La tech « humaniste » du Centre-Val de Loire

La seconde édition des Human Tech Days (HTD), qui se tient jusqu’au 15 février, consacre l’ADN numérique de la Région Centre-Val de Loire. Avec, à terme, l’objectif de faire émerger une véritable filière digitale référente dans l’Hexagone.
Photo d'illustration. La filière numérique, encore émergente dans le Centre-Val de Loire, ambitionne un renforcement significatif d'ici à deux ans.
Photo d'illustration. La filière numérique, encore émergente dans le Centre-Val de Loire, ambitionne un renforcement significatif d'ici à deux ans. (Crédits : DR)

Mettre les nouvelles technologies au service de l'humain dans la vie quotidienne. Depuis 2019, la Région Centre-Val de Loire a pris cet angle inédit en France pour accélérer la transition numérique au sein de son territoire.

À la clé, cinq temps forts des Human Tech Days (HTD). dont le Salon des professionnels du numérique qui s'est tenu le 30 janvier et attendait 140 startups et 2. 000 visiteurs au palais des congrès de Tours. Plusieurs démonstrations concernant l'industrie 4.0, en matière de logistique notamment, s'y sont déroulées.

Cette manifestation a été précédée le 23 janvier par une journée de l'inclusion numérique au conseil régional à Orléans, tournée vers le renforcement du lien social grâce à la high-tech.

La Région Centre-Val de Loire a également mis en avant sa volonté de favoriser la culture maker, basée sur l'innovation et la création, le 1er février à Bourges sur le thème des arts et des sciences. Trois tiers-lieux de la capitale du Berry ont reçu plusieurs startups spécialisées dans l'impression 3D, le recyclage, ou encore les formats musicaux du futur.

L'éducation et l'orientation seront enfin à l'honneur le 5 février à Chartres et le 12 à Blois. À Chartres, il y aura des démonstrations des pratiques pédagogiques du futur, comme les cours inversés, rendues possible par le numérique.

Blois proposera, quant à elle, un éventail complet des formations aux métiers du digital. Le Centre-Val de Loire compte, dans ce cadre, une dizaine d'établissements spécialisés comme le Miage d'Orléans et Supinfo à Tours.

Pépites et lieux totems

Ce second mois du numérique, qui déroulera au total quelque 70 événements dans les six départements du Centre-Val de Loire, atteste de la volonté de la collectivité présidée par François Bonneau d'occuper une place de choix dans le concert, pour l'instant limité, des startups régions.

D'une part, plusieurs pépites de la nouvelle économie sont nées ou ont été accueillies sur le territoire. Porte-flambeau de ces stars de l'innovation : Articque (cartes), Ledger (blockchain) ou encore Pentalog (plateforme IT).

La collectivité accueille, d'autre part, pas moins de cinq lieux totems de la tech, dont les plus emblématiques sont la Cité Mame à Tours et Le Labo à Orléans. Avec 27 .500  salariés, soit 4 % des actifs, et 2 .000 entreprises travaillant dans le digital, la filière numérique, encore émergente dans le Centre-Val de Loire, ambitionne un renforcement significatif d'ici à deux ans.

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.