Immobilier : la réalité préoccupante du logement social européen

 |   |  350  mots
70% des européens sont propriétaires de leur logement
70% des européens sont propriétaires de leur logement (Crédits : reuters.com)
Le processus global de réduction des dépenses publiques amène les pays européens à réduire leurs investissements dans les logements sociaux, alors que la demande pour ce type de logement est croissante.

La situation des logements conventionnés à destination des ménages fragiles en Europe peut inquiéter. Sous l'effet des exigences budgétaires de Bruxelles et de Berlin, la plupart des pays d'Europe occidentale réduisent les budgets alloués à leur parc locatif social. Cette "réalité très préoccupante" a été mise en exergue par Alice Pittini, responsable de la recherche à la Fédération européenne du logement social, public et coopératif (Cecodhas Housing Europe) lors du congrès HLM de Lyon qui se tient en ce moment. Alice Pittini explique qu'entre 2009 et 2012, tous les pays européens ont réduit leurs investissements pour loger les ménages les plus fragiles dans des habitations conventionnés à l'exception de ... la France !

Des besoins croissants en logements sociaux

Pourtant, les besoins des Européens en logements à prix modérés sont croissants tant la crise économique les touche profondément, avec des taux de chômage records et une précarité croissante, notamment pour les jeunes générations. Par exemple, en Irlande, la demande de location à prix modéré a "doublé lors des trois dernières années", explique Alice Pittini.

Pourtant, dans des pays comme les Pays-Bas, l'Angleterre ou l'Autriche, les montants publics alloués au logement social avaient augmenté entre 2005 et 2009. Un phénomène principalement du, selon Alice Pittini, à la crise de 2008 et à la nécessité pour les Etat de jouer un rôle "contracyclique d'amortisseur social". Mais malheureusement, depuis 2009 et à cause la crise de la dette des Etats, les temps ont changé.

Le demande de location croît

Par ailleurs, comme les ménages ont de moins en moins les moyens d'acheter, la demande pour louer croît de manière importante, notamment dans des pays où la part de propriétaires immobiliers est particulièrement élevée comme le Portugal, l'Espagne et l'Italie. Au global, l'Europe reste toutefois un continent de propriétaires, avec une part de 70%, contre 18,5% de locataires du secteur privé, et 11,5% de locataires conventionnés. Sur ce continent 22,7 millions de personnes éprouvent de grandes difficultés pour se loger convenablement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/09/2014 à 15:12 :
Bah! pas de logement, nous serons des millions , alors à dormir dans les coins abrités, les porches, les cabanes, les cartons...au lieu de progresser, nous régressons à vitesse grand V ....
a écrit le 25/09/2014 à 12:14 :
Je rêve: l'Europe s'interroge sur le social! c'est une première! un technocrate doit faire une dépression! Tout le monde sait que le marché et la libre concurrence règlent tout! (il suffit par exemple d'installer en périphérie des villes des camps de mobil home pour travailleurs pauvres mais cela ne plaira pas aux écolos!)
Ah mais c'est vrai que les européens participent de moins en moins aux élections européennes et s'éloignent de l'Europe. C'est toujours de la faute de ces salauds de pauvres. si il n'y avait pas ces "sans dent" il n'y aurait plus de pb!
a écrit le 25/09/2014 à 11:23 :
Il faut bien payer les revenus des retraités qui sont majoritaires en Europe
Réponse de le 25/09/2014 à 15:13 :
et surtout des politiques, et banksters en tous genres....
a écrit le 25/09/2014 à 11:10 :
Voyons voir, ce problème de logements sociaux ne serait-il pas lié à cette immigration de masse tiers-mondiste et belliqueuse que l'Europe n'arrive pas pas à réguler ??
Réponse de le 25/09/2014 à 11:56 :
non plutôt au fait que nourriture et logement ont tout simplement considérablement augmenté et que bon nombre de gens se sont appauvris! Faites redescendre le prix de la location et de l'achat à ce qu'il devrait être et le probléme de logement social devrait considérablement s'atténuer!
Réponse de le 25/09/2014 à 12:20 :
"Que l'Europe n'arrive pas à réguler" ? ou plutôt qui est voulue !!!!!
Réponse de le 25/09/2014 à 15:13 :
bien évidemment.
a écrit le 25/09/2014 à 10:47 :
Et le logement non-social aussi est extrêmement grave.
Des prix exhorbitants en France et complètement en dehors de toute réalité.... un conseil : passez la frontière : en espagne ou en italie les prix se rapprochent un peu plus du monde réel et des revenus des gens.
Et que le gouvernement de gôôôche trouve de quoi faire baisser les prix et cesse de gaspiller les deniers publics pour engraisser les lobbys qui vivent de la rente financière de l'esclavage locatif.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :