McDonald's va recruter 250.000 salariés grâce à... Snapchat

 |   |  423  mots
McDonald's veut devenir pionnier dans le recrutement moderne auprès de la génération des Millennials.
McDonald's veut devenir pionnier dans le "recrutement moderne" auprès de la génération des Millennials. (Crédits : © Brendan McDermid / Reuters)
L'enseigne de restauration rapide veut aller chercher les jeunes "là où ils sont, c'est-à-dire sur leur smartphone". McDonald's compte ainsi pourvoir 250.000 jobs d'été grâce à Snapchat, très populaire auprès de la génération des Millennials.

Snapchat, le réseau social plébiscité par les moins de 25 ans, va-t-il devenir la plateforme de recrutement préférée des entreprises pour pourvoir leurs jobs d'été ? La chaîne de restauration rapide McDonald's compte en tout cas sur l'application mobile pour recruter pas moins de 250.000 personnes cet été.

« Nous recherchons toujours des nouvelles voies pour recruter, tout en innovant. Nous pensons que les 'Snaplications' (les applications sur Snapchat, un mot inventé par McDonald's, NDLR) constituent un bon moyen pour s'adresser aux demandeurs d'emplois là où ils sont, c'est à dire sur leur téléphone », explique Jez Langhorn, le directeur des ressources humaines pour McDonald's USA.

L'initiative est lancée (pour l'instant du moins) uniquement aux Etats-Unis. Concrètement, McDonald's a acheté des publicités sur le réseau social incitant les demandeurs d'emploi à postuler directement depuis l'application. Il s'agit de vidéos de 10 secondes, dans lesquelles de jeunes employés parlent des avantages de travailler chez McDonald's. D'un glissement de doigt, les utilisateurs intéressés se retrouvent sur la page de candidature de la firme sur Snapchat, qui leur présente les offres disponibles près de chez eux, auxquelles ils peuvent postuler en quelques minutes.

Spotify et Hulu également dans le viseur de McDonald's

Le choix de Snapchat est logique pour McDonald's, qui doit embaucher en permanence pour pallier à son immense turnover. L'entreprise estime que plus de la moitié de ses recrutements d'été seront des jeunes entre 16 et 24 ans. Le champion de la restauration rapide, qui constitue le premier boulot de nombreux jeunes partout dans le monde, voit dans Snapchat une plateforme de recrutement idéale étant donné que le réseau social est utilisé quotidiennement aux Etats-Unis par près de 80% des moins de 25 ans.

Permettre aux Millennials de postuler à des offres en quelques minutes, via un canal moderne qui correspond à leurs usages numériques, est aussi un très bon coup marketing pour McDonald's, qui soigne par la même occasion son image "cool" auprès des jeunes, qui constituent une part importante de sa clientèle.

Si Snapchat, déjà utilisé au début de l'année en Australie, est la pierre angulaire de cette nouvelle stratégie de recrutement, McDonald's a aussi décidé d'utiliser d'autres plateformes populaires. La marque va ainsi diffuser des publicités sur Spotify, numéro un mondial du streaming musical, et sur le service de vidéo à la demande Hulu.

Contacté par La Tribune, McDonald's France n'a pas indiqué si l'initiative allait être dupliquée en France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/06/2017 à 6:45 :
Voila ce qui se profile en terme d'emploi.
Des salaires de misere et l'impossibilite de moufter. Y'a pas avec macron les francais vont devoir serieusement envisager de penser autrement.
Ca va marcher.
a écrit le 14/06/2017 à 15:21 :
"pallier à son immense turnover", c'est du "gobbledygook" ni français, ni anglais, type bac +2 ! 1) pallier quelque chose 2) "turnover", c'est le roulement de personnel dans ce cas. Cela dit, si le taux de renouvellement des équipes est si important chez McDo, c'est aussi à cause du salaire, des conditions de travail et des opportunités de croissance professionnelle :-)
a écrit le 14/06/2017 à 14:50 :
Des cdi à 18h/sem dont les contrats délétères pour le salarié défient l'entendement.
Emploi précaire..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :