Les ventes de cigarettes en hausse pour la première fois depuis 2009

 |   |  600  mots
Les ventes de cigarettes en France ont augmenté de 1% en volume en 2015.
Les ventes de cigarettes en France ont augmenté de 1% en volume en 2015. (Crédits : reuters.com)
Les contrôles accrus aux frontières françaises suite aux attentats auraient fait baisser les achats de cigarettes à l'étranger. Les ventes totales de tabac acheté en France ont grimpé de 1,6% en 2015.

Une surprise. Les ventes de cigarettes en France ont augmenté de 1% en volume en 2015, selon des premiers chiffres publiés par Logista France, qui fournit la quasi-totalité des buralistes. Dans le détail, au cours de l'année passée, 45,46 milliards de cigarettes ont été livrées aux buralistes dans l'Hexagone. En valeur pécuniaire, cela représente une hausse de ventes des cigarettes de 1,2% pour un total de 15,34 milliards d'euros. Ainsi la tendance baissière connue depuis 2009 s'est inversée.

Si l'on prend en compte le total des ventes de tabac (incluant cigares, tabac à rouler...), c'est le même son de cloche. Elles grimpent à 56,32 milliards d'unités, ce qui représente une hausse de 1,6% en 2015 sur un an. Pour rappel, les deux années précédentes avaient enregistré de fortes chutes des ventes de cigarettes. En 2014, elle avaient plongé de 5,3% (47,526 milliards de cigarettes écoulées en France) et pis encore, la baisse atteignait les 7,7% en 2013.

 "Un simple transfert des achats illégaux vers les achats légaux"

"Si les ventes de cigarettes légales (chez les buralistes) ont augmenté de 1,2% en valeur, la consommation elle est restée absolument identique. A ce jour aucun élément ne permet d'affirmer que la prévalence, soit le nombre de fumeurs, a augmenté", a expliqué à l'AFP Eric Sensi, directeur des affaires corporate chez Seita, filiale française du cigarettier britannique Imperial Tobacco.

"Ce n'est pas la consommation de tabac qui augmente mais bien les ventes légales chez les buralistes au dépend des flux transfrontaliers. Il ne s'agit que d'un simple transfert des achats illégaux vers les achats légaux", précise-t-il.

Ce dernier évoque notamment "les événements récents (les attentats de Paris, notamment, NDLR)" qui "ont entraîné des contrôles aux frontières plus importants, donc à moins de recours aux achats de cigarettes transfrontaliers ces derniers mois".

A l'annonce de ces chiffres, Pascal Montredon, président de la confédération des buralistes, a renchéri:

"Depuis 'Charlie' et les attentats de novembre, les personnes réfléchissent à deux fois avant d'acheter plus de quatre cartouches de cigarettes à l'étranger (le maximum légal, ndlr), sachant qu'ils seront contrôlés".

Pas de hausse cette année

Par ailleurs, cette année les prix des paquets de cigarettes n'ont pas été augmenté. Au début de l'année 2014, ils avaient subi une hausse de 20 centimes, après celles de 2013 (20 centimes également) et celle de 2012 (40 centimes).

Après une augmentation de 40 centimes en octobre 2012, puis de 20 centimes en juillet 2013, la dernière hausse du prix des cigarettes est intervenue en janvier 2014. Elle portait le prix du paquet le moins cher à 6,50 euros, et celui du plus cher, pour la marque la plus vendue (Marlboro), à 7 euros. "Sur l'année, cette stabilité a conduit à un resserrement des écarts de prix avec les pays voisins de la France", ajoute Eric Sensi. Néanmoins, comme le notait La Voix du Nord en juin, un paquet de Marlboro light atteint 5,80 euros en Belgique contre 7 euros en France.

La question du paquet neutre

Par ailleurs, la Confédération des buralistes reste mobilisée. Elle craint subir un jour "une augmentation brutale" du paquet à dix euros et s'inquiète de l'instauration du paquet neutre dans le cadre du projet de Loi Santé définitivement adopté en décembre. Le paquet neutre sera mis en place à partir de mai 2016. La Confédération des buralistes évoque une "mesure de politique de 'santé-spectacle'" et " qui va déstabiliser profondément notre réseau", s'inquiétait  Pascal Montredon, président de l'organisation, en décembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/01/2016 à 1:36 :
"Cui bono? Les attentats, un coup des buralistes?" penseront probablement certains de nos conspirationnistes favoris en mal d'une explication simpliste et globalisante du monde.
a écrit le 11/01/2016 à 20:20 :
Les recettes FISCALES du tabac doivent intégralement bénéficier à la Sécu. Un prix unique pour le paquet 34 euros : 1 paquet consommé par jour = 1000eur/mois. Fort accompagnement économique des Buralistes, et Thérapeutique des fumeurs. Interdiction de fumer sur la voie publique comme à New-York : quand je croise ou dépasse un fumeur sur le trottoir, cela m'incommode tant que je me pince complètement le nez.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :