Vers une "gilet-jaunisation" de la crise sanitaire ?

 |  | 1067 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : CHARLES PLATIAU)
POLITISCOPE. Le "craquage" d'Olivier Véran, le débat surréaliste sur les commerces et surtout les "produits" essentiels, la fronde du petit commerce soutenu par certains maires, et l'exaspération d'un grand nombre de Français font craindre une "gilet-jaunisation" de la crise sanitaire et une perte de contrôle de la situation par un pouvoir qui navigue à vue.

Pour le gouvernement, l'image est terrible. Ce mardi soir, à l'Assemblée Nationale, le ministre de la Santé, Olivier Véran, n'a pas pu contenir ses nerfs, montrant en direct tout son mépris pour les députés d'opposition : « Vous êtes en train de débattre de sujets alors que nos soignants se battent pour sauver des vies. » L'Assemblée Nationale venait de voter la fin de l'état d'urgence pour le 14 décembre, car la majorité s'est retrouvée minoritaire au moment du vote. Le ministre se lance alors dans une diatribe où il évoque de jeunes patients actuellement en réanimation, et finit par lancer une phrase fatale (pour lui) : « C'est ça la réalité, si vous ne voulez pas l'entendre, sortez d'ici ! » Une étrange expression employée dans ce temple républicain, mais que n'aurait pas renié un Donald Trump. Plus tard dans la soirée, l'état d'urgence sanitaire a été élargi jusqu'à la mi février, comme le souhaitait un gouvernement de plus en plus sous pression... désormais coincé entre l'explosion de l'épidémie de covid 19, et l'exaspération de plus en plus importante des Français face aux restrictions des libertés.

Début novembre, plus de 80 maires ont ainsi pris des arrêtés allant à l'encontre des demandes de l'Etat, en autorisant l'ouverture des commerces non...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/11/2020 à 13:05 :
il faut punir ceux qui souhaite une segregation en france
comme confiner les personnes agées a fin que se sujet soit clos pour toujours
a écrit le 08/11/2020 à 18:12 :
Rien de nouveau sous le roi soleil... La France n'est pas une démocratie permanente mais discontinue, par intervalles de 5 ans, avant c'était 7 tempéré par la cohabitation...

Ils appel ça le fait majoritaire, les députés godillots, le partie unique de gouvernement, le en marche avant toute, je décide ils executent etc... etc...

Les gens n'échangent plus d'arguments, ils communiquent. ILs ne sont pas multiplexés, vieille technologie militaire, top down qui par nature ne peut prendre en compte un environnement changeant car celui ci est éprouvé par la totalité pas par la tête de l'état seul, qui ne peut se démultiplier...

Le débat c'est plus long mais plus exact !
a écrit le 08/11/2020 à 12:38 :
Il est bien plus facile de vendre a la découpe quand tout va mal! Soyez raisonnable on ne peut faire d'omelette sans cassé des œufs même... si l'on se refuse d'accepter que nos œufs soit durs!
a écrit le 08/11/2020 à 10:13 :
Pas de gilet jaunisation de la crise du COVID 19, on a trop a faire que de combattre contre le virus et de sauver le maximum de vie face à cet enemi de 125 nm. Oui non à un retour e la "casse dans les rues des grandes villes en France et à Paris". Oui à une resilience totale de la population française contre le COVID19. Nous devons rester unis contre ce fléau qui tente de nous detruire les uns après les autres !!! Si la recherche intensifie ses moyens contre le virus, nous sortirons avec un vaccin qui pourra combattre en interne le virus et le détruire. Les causes sont aussi grandes que les effets de la CRISE du COVID 19/ L'action des hôpitaux est cruciale en France et en Europe mais nous devons rester absolument motivé contre cette pandémie qui est d'origine etrangère ! Non à un retour des gilets jaunes dans les rues de France, la popularité du président Macron serait entaché et ne pourrait pas remonter la pente pour 2022 ! Oui à un retour à la normalité de la vie et à un combat permanent contre les enemis : le terrorisme et le COVID19. Nous avons besoin d'une seule France unies dans sa diversité mais prête à toute eventualité avec le COVID ! Oui à l'unité hospitalière et a des moyens pour tous les services des hôpitaux ! Sauvons des vies ! Combattons le virus ! nous sommes en guerre contre lui !
Réponse de le 08/11/2020 à 11:35 :
C'est les diaboliques Macron et Vé ran qui ont écrit ce message sous le contrôle de l'organisation du spectre (conseil scientifique). Je crois que l'on est perdu.
Réponse de le 09/11/2020 à 9:20 :
il n'existe aucun vaccin viable et durable contre la grippe, puisque le virus mute chaque annee. Pour le corona, ce sera pareil. Lisez la presse medicale, si vous doutez.
a écrit le 08/11/2020 à 3:39 :
" Les jours heureux " promis par Macron, sa certitude que " nous en sortirons pus fort "
Macron-Castex ne connaissent ni ne comprennent les réalités.
Insensibles, au moral des Fr, à moins 50 : conso de record en record d'anxiolitiques !!!!

Les commerçants ne s'en remettront pas : Dramatique.
L'Etat va t'il racheter leurs stocks ?
Déficits et Dettes publiques A PAYER........... EN EXPLOSION.

La Fr est fataliste et désespérée ( sauf fonctios et employés de banque )
RE-RE-RE-RE.... " CONFINEMENTS " SANS FIN TOUT 2021.

Tout le pays gèle ses projets d'achats et d'investissements
Décembre EVIDEMMENT " confiné ", est sinistré.

INSENSES PROVOCATEURS ET DEPLACES les " Meilleurs ! Voeux ! 2021 "
a écrit le 07/11/2020 à 21:52 :
Veran (et le gouvernement) ne doit pas sous estimé la pauvreté engendrée par leurs décisions (et celles de leurs prédécesseurs). Que l'hopital soit débordé de personnes souffrantes, ok, mais est ce que tous les français souffrent ? non. Combien de morts en France du au covid 19 ? 40 000. Combien de morts à cause du tabac par an et toujours en France ? 75 000...
Réponse de le 07/11/2020 à 22:48 :
Veran n' en a rien à fiche, il faut penser Davos, il faut bloquer jusqu' au Grand Reset et pour en justifier ..
a écrit le 07/11/2020 à 11:12 :
STOP çà suffit,
les hôpitaux sont débordés , ne peuvent plus accueillir de malades NON COVID, tous les malades doivent pouvoir etre soignés et hospitalisés si nécessaire, en cause des irresponsables, des frondeurs, opposants politiques, qui propagent le virus par bêtise. Et si l'on effectuait un "tri" en priorisant les
MALADES NON COVID , à chacun sa responsabilité!
Réponse de le 07/11/2020 à 20:29 :
Faites attention, les mots valent du sang.
Vous écrivez: en cause des irresponsables, des frondeurs, opposants politiques, qui propagent le virus par bêtise
Et si je vous disait en cause une politique ou l'on a fermé des lits entre Mai et Septembre en plus de ce qui s'est fait avant.
En cause également la volonté de ne pas laisser les médecins de villes soigner et de concentrer toute la COVID sur l'hôpital qui est notoirement incapable de répondre. Où sont les traitements pour les médecins de villes afin d'éviter que les malades n'aillent dans les hôpitaux. Non prennez un doliprane et faites le 15. Où est l'engagement des nombreux établissements de santé privés?
Vous me pardonnerez l'absence de formule de politesse.
a écrit le 07/11/2020 à 10:56 :
La rebellion aux mesures sanitaires est ancrée dans les un certain nombre d'établissements depuis de longs mois, des soignants sont hostiles au port du masque, "ne croient pas a l'existence de ce virus à l'épidémie" le gel hydroalcoolique ignoré a 99,99% Il suffit de séjourner quelques semaines dans ces établissements de convalescence, comme ce fût mon cas durant l'été pour l'affirmer, des complotistes s'expriment a visage découvert, et œuvrent et "soignent les patients "
Cette crise sanitaire la lutte contre l'épidémie est devenu un sujet politique banal, oui banal. Ce problème est connu mais explosif. j'en suis sortie à temps heureusement.
a écrit le 07/11/2020 à 10:46 :
Cette "maladie" est à la fois géopolitique (rôle de la Chine), politique (élimination de ses adversaires au nom du sanitaire) et sociale (déconstruction-reconstruction de la société sur de nouveaux « paradigmes ». En cela les "gaulois GJaunis" commencent à tout comprendre et l' avenir proche leur donnera raison, nous verrons bientôt le loup se déclarer et sortir du bois.
a écrit le 07/11/2020 à 10:41 :
Leur stratégie d'augmentation progressive des objectifs de résultats de nombre de tests pour faire croire à une augmentation mortelle est écœurante! Macron l'a annoncé dans ses interventions : il veut faire baisser le nombre de "cas" mais en augmentant le nombre de tests il augmente automatiquement le nombre de "cas". Plus c'est gros plus çà passe ..?
a écrit le 07/11/2020 à 8:46 :
M. Veran a eu parfaitement raison de se mettre en colère face à l'irresponsabilité de certains députés de l'opposition adeptes du yakafokon mais qui n'ont rien à proposer de constructif pour faire face à cette pandémie. La politique politicienne devrait être mise de coté durant quelques temps. Désolé de le dire, mais les médias sont aussi responsables de cet état de fait en donnant sans cesse la parole à des personnes qui ne font que raconter des "âneries". Comment se fait-il qu'avec tous ces "experts" de pacotille qui squattent les médias n'arrive-t-on pas à éradiquer ce virus ? On peut douter très fortement qu'ils puissent faire autre chose de critiquer.
Réponse de le 07/11/2020 à 9:44 :
C'est sûr revenant au temps de Vichy plus d'opposition un chef qui décide de tout. Mettons les opposants en prison comme cela tout ira mieux. C'est du délire en tout les cas cette société que vous préconisez ne me convient pas je n'ai pas envie de vivre dans une dictature, il faut accepter la contradiction et il y a aussi de bonnes idées dans l'opposition.
Réponse de le 07/11/2020 à 20:31 :
Vu ses succés c'est vrai qu'il est fondé à reclamer la confiance aveugle.
Chacun ses évaluation, mais avec un tel talent mois j'attendrait plutot une démission suivit d'un procés retentissant et un hébergement dans les Géoles de la république. Je veux bien payer l'hébergement de Véran et de ses complices.
a écrit le 06/11/2020 à 20:49 :
on en reparle en janvier, avec la vague de cessation de paiements
voila ce que ca donne quand on est incompetent et quon ne veut ni voir les problemes, ni les nommer ' pour pas stigmatiser'
faudra pas pleurer
a écrit le 06/11/2020 à 18:56 :
On peut comprendre le moment d'énervement du ministre devant des députés qui font de la 'petite politique'. Quel est le lien entre cette crise sanitaire et les 'gilets jaunes'? Tiré par les cheveux...
a écrit le 06/11/2020 à 18:14 :
bonjour,
les petit commerçant ont été très discipliné et rigoureux dans les mesures sanitaire mais l'élite bobo parisienne sont hors sol. je me demande si ils ont des neurones
par contre pour manipuler le peuple francais, ils sont en 1ère ligne. ils ont bien étudié propagandia et influence et manipulation, ce sont leurs livres de chevet pour domestiquer les Français
Réponse de le 07/11/2020 à 10:37 :
Nous pourrions lancer le mouvement des masques blancs qui serait un appel populaire aux decisions et attitudes démocratiques et la fin des guerres politiques contre un petit virus et quelques rares médecins competents . Le drapeau blanc de la paix et des libertés sur notre bouche bouche pour que cesse l epidemie de phobie antivirale
Un medecin ex virologue moléculaire.
a écrit le 06/11/2020 à 17:34 :
Il ne fallait pas être "Grand Clerc" pour imaginer qu'après le premier confinement, remettre la France à nouveau au ralenti se ferait sereinement. La grogne est désormais installée, les "grognons" de plus en plus nombreux, tout ça parce que trop de monde intervient dans les médias, pour dire tout et n'importe quoi.
Au fond du fond, la plus grosse pandémie est la maladie médiatique. Le virus de l'information
en continu : La publicité.
a écrit le 06/11/2020 à 17:09 :
C'est probable.
a écrit le 06/11/2020 à 17:02 :
Je dis oui, aux précautions sanitaires qui sont nécessaires pour essayer de faire diminuer les effets de ce virus, mais non, aux pouvoirs que c'est fait octroyer Macron par une bande de députés , faux représentants du peuple. Ils sont à la solde du Gouvernement, alors qu'ils devraient contrôler son action. Ce sont ces gens sans envergures qui mèneront au pouvoir les "populistes".
a écrit le 06/11/2020 à 17:00 :
La comparaison avec les Gilets jaunes me semble particulièrement pertinente. Voilà une élite parisienne qui prend une décision nationale, alors que certaines régions n'ont pas de problème sanitaire, voilà une élite sourde aux demandes des petites gens qui souffrent de décisions jacobines, voilà une élite qui veut faire le bien des gens malgré eux ! On est typiquement dans la même logique gouvernementale, audacieux mélange d'incompétence, d'aveuglement et de paternalisme mal placé, qui a engendré le mouvement des Gilets jaunes. On ne peut pas dire, contrairement à ce que notre élite parisiano-parisienne a affirmé, qu'elle a retenu la leçon. Les mêmes erreurs, encore et toujours... Lassant !
a écrit le 06/11/2020 à 15:07 :
il faut que ceux qui envisage de confiné les personnes agees
soit classé comme raciste
et dans le cas ou ils sont employé par l'etat francais soit viré de suite et sans indemnisation, il y en ras le bol de cette segregation
Réponse de le 06/11/2020 à 16:54 :
Ce sont les personnes âgées qui sont le plus à risque dans cette histoire ! Les jeunes et moins jeunes ne risquent quasiment rien. Confiner tout un pays pour préserver en réalité seulement une petite partie de sa population, c'est un peu comme si on demandait aux automobilistes de porter un casque parce que les motards en ont un ! Il n'y a aucun racisme à prendre des décisions adaptées au public visé.
Réponse de le 07/11/2020 à 0:40 :
Votre technocratisme fait chaud au coeur.

Les personnes âgées sont celles qui s'auto-protègent le plus. Et pourtant ce sont celles qui sont les plus victimes.

En matière de "protection" on a vu les ravages que l'enfermement imposé a produit dans les Ehpad et Veran a admis que le quart des victimes de la Covid est mort à domicile, c'est à dire sans bénéficier d'un traitement.

Bref, confiner les vieux n'aide personne, ca permet seulement de camoufler momentanément l'échec des services public et l'obscénité des politiques responsables de l'organisation des soins.
Réponse de le 07/11/2020 à 9:02 :
@Réponse de @ Jean

"Les personnes âgées sont celles qui s'auto-protègent le plus. Et pourtant ce sont celles qui sont les plus victimes".

La moitié des décès des personnes âgées ont lieu en Ehpad ,ou les 67 millions de français n'y peuvent pas grand chose pour l'autre moitié des décès soit environ 19.000 toujours sur 67 millions ,ils sont liés principalement à des comorbidités chez les patients comme le diabète ,'hypertension,obésité etc....Quand à l'échec des services public ,je rappel qu"à 63 reprises entre 2011 et 2018, la Commission européenne a recommandé aux États membres de l’UE de privatiser certains pans du secteur de la santé ou de réduire les dépenses publiques en matière de santé (fermetures-fusions, suppression de lits et de personnels )et tout nos ministres de la santé ont appliqué ces mesures comme ,Bachelot,Touraine puis Buzyn et y compris Castex en 2006 qui a mis la Tarification à l’activité, la « T2A »,et a fait de l’Hôpital une entreprise de production de soins La conséquence était inéluctable. Les Hôpitaux ont été incités financièrement à sélectionner les pathologies les mieux rémunérées et les patients n’entrainant pas de « surcoûts », comme par exemple les personnes âgées ayant de multiples pathologies. Tu cherches des coupables à tout ce cirque, les voila.
Réponse de le 07/11/2020 à 14:24 :
Si les jeunes se confiaient aussi bien que les plus de 65 ans on n'en serait pas là, tous lkes débordements y compris ceux d'élèves de la future police nationale sont des inconscients. Car quels exemples a pris Véran lors de sa diatribe à l'assemblée: 2 cas de 2 jeunes dont une jeune femme de 38 ans en réa. Les vieux se sont confinés bien avant les directives gouvernementales car ils tiennent eux, plus que les autres, à la VIE et sont bien plus conscients que les autres des problèmes de soins, surtout en hôpital.
Réponse de le 07/11/2020 à 20:44 :
Si les jeunes avaient leur propre domicile, se déplaçaient seul en voiture, se faisaient eux-même leur popote et pouvaient rester toute la journée devant la TV, ils seraient surement moins touchés....

Mais ce ne seraient plus des jeunes actifs.

La réalité des jeunes de moins de 23 ans, c'est les transports en commun, les amphis de 600 places, les TP en binômes, les restaus U, les chambre universitaires (40 chambres pour 4 WC et 6 douches au fond du couloir... si si ca existe encore), et pour le 1/4 d'entre aux un petit boulot dans un restau, un entrepôt, une équipe de nettoyage...

Les sorties tous les soirs en groupe, c'est pour une minorité d'étudiants bobos parisiens.
a écrit le 06/11/2020 à 14:47 :
Le gouvernement, terrorisé par la peur d'être un jour poursuivi comme Fabius pour le sang contaminé, ne se focalise que sur le seul indicateur sanitaire, et ne prend pas à sa juste mesure la détresse et le mécontentement des acteurs économiques.
A la fin ils auront et le covid ET la 'gilet-jaunisation' des commerces et ceux qui ont perdu leur emploi
a écrit le 06/11/2020 à 14:13 :
Vers une "gilet-jaunisation" de la crise sanitaire ?

c'est le résultat du cumul des mensonges puériles et des incompétences malsaines de la macronie, des Laremiste, Modemistes
a écrit le 06/11/2020 à 14:05 :
Entre sécurité sanitaire et l'économie, que l'on trouve un équilibre est logique (et souhaitable). Mais la fermeture des petits commerces ne peut être perçue comme améliorant la sécurité: les librairies sont-elles des foyers à virus? Qui peut croire cela? Ces décisions ne peuvent s'expliquer par le besoin de communiquer aux français la nécessaire rigueur dans les comportements: quand on commence à prendre des mesures absurdes sur le fond, pour de pures raisons de communications, je crois que l'on dérape! Dès lors, ceux qui conteste logiquement les décisions sont tout sauf des GJ, qui eux, ont des oeillères, ou des QI défaillants, les empêchant de voir la situation du Pays qui part en vrille.
Réponse de le 06/11/2020 à 16:05 :
Techniquement, le système économique actuel menace la survie de notre espèce. Il est donc compliqué d'expliquer que l'on doive fermer les commerces pour des raisons sanitaires alors qu'on sacrifie nos enfants pour cette même économie. L'Europe est entré dans la phase d'effondrement du cycle des civilisations : problèmes économiques, paupérisation de la classe moyenne et des classes inférieures, populisme, bouc émissairisation de "l'étranger", dictature, effondrement global. C'est à peu de choses près ce qui nous attend. Les tensions sociétales seront aggravées/accélérées par l'intégrisme religieux d'une minorité de la population pilotées depuis l'étranger. Tout cela à un moment où la solidarité devrait être encouragée afin de bâtir un nouveau projet commun dans notre pays pour que la transition vers un nouveau modèle plus sobre se fasse le moins douloureusement possible...
a écrit le 06/11/2020 à 13:13 :
Les gilets-jaunes ont été incapables de voter de manière cohérente pour leurs représentants. En revanche, les simples citoyens, qui en ont assez de l'hystérie collective, sont avantage capables de censurer les élus ou candidat qui auront soutenu toute cette mascarade.....
Réponse de le 06/11/2020 à 15:19 :
Les "gilets jaunes" sont une rébellion non pas une opposition, ce qui est difficilement compréhensible pour un esprit formaté!
a écrit le 06/11/2020 à 13:09 :
On peut noter que dès le lendemain sa compagne Coralie Dubost LREM était invité sur les plateaux télés et dans la presse pour le défendre en accusant les comportement de l'opposition dans « l’invective et un populiste totale ».
a écrit le 06/11/2020 à 13:03 :
Certain, pensaient calmer les esprits en gérant médiatiquement un virus, sans enlever les racines des problèmes! La repousse est inéluctable!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :