Sophie la girafe part à la conquête de la Chine

Déjà très présent à l’international, le célèbre jouet pour bébé, fabriqué en Haute-Savoie par la société Vulli, est accessible en Chine, via une plateforme de e-commerce depuis l’an dernier. Sa prochaine étape consiste à y être commercialisé dans des rayons de magasins.

3 mn

(Crédits : DR)

Avec 85 pays à son actif, c'est un euphémisme d'écrire que Sophie la girafe, fabriquée et commercialisée, à Rumilly, en Haute-Savoie, par l'entreprise Vulli, est un succès du Made in France à l'exportation. Cette performance est encore plus remarquable, sachant que le service export n'a été créé qu'en 2007, même si des expériences à l'étranger avaient déjà été réalisées auparavant. Et ce n'est pas terminé. Pour son soixantième anniversaire, Sophie la girafe ambitionne, entre autres, de conquérir l'Empire du Milieu.

Des premiers pas avec Alibaba

Depuis l'an dernier, la célèbre girafe, fabriquée à base de caoutchouc naturel et de manière artisanale, est ainsi disponible sur Tmall Global, une plateforme de e-commerce du Groupe Alibaba, le géant de l'Internet local : « Lorsque nous visons un nouveau pays, nous commençons toujours par notre produit phare, Sophie la girafe, avant de proposer nos autres produits dérivés. Et notre présence sur Tmall Global constitue un vrai tremplin pour intégrer le marché chinois », indique Coralie Avrillon, responsable export chez Vulli. Et pour aller encore plus loin, l'entreprise vise la signature d'un contrat de distribution exclusif avec un partenaire local très prochainement, sans doute dans le courant de l'été. Il faut dire que ce jouet emblématique a la particularité de stimuler les cinq sens des bébés et que sa présence s'impose également dans des rayons physiques pour que les parents puissent l'essayer, le voir, le toucher etc... « Il est essentiel pour nous d'être présent à la fois en ligne et en physique », confirme Coralie Avrillon. Concrètement, le futur partenaire chinois importera des produits estampillés Sophie la girafe et les commercialisera en tenant compte de la stratégie de Vulli, qui a un positionnement premium pour sa marque emblématique.

Un soutien de Bpifrance

Après un premier échec dans le pays, il y a quelques années, Vulli a voulu procéder différemment. Pour la première fois, la société a ainsi sollicité Business France et Bpifrance. « Dans notre mission de prospection en Chine, débutée l'an dernier, nous avons été accompagnés par Business France dans la conduite de notre étude de marché et par Bpifrance avec une assurance prospection pour le financement d'une trésorerie dédiée à ce projet », précise Coralie Avrillon. En clair, l'appui de la banque publique d'investissement permet de financer plusieurs dépenses comme les déplacements sur-place, le marketing, la participation à des salons ou encore la création d'un poste spécifique au marché chinois. « Nous avons souhaité prendre plus de temps et consacrer davantage de ressources pour ce projet en Chine. Avoir Bpifrance à nos côtés nous apporte ainsi une aide précieuse », souligne Coralie Avrillon. En attendant, la poursuite de son aventure chinoise, Vulli affiche des résultats records. En 2020, la société - qui emploie 110 collaborateurs - a réalisé un chiffre d'affaires en croissance de 5 %, à 32 millions d'euros, dont 45 % à l'international.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 01/07/2021 à 11:42
Signaler
... en plastique tandis que mc do suprime les jouets en plastique de ses happy meals.

le 01/07/2021 à 13:16
Signaler
à base de caoutchouc naturel Vraiment toujours en train de râler celui là. Vive sophie.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.