La Tribune

Premier incident pour le Boeing 787

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
latribune.fr  |   -  154  mots
A peine entré dans la flotte d'All Nippon Airways, le Boeing 787 a rencontré un problème de train d'atterrissage.

Comme pour l'A380, le B787 va être suivi de près. Pour l'un de ses premiers vols chez All Nippon Airways (ANA) dimanche, le nouvel avion de Boeing a rencontré un problème de train d'atterrissage. En raison d'une alarme spécifiant un problème sur une valve hydraulique, le pilote a été obligé de se poser en utilisant la fonction manuelle lors de son atterrissage à Okayama. L'avion effectuant le vol 651 entre Tokyo et Okayama transportait 249 personnes.

Après avoir pris livraison de l'appareil le mois dernier, avec plus de trois ans de retard, ANA a lancé les premiers vols commerciaux sur les lignes domestiques le 1er novembre.

La semaine dernière, le pilote de la compagnie polonaise LOT n'avait pu déployer son train d'atterrissage. Il avait était obligé de se poser "sur le ventre" à l'aéroport de Varsovie avec une maestria incroyable. Aucune des 231 personnes à bord du B767 n'avait été blessée.

Réagir

Commentaires

JBS45  a écrit le 17/11/2011 à 14:48 :

"Il avait était obligé de se poser" c'est ce que je trouve le plus choquant dans cet article.

ahah  a écrit le 07/11/2011 à 14:20 :

Les Americains font essyuer les platres aux Japonnais. Les bonnes poires.

767 ou 787 ?  a écrit le 07/11/2011 à 13:50 :

On nous parle du 787 et à la fin, on nous raconte une histoire relative à un 767 de la LOT ? Le journaliste s'est-il trompé d'article ?

KOIFAIRE  a répondu le 09/11/2011 à 9:40:

@ 767 ou 787
Non, il confond les deux modèles d'appareils et mélange tout. Ceci peut s'apparenter à de la désinformation.
Un Boeing s'est en effet posé sur le ventre sans casse pour les passagers et est due à la formation militaire des pilotes en Europe de l'Est et en Russie.
Quant au nouvel appareil en question, je serai curieux de voir ce qui se passerait en cas d'atterissage sur le ventre, est ce que la fibre de carbone va aimer et résister ?

yvan  a écrit le 07/11/2011 à 13:16 :

Obsession du poids... Mais un train d'atterrissage est une option souvent utile, sur un avion.