire de Mandres-les-Roses (94)

Jean-Yves Perrot, Maire de Marly-le-Roi (78)

Jean Perthuis, Maire de Valpuiseaux (91)

Yann Pétel, maire Saint Germain-lès-Corbeil (91)

Frédéric Petitta, Maire de Sainte-Geneviève-des-Bois (91)

Alain Pezzali, Maire de La Villeneuve-en-Chevrie (78)

Brigitte Puech, Maire de Ballainvilliers (91)

Pascal Pian, Maire de Villevaude (77)

Marie-Line Pichery, Maire de Savigny-le-Temple (77)

Danielle Poirson, Maire de Tigeaux (77)

Raymond Pommet, Maire des Essarts-le-Roi (78)

Claude Pons, Maire de Montlhéry (91)

Guy Poupart, Maire de Bonnelles (78)

Pascal Poyer, Maire de Perdreauville (78)

Brigitte Puech, Maire de Ballainvilliers (91)

Georges Pujals, Maire d'Epinay-sous-Senart (91)

Brice Rabaste, Maire de Chelles (77)

Stéphane Raffalli, Maire de Ris-Orangis (91)

Marjolaine Rauze, Maire de Morsang-sur-Orge (91)

Ginette Renault, Maire de Bouville (91)

Jean-Claude Reveau, Maire d'Ormoy-La-Rivière (91)

Jocelyne Reynaud-Léger, Maire de Vert (78)

Hugues Ribault, Maire d'Andresy (78)

Bernard Rigault, Maire de Moussy-le-Neuf (77)

Sophie Rigault, Maire de Saint-Michel-sur-Orge (91)

Philippe Rio, Maire de Grigny (91)

Richard Rivaud, Maire de Fontenay-le-Fleury (78)

Christian Robache, Montévrain (77)

Claude Robert, Maire de Bouffémont (95)

Marc Robert, Maire de Rambouillet (78)

Christine Rodier, Maire d'Athis-Mons (91)

Yves Roy, Maire de Thoury-Ferrottes (77)

David Ros, Maire d'Orsay (91)

Philippe Rouleau, Maire d'Herblay-sur-Seine (95)

Eric Roulot, Maire de Limay (78)

Thierry Rouyer, Maire de Bruyères-le-Châtel (91)

Christel Royer, Maire du Perreux-sur-Marne (94)

Gérald Rutault, Maire de Maurecourt (78)

Laurent Russier, Maire de Saint-Denis (93)

Patrice Sainsard, Maire de Milly-la-Forêt (91)

Tony Salvaggio, Maire de Pontcarré (77)

Norbert Santin, Maire de Saint-Germain-Lès-Arpajon (91)

Marc Savino, Maire de Voisenon (77)

Éric Schlegel, Maire du Gournay-sur-Marne (93)

Christian Schoettl, Maire de Janvry (91)

Sylvie Séchet, Maire de Boissy-le-Cutté (91)

Marie-Christine Ségui, Maire d'Ormesson-sur-Marne (94)

Alain Seigneur, Maire de Choisel (78)

Marie-Odile Séjourné, Maire de Blandy (91)

Igor Semo, Maire de Saint-Maurice (94)

Pascal Seingier, Maire de Lumigny-Nesles-Ormeaux (77)

Romain Senoble, Maire de Forges (77)

Henri Sergent, Maire de Marolles-en-Beauce (91)

Martine Sorel, Maire d'Ambleville (95)

Jean-Patrick Sottiez, Maire de Soisy-Bouy (77)

Pierre Souin, Maire de Marcq (78)

André Specq, Maire de Marly-la-Ville (95)

Jean-Paul Spilbauer, Maire de Bry-sur-Marne (94)

Bernard Sprotti, Maire de Breuillet (91)


Azzedine Taïbi, maire de Stains (93)

Sylvain Tanguy, Maire du Plessis-Pâté (91)

Didier Tassin, Maire de Villemareuil (77)

Edith Théodose Poma, Maire de St Cyr sur Morin (77)

Nicole Thévenet, Maire de Précy-sur-Marne (77)

Pascal Thévenot, Maire de Vélizy-Villacoublay (78)

Anne Thibault, Maire d'Arville (77)

Sylvine Thomassin, Maire de Bondy (93)

Evelyne Thouement, Maire de Bois-Herpin (91)

Éric Tondu, Maire de Maulette (78)

Patricia Tordjmann, Maire de Gentilly (94)

Ludovic Toro, Maire de Coubron (93)

André Toulouse, Maire de Roissy-en-France (95)

Jean-Claude Tournier, Maire de Chevry-en-Sereine (77)

François-Guy Trébulle, Maire de Verrières-le-Buisson (91)

Jacques Trojet, Maire de Clairefontaine-en-Yvelines (78)

Dominique Turpin, Maire de Nezel (78)

Georges Urlacher, Maire de Périgny sur Yerres (94)

Michel Vallade, Maire de Pierrelaye (95)

Fabien Vallée, Maire de Jouarre (77)

Xavier Vanderbise, Maire de Courtry (77)

Martine Valleton, Maire de Villepinte (93)

Jean-Christophe Veyrine, Maire de Jouy-le-Moutier (95)

Pierre-François Viard, Maire de Louveciennes (78)

Alain Vigot, Maire de Boullay-lès-Troux (91)

Jean-Marie Vilain, Maire de Viry-Châtillon (91)

Nadine Villiers, Maire de Gurcy-le-Châtel (77)

Mathieu Viskovic, Maire de Noisiel (77)

Sinclair Vouriot, Maire de Saint-Thibault-des-Vignes (77)

Christiane Walter, Mairie de Saint-Germain-sur-Ecole (77)

Luc Wattelle, Maire de Bougival (78)

Jean-Pierre Zannier, Maire de Raizeux (78)

Abonnement

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/05/2020 à 9:58 :
C'est impressionnant de voir la réaction de nos responsables. La France ne pensent qu'aux vacances, à la grève, aux débats. C'est normal que nous arrivions maintenant les derniers de l'Europe dans tous les domaines.
Le réveil va être très dur dans quelques semaines et nous ne seront pas plus près, sauf un peu plus bronzés.
Les maires, les communautés d'agglomération, etc demandent du respect. Pour les signataires, il faut encore se remettre à l'état pour le travail qui les perturbent.
Félicitations à tous les maires qui ont beaucoup travaillé, aidé à la fabrication des masques, aidé nos entreprises, organisé les écoles pour les travailleurs etc
a écrit le 05/05/2020 à 21:14 :
Ils ont bien raison.
Pourquoi seraient-ils responsable de cela.
C'est injuste et illégitime, mais vous inquiétez pas Véran, lui ne risque aucune poursuite pour sa gestion.
a écrit le 05/05/2020 à 10:32 :
La maire de notre ville fait partie des signataires. Quel est le poids de cette signature ?Elle a été battue aux dernières élections municipales avec 2/3 de votants contre elle. Non joignable après les élections elle n'a même pas géré la crise pour le personnel de la mairie. Elle n'a bien sur pas convié la nouvelle équipe municipale à participer aux réflexions ... pour le bien de la ville bien sur. Tous les signataires sont du même acabit ???
a écrit le 05/05/2020 à 8:14 :
Au fait, les "parents d'élèves" qui ont tellement peur d'envoyer leurs enfants à l'école ne sont-ils pas les mêmes que ceux qui veulent fréquenter en famille et en groupes les parcs et jardins, les berges, les lieux touristiques en général, partir en week-end et en vacances, et s'asseoir au restaurant ou au café pour prendre une consommation ? Il faudrait raisonner davantage et ne pas foncer sur n'importe quel chiffon rouge que des démagogues nous agitent sous les yeux...
a écrit le 04/05/2020 à 13:53 :
Et les crèches ? Si les écoles ne peuvent pas ouvrir il en est de même pour les crèches qui accueillent des enfants de 0 à 3 ans ? Ces structures sont quelque peu laissées de côtés... !
Réponse de le 04/05/2020 à 21:26 :
En zone rouge, évidement qu'on ne re ouvre pas les crèches, on a des mioches on les assume, ou on met les grands-parents face à leurs responsabilités, et puis vous avez vu cette maladie qui atteint sournoisement les tout petits, ce qui ne me surprend pas du tout qui corrobore un article scientifique lu il y a un moment, vous mettriez surement pas vos mômes et préféreriez un congé sans solde.
On a cru qu'ils n'étaient pas malades, le covid est multitache; le poumon n'est que le signal d'alarme.
a écrit le 04/05/2020 à 13:42 :
Les maires contre la décentralisation, contre la formation des enfants et contre la relance... Mauvais plan...
a écrit le 04/05/2020 à 11:36 :
Le problème avec certains maires, c'est que pour critiquer en permanence l'Etat ils sont très forts, pour le courage beaucoup moins, la démagogie ils connaissent. Les finances difficiles ce n'est jamais de leur faute. Les brochures papier glacé pour vanter leurs mérites, elles ne sont jamais trop chères.
Réponse de le 04/05/2020 à 18:46 :
Où voyez-vous du courage dans les activités de ce gouvernement ? Les maires ripoux que vous décrivez ne sont que la réplique des membres de ce gouvernement, à la différence près, que les actions de ce dernier ont des conséquences autrement désastreuses. Informez-vous pour de vrai, que diable !
Réponse de le 04/05/2020 à 18:49 :
Où voyez-vous du courage dans les activités de ce gouvernement ? Les maires ripoux que vous décrivez ne sont que la réplique des membres de ce gouvernement, à la différence près, que les actions de ce dernier ont des conséquences autrement désastreuses. Informez-vous pour de vrai, que diable !
Réponse de le 04/05/2020 à 18:49 :
Où voyez-vous du courage dans les activités de ce gouvernement ? Les maires ripoux que vous décrivez ne sont que la réplique des membres de ce gouvernement, à la différence près, que les actions de ce dernier ont des conséquences autrement désastreuses. Informez-vous pour de vrai, que diable !
a écrit le 04/05/2020 à 9:33 :
Mais ils sont tous d'accord pour dépenser l'argent distribué par nos impôts sans contrôle. Un peu de responsabilité leur est transférée et hop, ils ne peuvent pas.
Réponse de le 05/05/2020 à 8:54 :
Bien dit ! Le dérapage des finances publiques est depuis des années le fait des collectivités locales, avec un nombre croissant d'agents municipaux (pas dans l'entretien des communes, mais derrière des bureaux à gérer des paperasses, factures et autres activités essentielles telles que spectacles municipaux, conservatoire de musique, ...) et dans des regroupements de communes qui n'ont pas donné lieu à la mutualisation de certaines activités communales.
Les économies et les réductions de postes sont à chercher là. La baisse des dotations de l'Etat est un message que nos élus locaux ne semblent pas vouloir comprendre.
a écrit le 04/05/2020 à 8:28 :
Nouvelle ânerie de ce gouvernement ! S'il n'avait pas provoqué la peur par son confinement punitif et excessif, s'il n'avait pas cherché, lâchement, à reporter la responsabilité sur les autres (les maires en l'occurence), la rentrée scolaire, avec quelques risques probablement faibles, aurait pu avoir lieu serainement. Mais non ! ce gouvernement incompétent conduira le pays à sa ruine ....
a écrit le 04/05/2020 à 6:35 :
Ces maires sont bien naïfs. Jupiter le banquier ultralibéral président des riches a toujours viscéralement méprisé et détesté les élus locaux et les sénateurs. Pour lui, ils ne sont rien; des quantités très négligeables, des kleenex. Ceux qui comptent sont les législateurs : les députés godillots playmobil qui lui obéissent servilement. Cela se traduit factuellement dans le déconfinement: par haine, délibérément il laisse les élus se débrouiller; pénurie de masques et de gel, risques juridiques et sociaux, organisation forcée des écoles etc.... Il n'a volontairement édicté aucune texte protecteur. Comme lors de la crise des gj. Son mode opératoire est toujours le même: des mots et des éléments de langage flatteurs (hypocrisie et mensonge) mais surtout aucune aide ni acte. Comme un banquier: des mots flatteurs pour exploiter et encaisser sans risque mais aucune action pour sortir son pognon de dingue de ses poches
Réponse de le 04/05/2020 à 10:31 :
croyez moi, les maires sont dépucelés depuis longtemps.

Cela fait plus de 8 ans que leur dotations de fonctionnement sont en baisse et que l'Etat augmente les charges des communes, soit en en créant de nouvelles obligations, soit en se défaussant des charges d'Etat sur les communes.

Macron est en litige avec les maires et les collectivité locales, depuis son passage à Bercy à cause de cette politique schyzophrénique et la perte des impôts locaux n'a rien arrangé... je te baisse tes revenus mais je t'en demande de plus en plus.

S'adapter tous les jours à de nouvelles directives (plus de 60 rien que sur les écoles depuis le début de la crise) a un coût pour les collectivités locales et elles en ont marre qu'on se foute de leur gueule !

Rien que sur le déconfinement, à une semaine de la date "officielle", celle ci est remise en cause par les ministres de l'intérieur et de la santé. Pas étonnant que les maires jettent l'éponge et entrent résistance en disant "quand ils sauront ce qu'ils veulent on bougera mais en attendant on ne veut plus perdre le temps et l'argent de nos administrés pour rien.
a écrit le 04/05/2020 à 1:21 :
Tout ça pour satisfaire la frange de l'électorat qui souhaite rester chez eux tétanisé par la peur. Bravo. Il ne fait pas bon être un enfant aujourd'hui, on leur prépare un mode de vie aseptisé. Pour les protéger officiellement, pour ne pas prendre de risques juridiques dans les faits.
a écrit le 04/05/2020 à 0:51 :
J'étais prête à envoyer mes enfants à l'école en me disant que la vie devait reprendre. Mais en lisant des articles disant que des enfants étaient atteints de la maladie de Kawasaki et que tous ces enfants avaient été en contact précédemment avec le virus du covid ! Le lien de causalité n'est pas prouvé mais ça fait réfléchir !
Réponse de le 04/05/2020 à 8:34 :
Et donc ? La vie doit reprendre ou vos convictions s'ecroulent à la moindre alerte? Aucun de ces enfants atteint de la maladie de Kawasaki n'est décédé. On parle d'une vingtaine de cas pour une région de dix millions d'habitants, statistiquement on ne devrait même pas en parler.
Réponse de le 04/05/2020 à 9:11 :
Probabilité de décès de votre enfant s'il rencontre le virus: Dans les 1/10 000. A vous de prendre votre décision (en fonction bien sûr de ses caractéristiques propres -surpoids, pathologies etc..). Pour mémoire, 3 000 décès en France dans les accidents de la route, sur 60 millions d'habitants, donc 1 pour 20 000 environ..
Réponse de le 04/05/2020 à 12:10 :
@ BH
Vous faites une erreur de raisonnement, vous parlez de la probabilité de mourir d'un accident de la route mais vous ne prenez que la mortalité annuelle, or on peut mourir d'un accident de la route chaque année tandis qu'on ne va pas attraper le coronavirus tous les ans. Bref la probabilité de mourir d'un accident de la circulation est bien plus élevée que 1/10 000.
a écrit le 03/05/2020 à 23:24 :
Il est bien dommage que n'ait pas été évoqué dans cette tribune , le facteur humain, tout simplement, concernant les jeunes enfants jusqu'à 8 ans : comment peut-on oser leur faire subir des conditions d'accueil aussi inhumaines et intenables ( à table toute la journée, plus de récréation à l'extérieur, plus aucun accès à aucun objet, etc etc etc) c'est ça que nous voulons leur faire vivre pour éviter la transmission du virus ? Et pour faire reprendre l'économie ? Sacrifier les besoins fondamentaux des jeunes enfants ??? Quels adultes sommes nous ? C'est la peur qui nous gouverne. Mais la peur nous fait perdre la raison
a écrit le 03/05/2020 à 23:22 :
Il est bien dommage n'ait pas été évoqué dans cette tribune , concernant les jeunes enfants jusqu'à 8 ans : comment peut on oser leur faire subir des conditions d'accueil aussi inhumaines et intenables ( à table toute la journée, plus de récréation à l'extérieur, plus aucun accès à aucun objet, etc etc etc) c'est ça que nous voulons leur faire vivre pour éviter la transmission du virus ? Et pour faire reprendre l'économie ? Sacrifier les besoins fondamentaux des jeunes enfants ??? Quels adultes sommes nous ? C'est la peur qui nous gouverne. Mais la peur nous fait perdre la raison
a écrit le 03/05/2020 à 20:43 :
"La vie est un risque. Si tu n'as pas risqué, tu n'as pas vécu. C'est ce qui donne… un goût de champagne."
Soeur Emmanuelle.

La recherche du risque zéro nous tuera tous.
Réponse de le 03/05/2020 à 22:03 :
Pas besoin de rechercher le risque zéro pour nous tuer tous, les chinois s'en sont chargés tous seuls, sans rien nous demander !
Réponse de le 04/05/2020 à 0:53 :
OK, quel est le bénéfice / risque de cette manœuvre?
Enfants et instit's en réa VS l'économie (Dieu en personne, à en croire certains ... o_O)
a écrit le 03/05/2020 à 20:04 :
Que tous nos maires de France suivent le bon sens de mesdames et messieurs les maires franciliens.La priorité doit être la santé des enfants et du personnel éducatif car le risque zéro n'existe pas dans de pareilles conditions.Courage à tous.
a écrit le 03/05/2020 à 19:07 :
Le président est irresponsable et ils voudraient aussi que tout le monde le soit, comme propose aurore bergé!

La démonstration d'irresponsabilité est impressionnante !!
Tout en mettant des amendes a tour de bras, ce qui permet de dire que nous sommes responsables, par l'attestation, mais macron et ses potes font une tentative pour éviter la mise en responsabilité!!

Du coup, je pense que les maires l'on compris!!

C'est impressionnant!
a écrit le 03/05/2020 à 18:47 :
Réponse à bof : On peut retourner le propos, ça marche aussi : "en cas de problème, ce sera la faute des maires". Ce ne sont pas la transparence et le souci des français qui les ont étouffés jusqu'à maintenant.
a écrit le 03/05/2020 à 18:37 :
Bonjour
Très bonne décision des maires de ces villes.
Ce qui prévaut apparemment c'est l'impératif économique.
Nos enfants ne sont pas une variable d'ajustement, le risque est grand pour eux comme comme le personnel enseignants et les agents municipaux.
autant reporter à la rentrée maintenant comme l'ont fait d'autres pays.
Et quand donne aux maires une aide matériels ou autres.
Ou sont les masques tant vantés.
heureusement certaines collectivités ont pris les taureaux par les cornes et des citoyens se sont organisés avec l'aide de la mairie pour aider les personnes âgées (courses, aides alimentaires etc....) et réaliser des masques de fortunes toujours par ces bénévoles.
bravo à ces villes qui font tout pour leurs population.
RG de Choisy le roi
a écrit le 03/05/2020 à 17:29 :
En somme, on reproche constamment à l'Etat son autoritarisme et manque de confiance dans les élus mais quand il faut enfin mettre la main à la pâte, ya plus personne. Le but: en cas de problémes, ce sera la faute du gvt. Surtout, ne pas prendre d'initiatives et de risques. Faut pas perdre d'électeurs! Avec de tels bras cassés on est pas sorti d'affaire...
Réponse de le 04/05/2020 à 7:32 :
Les propos peuvent s'inverser : "en cas de problèmes, ce sera la faute des maires". L'attitude du gouvernement depuis le début de cette crise plaide plutôt pour un défaut sur les collectivités locales et une culpabilisation des français.
Bref, depuis trois ans, je démolis la société française mais je n'assume pas.
a écrit le 03/05/2020 à 17:07 :
Je soutiens la position des maires concernant le sujet de la réouverture des écoles.En effet L'etat ne doit pas se désengager et mettre les maires "au pied du mur". Il faudrait que le gouvernement prenne le temps et donne les moyens nécessaires aux maires pour mettre en place les mesures sanitaires appropriées pour la réouverture des écoles. L'heure n'est pas à l'improvisation car une moindre erreur risque de mettre la vie des enfants ,des parents et des enseignants en danger.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :