Grand Paris Express : la Société du Grand Paris lève 6 milliards supplémentaires en obligations vertes

 |  | 747 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : DR)
La Société du Grand Paris, qui construit le super-métro francilien, a annoncé avoir émis mardi deux obligations vertes de 3 milliards d'euros chacune. Déjà bénéficiaire d'une fiscalité sur les entreprises et de prêts, l'établissement public dit en avoir besoin pour couvrir l'intégralité de ses besoins de financements.

Et de sept, et même huit ! La Société du Grand Paris, qui construit le Grand Paris Express, a annoncé, ce jeudi 8 octobre, avoir émis deux nouvelles obligations vertes d'un montant, chacune, de 3 milliards d'euros. Elles viennent s'ajouter à six premières émissions d'un montant total de 9,5 milliards d'euros. Avec près de 15,5 milliards d'euros, l'établissement public aux futurs 200 kilomètres de métro automatique a "désormais sécurisé 50% de [son] financement", a assuré, dans un communiqué, le président du directoire Thierry Dallard. Le coût du "chantier du siècle" est actuellement estimé à 35 milliards d'euros.

Les obligations vertes sont des emprunts obligataires (non bancaires, Ndlr) émis sur les marchés financiers par une entreprise privée ou publique pour financer des projets contribuant à la transition écologique. A la différence des obligations classiques, l'émetteur s'engage sur l'usage précis des fonds...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/10/2020 à 22:01 :
Ach ! Das große grüne Paris ! les nazis en ont rêvé, la finance mondialisée l'a fait ! 😁

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :