Gare du Nord : Paris lance la bataille juridique et politique contre l'Etat

 |   |  617  mots
(Crédits : Décideurs en région)
Après la délivrance du permis de construire pour la rénovation de la gare du Nord, le premier adjoint d'Anne Hidalgo, Emmanuel Grégoire, a dénoncé un "passage en force" du gouvernement. Le flou persiste toutefois sur les procédures possibles qui seront engagées.

C'est par téléphone que la mairie de Paris a appris la nouvelle. Le préfet de Paris, Île-de-France, Michel Cadot, a appelé le premier adjoint de la Ville, Emmanuel Grégoire, pour lui annoncer que le permis de construire visant à rénover la gare du Nord allait être délivré. Ce dernier a même dédouané le représentant de l'Etat dans cette affaire, "aussi embarrassé que nous par la décision qui a été prise".

Lire aussi : Gare du Nord : la Mairie dénonce un "Notre-Dame-des-Landes" en plein Paris

Outre la création de 10.375 m² d'espaces de loisirs, culturels et sportifs, toutes les autres typologies vont s'agrandir: de 35.200 à 57.600 m² pour les espaces voyageurs, de 25.200 à 32.900 m² pour les bureaux et de 5.450 à 18.900 m² pour les commerces...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/07/2020 à 13:51 :
Surtout qu'ils n'oublient pas le maximum de vespasiennes (Topaze/Jouvet)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :