5G  : les opérateurs ne sont pas sur la même longueur d’onde

 |   |  644  mots
A en croire Martin Bouygues, « la 5G n’est pas la priorité du pays ».
A en croire Martin Bouygues, « la 5G n’est pas la priorité du pays ». (Crédits : © Gonzalo Fuentes / Reuters)
Alors que Free souhaite que l’attribution des fréquences 5G intervienne dès que possible, Orange affiche sa préférence pour septembre ou octobre. Bouygues Telecom, de son côté, veut repousser cette échéance à fin 2020 ou début 2021. Un report satisferait aussi, selon nos informations, SFR.

Certains sont pressés. D'autres pas du tout ! Sur le front de la 5G, les opérateurs ne sont pas sur la même longueur d'onde. Les enchères visant à attribuer les fréquences dédiées à cette technologie devaient avoir lieu le 21 avril dernier. Mais la crise du Covid-19 a obligé l'Arcep à les reporter. Le régulateur des télécoms souhaite désormais les attribuer soit fin juillet, soit courant septembre.

Mais les opérateurs, eux, ont des souhaits différents. Iliad, la maison-mère de Free, semble pressée. Récemment, Thomas Reynaud, son DG, a demandé que les fréquences soient disponibles « au plus tôt ». Stéphane Richard, le PDG d'Orange, plaide pour une attribution en septembre-octobre. Une perspective qui n'enchanterait guère...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/05/2020 à 18:21 :
Il a raison, c'est une technologie immature, précipitée seulement pour la spéculation financière via le business, qui va devenir massif avec la 5G, de nos données.

ET en prime on aura le cerveau grillé.
a écrit le 25/05/2020 à 18:05 :
bouygues a raison, pour l'instant ca sert a rien
cela dit orange veut eviter que le gvt se rende compte qu'il a besoin de bcp plus d'argent que prevu pour combler le trou
ce qui est pris n'est plus a prendre

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :