Naval Group veut être un booster de la relance des Pays de la Loire

 |  | 887 mots
Naval Group vise l'émergence de cinq projets collectifs
Naval Group vise l'émergence de cinq projets collectifs (Crédits : Reuters)
La région des Pays de la Loire et l’industriel Naval Group ont signé une convention de partenariat jeudi 3 septembre, à Indret (44) près de Nantes. L'objectif : favoriser l’émergence de projets collaboratifs dans le sillage de la construction des sous-marins nucléaires de 3ème génération et du futur porte-avions annoncé en mai dernier.

Quatrième employeur de Loire-Atlantique avec 1.800 collaborateurs, engagé dans la construction des sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) de 3eme génération et du futur porte-avions nucléaire annoncé en mai dernier par la Ministre des armées Florence Parly, Naval Group entend être le booster de la relance de l'économie régionale.

"Nous avons un plan de charge qui va durer 15 à 17 ans, et qui va en permanence mobiliser 800 ETP (équivalent temps plein)", explique Emmanuel Chol, directeur du site de Naval Group à Indret qui, en présence de Pierre-Eric Pommellet, Pdg du groupe, vient de signer une convention de partenariat avec le Conseil Régional des Pays de la Loire.

Lire aussi : Les dix défis de Pierre Eric Pommellet à la barre de Naval Group

Il y a un an déjà l'industriel avait conclu une convention similaire avec la région Nouvelle-Aquitaine, à Angoulême-Ruelle où Naval Group a inauguré en septembre 2019 l'Innov Factory, un bâtiment de 4.700 m² dédié à l'innovation et au développement. Cette fois, la démarche pourrait aller beaucoup plus loin.

"Il s'agit de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :