Entrée en Bourse : la valorisation de Dropbox revue à la baisse

 |   |  444  mots
Dropbox dit avoir réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 31% à 1,11 milliard de dollars en 2017.
Dropbox dit avoir réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 31% à 1,11 milliard de dollars en 2017. (Crédits : Thomas White)
L'entreprise de stockage de données en ligne serait valorisée 7 milliards de dollars - contre 10 milliards de dollars lors de son dernier tour de table en 2014. Très attendue, l'opération deviendrait pourtant l'une des plus importantes introductions en Bourse depuis Snapchat en mars 2017.

C'est l'une des entrées en Bourse les plus attendues. Dropbox a fixé, lundi 12 mars, le prix de son introduction dans une fourchette de 16 à 18 dollars par action - ce qui pourrait lui donner une valorisation supérieure à 7 milliards de dollars (5,69 milliards d'euros). Pourtant, lors de ses derniers tours de table, le spécialiste du partage et du stockage de données en ligne a été valorisé jusqu'à 10 milliards de dollars.

La société de San Francisco espère lever jusqu'à 648 millions de dollars via le placement de 36 millions de titres, a indiqué lundi Dropbox dans une version actualisée de son projet d'introduction en Bourse auprès du gendarme boursier américain (SEC). La branche de capital-risque de Salesforce.com a accepté d'acheter pour 100 millions de dollars d'actions ordinaires de catégorie A de Dropbox dans le cadre d'un placement privé, à un prix par action similaire à celui de l'IPO.

La "licorne" - terme désignant les sociétés tech non cotées, valorisées au-delà du milliard de dollars -, avait déposé à la SEC le mois dernier le document relatif à l'opération. Celle-ci devrait être prévue pour cette année. Elle deviendrait ainsi une des plus importantes introductions en Bourse depuis Snapchat en mars 2017. Dropbox sera coté sur la plateforme d'échanges des valeurs technologiques Nasdaq sous le symbole "DBX". L'IPO de Spotify, plateforme de streaming musical, est également attendue pour cette année.

Lire aussi : Snapchat : les raisons d'un plus bas historique en Bourse

111,7 millions de dollars de pertes nettes

Dropbox, crée en 2007 comme un service gratuit de partage et de stockage de photos, de musique et d'autres gros fichiers, est en concurrence avec des mastodontes comme Google, Microsoft, Amazon, ou encore Box, spécialiste du stockage en ligne. Dans son document réglementaire, Dropbox dit avoir réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 31% à 1,11 milliard de dollars en 2017, contre 844,8 millions de dollars un an plus tôt. En parallèle, sa perte nette s'est réduite de 210,2 millions de dollars en 2016 à 111,7 millions de dollars en 2017.

Le groupe revendique 500 millions d'utilisateurs dans 180 pays... Dont 11 millions seulement de clients payants en fin d'année dernière, selon le document fourni à la SEC le mois dernier. Dropbox y reconnaissait aussi que "la majorité de (ses) utilisateurs pourrait ne jamais passer à la version payante" et que les dépenses allaient augmenter à court terme pour faire croître l'entreprise. "Le besoin pour notre plateforme ira croissant", se rassure Dropbox, en évoquant des entreprises avec de plus en plus souvent des équipes dans le monde entier et des "contenus de plus en plus éparpillés sur des outils et des appareils incompatibles".

(Avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2018 à 16:02 :
Peut-être aussi que l'impasse snapchat les a un peu fait réfléchir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :