Champagne : 2015, millésime historique pour les ventes

 |   |  379  mots
Du côté des vignerons indépendants, s'ils perdent du terrain sur le marché français (- 4,8%) au profit des Maisons, ils tirent en revanche leur épingle du jeu à l'export (+ 5,9% dans les pays tiers, +6,2% dans l'UE).
Du côté des vignerons indépendants, s'ils perdent du terrain sur le marché français (- 4,8%) au profit des Maisons, ils tirent en revanche leur épingle du jeu à l'export (+ 5,9% dans les pays tiers, +6,2% dans l'UE). (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)
Les ventes de bouteilles de champagne en 2015 ont généré le plus important chiffre d'affaires de l'histoire avec 4,75 milliards d'euros (+5,6% par rapport à 2014), selon les chiffres du Comité Interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC).

Les prévisions étaient donc justes. Conformément à ses estimations publiées début décembre, le Comité interprofessionnel du vin de champagne (CIVC) a évalué à quelque 4,75 milliards d'euros le chiffre d'affaires généré par les ventes de bouteilles de champagne en 2015. Un chiffre en hausse de 5,6% par rapport à 2014. Et surtout, un record.

Un volume inférieur à celui de 2007

Au total, 312,5 millions de bouteilles ont été expédiées en 2015 (contre 307,2 millions en 2014), soit une hausse de 1,7% par rapport à l'année précédente. Cela reste toutefois inférieur, en volume, aux 339 millions de cols expédiés en 2007 et qui avaient généré 4,56 milliards d'euros de recettes.

Cette croissance en valeur reste cependant supérieure à la croissance en volume et s'affiche "comme le modèle économique qui doit prévaloir en Champagne pour les décennies à venir", avait expliqué en décembre Jean-Marie Barillère, co-président du Comité Interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC).

L'export, en hausse de 4%, tire la croissance en volume

Les exportations progressent de 4%. Dans le détail, les ventes sur le marché européen poursuivent leur hausse entamée l'an passé, avec 80,2 millions de bouteilles (+3,3%) écoulées.

Hors Union européenne (UE), les pays tiers confirment quant à eux leur goût pour le champagne avec 70,5 millions de bouteilles (+ 4,8%) vendues. Un niveau jamais atteint auparavant.

Les ventes en France se stabilisent

L'export tire donc toujours la croissance en volume, tandis que les ventes en France se stabilisent : elles y conservent le niveau de 2014, soit 162 millions de bouteilles, après plusieurs années consécutives de baisse.

Du côté des vignerons indépendants, s'ils perdent du terrain sur le marché français (- 4,8%) au profit des Maisons, ils tirent en revanche leur épingle du jeu à l'export (+ 5,9% dans les pays tiers, +6,2% dans l'UE).

     | Lire Les Britanniques dépensent plus pour boire du prosecco que du champagne

Reste que tout se joue quasiment au mois de décembre, période cruciale pour l'ensemble des expéditions. "30% des ventes se font sur les trois derniers mois de l'année", nous confirmait Vincent Perrin, directeur général de la filière, en décembre. D'ailleurs sur ce mois-là, 42 millions de cols ont été expédiés, soit 13,4% du total de l'année. Champagne !

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :