La French Tech lance son Tremplin pour davantage de diversité sociale

 |   |  689  mots
Avec le French Tech Tremplin, le gouvernement espère diversifier l'écosystème français, composé très majoritairement d'entrepreneurs hommes, blancs, et issus de milieux favorisés.
Avec le French Tech Tremplin, le gouvernement espère diversifier l'écosystème français, composé très majoritairement d'entrepreneurs hommes, blancs, et issus de milieux favorisés. (Crédits : French Tech)
Doté de 15 millions d'euros sur deux ans, le programme French Tech Tremplin permettra d'aider des entrepreneurs issus de milieux défavorisés de se faire une place dans l'écosystème startup français, dans lequel les catégories socio-économique privilégiées sont ultra-dominantes.

Comment rendre la "startup nation" plus inclusive et diverse ? Deux ans après le raté French Tech Diversité, qui manquait clairement d'ambition et a fini par être abandonné, la Mission French Tech a revu sa copie. Le secrétaire d'Etat au Numérique, Cédric O, a donc présenté, mercredi 11 juillet, French Tech Tremplin, le nouveau programme du gouvernement pour favoriser la diversité dans l'écosystème startup. Doté de 15 millions d'euros sur deux ans, il vise à aider les entrepreneurs issus de différents milieux sociaux à accéder à l'entrepreneuriat, dans toute la France.

La startup nation, un club d'hommes blancs aisés surdiplômés

Comme le pointe elle-même la Mission French Tech, 90% des dirigeants de startups sont des hommes, en très grande majorité blancs et issus de milieux favorisés. Or, malgré l'existence de nombreuses aides, il est aujourd'hui extrêmement difficile de lancer sa startup sans bénéficier, pendant quelques mois ou quelques années, d'un matelas financier, généralement issu d'économies personnelles et d'argent donné par la famille, appelé "love money" dans le jargon. C'est la première des inégalités : les personnes issues d'un milieu défavorisé ne peuvent pas compter sur cette ressource quasi-indispensable.

La deuxième inégalité est l'accès au réseau, crucial pour un bon accompagnement et pour faire décoller le business en rencontrant des personnes stratégiques. Là encore, les catégories socio-économiques défavorisées et les personnes qui n'ont pas fait de grandes écoles ne peuvent pas aller frapper à autant de portes pour obtenir de l'aide. Le French Tech Tremplin s'adresse donc aux habitants des quartiers prioritaires, aux réfugiés, aux bénéficiaires de minima sociaux et aux étudiants boursiers qui souhaitent devenir entrepreneurs. Le programme peut également accueillir des personnes cooptées par une de ses neufs associations partenaires (parmi lesquelles Techfugees et Simplon.co).

Une "prépa" pour développer un réseau et apprendre à être entrepreneur

Pour remédier à ces deux inégalités, l'enveloppe de quinze millions d'euros financera dans un premier temps une "Prépa" sur six mois, qui aura pour objectif de former les aspirants entrepreneurs et de créer un réseau. Puis, en mai 2020, le volet "incubation" débutera, pour accompagner une première promotion de startups pendant un an. Les futurs lauréats du programme, sélectionnés dans toute la France après un appel à candidature qui vient d'être lancé, bénéficieront de 17.000 euros chacun pour le volet Prépa et 30.000 euros pour l'incubation de leur startup.

Dans le programme Prépa, les futurs entrepreneurs bénéficieront de rendez-vous hebdomadaires avec un parrain/marraine, qui les accueillera également deux semaines au sein de son entreprise. La French Tech fera jouer la force de son écosystème pour leur faire rencontrer des potentiels investisseurs et clients. Cette Prépa fonctionnera par promotions de 10 à 18 membres, concentrées autour d'une des 13 Capitales French Tech. Soit, en tout, entre 130 et 230 lauréats au niveau national, soit moitié moins que l'ambition affichée de Mounir Mahjoubi lors de la présentation du projet, en février dernier.

Un petit coup de pouce plus grand que le précédent

Le deuxième volet est un programme d'incubation plus classique, avec toujours les mêmes critères sociaux-économiques pour l'admission. Le Tremplin subventionnera la startup à hauteur de 30.000 euros et l'hébergera, en plus de lui donner accès à des experts. Ce programme d'incubation reprend le flambeau de l'initiative French Tech Diversité, lancée en 2017, qui avait accompagné une promotions de 35 startups franciliennes. French Tech Diversité était doté de deux millions d'euros pour sa première promotion, un montant qui devait être doublé pour la seconde avant d'être annulé.

Le Tremplin (7,5 millions par an) se dote donc de moyens plus sérieux, mais surtout, il étend l'initiative à tout le territoire, puisque les 13 Capitales French Tech, aux quatre coins de la France, sélectionneront des lauréats. Les candidatures pour la Prépa sont ouvertes dès aujourd'hui, tandis qu'il faudra attendre le premier trimestre 2020 pour la partie incubation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/07/2019 à 13:26 :
Diversité sociale?? Vous pensez que l'on va croire que faire du "bon sentiment" vont accaparer notre maigre épargne? Que diviser sans cesse les français pour influer sur cette soit disant diversité sociale va construire une machine a cash?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :