Déploiement de la fibre : Orange accepte de mieux rémunérer ses sous-traitants

L’opérateur historique a décidé d’augmenter de 3,5% les tarifs des contrats de ses sous-traitants en charge de déployer la fibre et de raccorder les abonnés. Ceux-ci clamaient, depuis des mois, qu’ils n’arrivaient plus à joindre les deux bouts.
Pierre Manière
Pour déployer la fibre et raccorder leurs clients, les opérateurs s'appuient sur un large écosystème de sous-traitants.
Pour déployer la fibre et raccorder leurs clients, les opérateurs s'appuient sur un large écosystème de sous-traitants. (Crédits : Mégalis Bretagne)

Ce geste était très attendu. Président d'InfraNum, la principale fédération des industriels des télécoms, Philippe Le Grand a annoncé ce mardi soir qu'Orange avait accepté d'augmenter les tarifs des contrats en cours de ses sous-traitants, en charge de déployer la fibre et de raccorder les abonnés dans tout le pays. L'opérateur historique avait déjà consenti, au mois de juillet, à une augmentation de 2,2%. Il la portera à 3,5% à compter du début du mois d'octobre. Il est aussi prévu qu'Orange et la filière de la sous-traitance se réunissent à nouveau au mois de mars pour décider, possiblement, d'une nouvelle augmentation.

Cette décision d'Orange intervient deux mois après qu'InfraNum a tiré la sonnette d'alarme sur les difficultés de la filière de la sous-traitance dans l'Hexagone. Ces acteurs se disaient, alors, asphyxiés par des tarifs trop bas, tandis que l'inflation a, en parallèle, fait exploser leurs coûts. A l'époque, Philippe Le Grand avait demandé aux opérateurs - et en particulier à Orange, le premier d'entre eux - de se mobiliser. « Il faut que ceux qui sont en bout de chaîne puissent gagner leur vie dignement », avait-il lancé.

Le message a visiblement été reçu par Orange et par Christel Heydemann, sa patronne. D'après Philippe Le Grand, elle s'est directement saisie du dossier. Il faut dire que celui-ci est devenu capital pour l'opérateur historique. Si la filière de la sous-traitance, qui compte des dizaines de milliers de petites mains, devait s'effondrer, c'est tout le chantier du déploiement de la fibre qui serait en péril. Il y a aussi urgence à revaloriser la rémunération des techniciens et ouvriers en bout de chaîne pour améliorer la qualité des raccordements des clients, alors que les malfaçons se sont multipliées ces deux dernières années.

Cette augmentation de 3,5%, les sous-traitants dits de « rang 1 », qui traitent directement avec Orange, devront la répercuter à leurs propres sous-traitants, de « rang 2 ». L'objectif est, en clair, de faire ruisseler cette manne jusqu'au bout de la chaîne. Selon Philippe Le Grand, Orange a également accepté de revoir certaines conditions de ses contrats avec les sous-traitants. « Certains avaient une certaine toxicité, et n'étaient pas très équilibrés », affirme le président d'InfraNum. Certains de ces contrats, baptisés RC Centric et issus d'un récent appel d'offres, faisaient en particulier, et comme La Tribune l'a détaillé, l'objet de sévères critiques de la filière.

Outre Orange, Bouygues Telecom a, aux dires de Philippe Le Grand, également pris « l'initiative de faire un travail sur la revalorisation de la chaîne de sous-traitance ». Une décision est attendue d'ici à la fin de l'année. Qu'en est-il chez SFR et Free ? « Nous avons des discussions », affirme Philippe Le Grand, qui ne cache pas qu'elles sont, en revanche, bien moins avancées.

Pierre Manière

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 07/12/2022 à 10:09
Signaler
les sous traitants votent des augmentations generales des salaires, puis n'arrivent plus a joindre les deux bouts, donc demandent a leurs clients de regler la facture.........remarquez, candia se fait mousser a expliquer qu'ils vont augmeneter le pri...

le 07/12/2022 à 15:44
Signaler
Les salariés des sous-traitant sont payés deux fois moins que ceux de l'opérateur à qui vous payez vos factures . Ce que manifestement vous ignorez c'est qu'aujourd'hui la richesse produite est dans sa plus partie captée par les dirigeants des grand...

à écrit le 07/12/2022 à 8:14
Signaler
Faudrait déjà que les gars qui n'arrêtent pas de bosser pour eux par chez moi parlent français au lie ude moldave. UNe augmentation de 3.5% donc ? Bah sur un salaire de 600 balles par mois pour 40 heures de travail ça fait 21 euros de plus quand même...

à écrit le 07/12/2022 à 2:10
Signaler
Ne craignez rien, les bénéfices d'Orange ne seront pas impactés ...

à écrit le 06/12/2022 à 23:24
Signaler
Ce sont des sous-traitants aux tarifs libres et concurrentiels ou bien des salariés illégaux clandestins déguisés en auto-entrepreneurs?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.