Pays de la Loire : sans visibilité, le tourisme d’affaires goûte au digital

 |  | 1425 mots
Le palais des Congrès Atlantia à La Baule a dématérialisé ses services
Le palais des Congrès Atlantia à La Baule a dématérialisé ses services (Crédits : Reuters)
Au lendemain d’une demi-saison estivale disparate sauvée in extremis dans les Pays de la Loire, l’incertitude pèse maintenant sur l’arrière-saison, le tourisme d’affaires et la programmation des parcs exposition et centres de congrès où comme à la Baule, par exemple, des solutions hybrides voient le jour.

Parois en plexiglas, hygiaphones, couloirs et sens de circulation, signalétique, information et formation du personnel, mise en place de QR code pour les programmes et, bien sûr, masques, rappel des distances, distributeurs de gel hydroalcoolique... « Aujourd'hui, notre travail, c'est de mettre en place les dispositifs sanitaires !», résume Corinne Denuet, directrice du Palais des congrès Atlantia, à la Baule et présidente de l'association Ouest Congrès qui réunit les centres et palais des congrès d'Angers, La Baule, La Rochelle, Le Mans, Lorient, Nantes, Poitiers, Rennes et St Malo.

« Nous sommes dans un écosystème où il ne se passe plus rien depuis le 17 mars. Par effet de prudence, beaucoup de commanditaires ont reporté leurs évènements à 2021 ou 2022. La reprise a lieu fil de l'eau. Mais ce temps d'inactivité a été mis à profit pour protéger les visiteurs et garantir leur accueil sur l'espace public », note la directrice du palais des congrès d'Atlantia, fraichement labellisé par la société Socotec, spécialisée dans l'accompagnement de certification.

Lire aussi : Les Pays de la Loire cherchent la sortie de crise

« Chacun dans sa ville, selon ses spécificités, a dû repositionner une offre, plus ou moins avancée sur le sujet. Au-delà des dispositions sanitaires, nous avons pour la plupart bâti des offres hybrides de manière à offrir des contenus numérique et des plénières en visio. Nous avons à la fois intégré le digital dans la gestion interne de nos équipements et dans les outils offerts à nos organisateurs », explique Corinne Denuet, qui s'est appuyé sur le savoir-faire de la jeune start-up vannetaise Imagina, spécialisée dans la connexion de lieux et d'évènements.

Une planification... devenue au...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/09/2020 à 12:50 :
Le contexte ne leur laisse pas d’autres possibilités !
L’ubérisation en marche ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :