Marie Ekeland première femme présidente d'un CNNum entièrement renouvelé

Le secrétaire d'Etat au Numérique, Mounir Majhoubi, et la nouvelle présidente du Conseil National du Numérique (CNNum), Marie Ekeland, ont présenté les 30 nouveaux membres de l'institution ainsi que leurs nouvelles missions à l'heure de l'intelligence artificielle et de l'économie des plateformes.
Sylvain Rolland

4 mn

La nouvelle présidente du Conseil national du Numérique, Marie Ekeland, et le secrétaire d'Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi, lundi 11 décembre à Paris.
La nouvelle présidente du Conseil national du Numérique, Marie Ekeland, et le secrétaire d'Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi, lundi 11 décembre à Paris. (Crédits : DR)

Retour au bercail pour Mounir Mahjoubi. L'éphémère président -en 2016- du Conseil national du numérique (CNNum), a présenté, lundi 11 décembre, les 30 membres de la commission consultative indépendante, entièrement renouvelée pour trois ans par décret du président de la République, sur proposition du secrétaire d'Etat au Numérique.

Créé en 2011 par Nicolas Sarkozy, le CNNum est censé représenter la diversité de l'écosystème numérique français : entrepreneurs, investisseurs, chercheurs, société civile. Cette commission consultative indépendante a pour mission d'évaluer les impacts de la révolution numérique sur la société et sur l'économie, et de publier des rapports, des avis et des recommandations au gouvernement, qui est libre de les suivre ou de les ignorer.

Marie Ekeland, première femme à la tête du CNNum

Après Gilles Babinet (2011-2012), Benoît Thieulin (2013-2015) et Mounir Mahjoubi (de 2016 à janvier 2017, les trois-vice-présidents ont assuré l'intérim jusqu'à ce jour), l'entrepreneure et investisseuse Marie Ekeland est la première femme à diriger l'institution. Son mandat court sur les années 2016, 2017 et 2018.

Âgée de 42 ans, Marie Ekeland est l'une des rares "role models" féminins de l'écosystème d'innovation français. Cette codeuse, qui a commencé sa carrière en 1997 pour une banque d'affaires à New York, a fait ensuite partie de l'équipe d'investisseurs qui a découvert le géant français de la pub Criteo au sein du fonds Elaia Partners. En 2012, elle cofonde le lobby France Digitale, qui entend faire peser la voix des entrepreneurs sur les politiques publiques, connu pour avoir lancé, dans les colonnes de La Tribune, le mouvement des Pigeons. Depuis l'an dernier, Marie Ekeland dirige son propre fonds d'investissement, Daphni, ce qui constitue encore une rareté en France.

| Lire aussi : Startups : "Les fonds d'investissement doivent aussi faire leur révolution numérique" (Marie Ekeland)

"Penser demain", la mission du nouveau CNNum

Alors que les mutations liées à l'impact du numérique s'accélèrent avec l'arrivée de l'intelligence artificielle, l'importance croissance des data et l'émergence de nouvelles technologies comme la blockchain, la nouvelle présidente du CNNum axe son mandat sur le thème "penser demain" :

"Demain se construit aujourd'hui, mais la technologie n'est qu'un moyen. Seul ce que nous en ferons compte vraiment. La France est reconnue mondialement pour ses talents créatifs, scientifiques et entrepreneuriaux. Elle doit aussi imaginer et proposer sa vision de l'avenir technologique, c'est-à-dire sa propre vision du progrès. Comment construire collectivement ce monde numérique de demain ? Comment faire en sorte qu'il soit, pour tous, juste, durable, sûr et heureux ?"

Les travaux actuels et à venir du CNNum portent sur quatre grands volets : l'économie (numérisation des PME/TPE, intelligence artificielle, régulation des plateformes...), les droits et libertés (renseignement à l'ère du big data, modération de l'Internet, protection des données personnelles), la société numérique (l'éducation -thème central du nouveau collège d'experts-, le travail et l'emploi, la santé, la transition écologique, l'inclusion) et l'action publique (fiscalité du numérique, open data...).

30 nouveaux membres bénévoles issus de l'économie, de la recherche et de la société civile

Le nouveau collège se compose de trente membres bénévoles : 10 issus de la sphère académique, 10 issus du monde économique, 10 de la société civile. 16 hommes, 14 femmes. "Tous ont été nommés pour leur vision, leur ouverture et leur expérience. Ils s'engagent à ne pas représenter des intérêts privés ou ceux de leur institution pour alimenter le débat d'idées et travailler collectivement sur les différents sujets du CNNum", précise Marie Ekeland.

Parmi les académiques figurent Michèle Sebag, chercheuse au CNRS et experte en intelligence artificielle, Amandine Brugièreresponsable des études et de la prospective au sein de l'Agence Nationale de l'Amélioration des Conditions de Travail, le professeur d'économie et spécialiste du modèle social Pierre-Yves Geoffard, ou encore le médecin de l'Ecole de Chirurgie de Nancy Nguyen Tran.

Parmi les entrepreneurs et investisseurs, le CNNum a sollicité son ancien président Benoît Thieulin, fondateur de l'agence La Netscouade et expert sur la plateformisation de l'économie. Rand Hindi, entrepreneur pionnier dans l'intelligence artificielle et du respect de la vie privée avec sa startup Snips, rejoint aussi l'institution. Tout comme Eric Carreel (Withings, Sculpteo) et l'experte en robotique Clémentine Gallet, fondatrice de Coriolis Composites, acteur mondial de la fabrication de machines de dépose de matériaux composites.

Enfin, la société civile est représentée, entre autres, par Margault Phelip, fondatrice de Emmaüs Connect (inclusion numérique), l'élu local Jean-Philippe Delbonnel, le fondateur de l'ONG sur les "deep tech" Hello Tomorrow et entrepreneur dans la santé Xavier Duportet, ou encore le rappeur et entrepreneur Hicham Kochman (Axiom).

Sylvain Rolland

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 11/12/2017 à 20:53
Signaler
ah les titres! cnn, ca veut dire ' reseau de neurones convolutif' ca donne une image tres positive et futuriste de ce qu'il se passe..............

à écrit le 11/12/2017 à 20:07
Signaler
Quand on sait ce que NS a fait en France... la suite fait plutôt peur.., S vous voulez convaincre les populations Évitez cette «  information » Après c’est gentil d’avoir précisé qu’il y a parmi ce groupe Élitiste un expert en «  robotique » ...

à écrit le 11/12/2017 à 14:59
Signaler
Structure bureaucratique ultralibéral hyper-financière qui ne représente strictement rien et qui va contribuer fortement au recul de la France dans les télécoms et le THD avec la casse programmée de l'ancien opérateur de service publique FT/ORANGE. ...

le 11/12/2017 à 20:56
Signaler
si les chinois rachetent les entreprises francais, c'est bien grace a l'aide des scoialistes francais, qui coulent les boites en promettant la lune payee par personne, puis essayent de refiler la patate chaude au suivant............. le chinois n'es...

à écrit le 11/12/2017 à 13:02
Signaler
Elle a une base mathématiques mais a surtout un parcours dans l'univers de la finance, est-ce vraiment sérieux ? Quand j'ai besoin d'un conseil pour bricoler du bois je demande au menuisier du coin et pas IKEA. https://fr.wikipedia.org/wiki/M...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.