Better Place, allié de Renault, demande sa liquidation judiciaire

 |   |  264  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : D.R)
La société qui développait un réseau de stations de changements de batteries des voitures électriques manque de fonds pour poursuivre son développement. La société a perdu près de 850 millions d'euros depuis sa création en 2007.

Better Place a annoncé samedi qu'il demandait sa liquidation judiciaire. La société israélienne, spécialisée dans le rechargement de véhicules électriques, n'aurait pas réuni de fonds suffisants pour poursuivre son développement. Depuis sa création en 2007 par Shaï Agassi, la société aurait perdu 850 millions d'euros. Better Place était allié à Renault pour développer un réseau de stations de changement rapide des batteries électriques amovibles de certains de ses véhicules électriques comme la Fluence.

Dans un communiqué, Better Place a expliqué avoir saisi la cour du district de Lod, près de Tel-Aviv, "pour demander sa dissolution et la nomination d'un liquidateur temporaire". Cette décision a été prise "face à son échec à lever des fonds supplémentaires et à l'absence des ressources nécessaires pour poursuivre ses activités", a ajouté Better Place. Alors que Renault et Better Place tablaient en 2009 sur la commercialisation de 100.000 voitures au moins dans ces deux pays d'ici 2016, seulement 900 voitures équipées de telles batteries circulent en Israël, et bien moins au Danemark, selon la presse israélienne.

Renault "prend acte"

Une porte-parole de Renault a indiqué à l'AFP que le constructeur prenait "acte de la décision du conseil d'administration de Better Place". "Le véhicule électrique est une révolution et Renault explore toutes les pistes technologiques, celles des Quick Drop (stations d'échange rapide de batteries ndlr), comme celles d'autres modes de charge", a-t-elle précisé. "Cette décision ne remet nullement en cause la stratégie de l'alliance Renault-Nissan en matière de véhicules électriques", a-t-elle souligné.
 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/05/2013 à 14:28 :
la question que je me pose c'est après le depot de bilan comment les voitures electriques vont faire s il a quelqu un qui peut me dire cela me serait agréable mais de voir ces pauvres gens etre mis sur la paille c'est encore une usine qui ferme et que l on annonce encore des dépots de bilan jusqua fin 2014 aussi il ne restera plus beaucoup d usines en FRANCE et autres que devrons faire ces gens je crains qu il ait beaucoup de gens qui vont faire la culbute pour certains et le suicide pour d autres;
Réponse de le 27/05/2013 à 20:50 :
D'une part c'était pas en France, d'autre part les véhicules électriques sont rechargeables grâce aux bornes électriques en libre accès (à Paris par exemple) ou plus généralement grâce à un cable qui fonctionne sur secteur : à savoir une prise classique. C'est juste plus lent, rien de bien dramatique.
Réponse de le 30/05/2013 à 6:34 :
dans certaines régions, il faudra des milliards pour redonner du travail aux gens. Quand vous avez plus de 50 pour cents des gens au RSA, les solutions sont exclusivement du secteur privé. Mais comme celui-ci est écrasé d'impôts, l'avenir est dangereux !!!
a écrit le 27/05/2013 à 10:34 :
Je sens qu'Agassi les a roulés dans de la terre battue.
Toute cette histoire sent le scam, le type qui crée une société avec un concept "révolutionnaire", lève des fonds, nous des partenariats qui lui permettront de lever encore plus de fonds et ensuite l'argent est planqué et la société fait faillite.
Réponse de le 27/05/2013 à 11:22 :
Renault n'a absolument rien investi dans le capital de Better Place. Par contre, Better Place a acheté 1000 Fluence. Enfin, Agassi a perdu la totalité de son investissement. Qu'est ce qui vous fait penser que Renault a été roulé dans la farine ?
Réponse de le 30/05/2013 à 6:37 :
et qui vous fait penser que l'argent est planqué ?? ce serait contre productif. Et en plus c'est faux puisque, au contraire, ils manquent d'argent !!!
a écrit le 27/05/2013 à 9:27 :
Cela faisait plusieurs mois que je posais la question "quid du partenariat Renault/Better Place?", nous avons la réponse. Carlos s'était fait empapaouter par Agassi (pas le joueur de tennis...) !
Réponse de le 27/05/2013 à 11:24 :
Better Place, c'est 1% des ventes de voitures électriques de Ranault (qui d'ailleurs n'est pas au capital de cette boite). Je ne voit donc pas où il s'est fait empapaouter, et par qui. Better Place a perdu 850 millions d'euros, Renault a perdu 0.
Réponse de le 28/05/2013 à 13:57 :
sauf que Renault a investi 4 Mds ds le VE...une future perte, bien plus importante ?; C Goshn saura la justifier, à coup sûr...(après l'affaire des faux espions chinois...)
hormis des niches de marché(Tesla ?, Goupil? ), je pense que le VElec pr monsieur tout le monde n'est pas compétitif avec le thermique (batteries trop chères, aux capacités insuffisantes, recharge...), qui devrait en plus encore bien progresser.
et hormis une hausse très forte du pétrole brut et des carburants ( >2?/l), peu probable à mon avis ds les 10 ans (dvlpt du pétrole de schiste, de l'offshore) cela ne devrait pas s'inverser.
Etonnant que Renault n'ai pas misé sur l'hybride, par contre (Nissan peut-être?).
a écrit le 27/05/2013 à 9:08 :
Pour résoudre ce problème, il suffit de remplacer les batteries par un réservoir de gasoil et de changer le moteur en conséquence. C'est l'avenir.
a écrit le 27/05/2013 à 8:41 :
Arrêtez de rêver. Better place était une arnaque et il serait bon que la cour des comptes mette son nez pour savoir qui en a profité. Penser que changer la moitié de la valeur de son véhicule (les batteries) en 5 minutes c?est bien trop cher en infrastructure. Le gain sur la consommation est avalé par le coût énorme de l?échange. Quand a ceux qui rêvent de bornes de recharge publique au bas de chez eux, sachez qu?une borne coûte de 10 a 20 000 e et pour que l?acheteur soit tranquille il faut une recharge tous les soirs c'est-à-dire une borne pour 2 ou 3 véhicules. Qui paye ? Et ceux qui rêvent d?une prise sur leur compteur disponible dans leur garage collectif, demander a votre syndic le coût d?une telle modification de l?immeuble, vous allez être calmé. Ghosn est fou d?avoir misé sur l?électrique. Il faudrait que l?état lui fasse payer sa stupide stratégie.
Réponse de le 27/05/2013 à 10:22 :
tant que c'est les autres qui payent, ca va! quand on doit payer soi meme, c'est plus embetant, hein? pour en rajouter une couche, faudrait faire plein de textes et de lois sociales car il y a plein de gens qui ne paient pas leur electricite a son prix, alors on doute fort qu'ils aient envie de payer pour l'electricite de leur voiture, preferant que ce soit plutot paye par la collectivite...
Réponse de le 27/05/2013 à 10:40 :
Ce concept d'échange rapide de batteries est une arnaque, il vaut mieux recharger sa Zoé chez soit au tarif heures creuses d'EDF !
Réponse de le 27/05/2013 à 11:31 :
Surtout quand on paye 3 fois rien de sa facture, d'ailleurs soit dit en passant c'est un beau scandale que ce tarif chez les agents edf1/ne soit pas limité à la consommation moyenne des français 2/soit à vie
Réponse de le 30/05/2013 à 6:44 :
quand vous parlez de stratégie stupide, vous oubliez que Ghosn a d'une part suivi l'injonction de son actionnaire. D'autre part nombre de gens disaient que c'était la seule issue pour Renault.
le problème d'une stratégie, c'est que cela résulte d'une vision à long terme et qu'avoir une vision dans ce pays relève de la plus pure rêverie vu le chômage grandissant.
quand à la voiture électrique, beaucoup ont dit que les besoin en électricité serait de l'ordre d'une centrale nucléaire : je vous laisse évaluer le coût : c'est pour cela que Better Place a jeté l'éponge : aucun partenaire énergétique ne l'a suivi !!!
a écrit le 27/05/2013 à 8:05 :
Combien cette petite aventure va couter a Renault ?
a écrit le 27/05/2013 à 7:41 :
Bonjour;

LA voiture électrique fonctionnera dans un avenir à moyen terme mais pour cela il y a trois éléments fondamentaux qui sont en coure de développement actuellement à savoir :
1 - L'autonomie qui est en train d'être portée sur une moyenne de 700-1000Km sur les derniers prototypes, sur une seul charge.
2 - Une batterie bien moins cher ne requérant que peu, voir pas de de Lithium dont les réserves dépendent exclusivement de deux pays à savoir la Bolivie et l'Afghanistan. Ce qui le rends très cher.
3 - La mise en place de sur-capaciteur permettant des charges rapides des automobiles en moins de dix minutes.
Une fois que la recherche effectuée par les constructeurs auto, mais également, Sony, Ibm, Intel et bien d'autre aura aboutie sur des brevets viables d'ici 2020 et que la croissance sera repartie à la hausse donc que le prix du pétrole explosera de nouveau comme avant la crise et bien à ce moment là vous verrez ds concepts évolués et viables apparaitre concernant l'automobile électrique.
En attendant Better place est une entreprise sympathique mais on ne peut s'en sortir avec une flotte de 1000 automobiles sur deux pays au vu du prix des stations automatisées de changement de batterie. Même si c'est une très belle techno il faudrait que plus d'un constructeur s'y mette pour que ce soit rentable et surtout il faudrait que les investisseurs y croient. Et pour le moment ils croient tous au pétrole relayé par les gaz de schiste à court terme. Et même si nous avons passé le Peak Oil, il reste environ 10 ans de pétrole pas trop cher pour le consommateur moyen qui n'est pas encore prêt à renoncer à son autonomie de déplacement pour des véhicules non-aboutis.
Réponse de le 27/05/2013 à 8:17 :
Vous voulez dire ... quand les poules auront des dents ?...
Réponse de le 27/05/2013 à 9:12 :
Un peu oui ou plutôt lorsque le baril de pétrole dépassera les 150$ disons ... .
Réponse de le 30/05/2013 à 6:46 :
attention, une de mes poules a une dent cela devient dangereux !!!!!
a écrit le 27/05/2013 à 3:37 :
... à juste titre...

Et très inquiet aussi...

Better Place était une arnaque tant intellectuelle que financière. Seul Ghosn s?est fait avoir, ce qui ne permet guère l?optimisme quant à l?avenir de Renault.

Il ne reste plus qu?à la Cour des Comptes à se pencher sur combien ce « gag » a coûté au contribuable, via Bercy et le FSI notamment, selon la belle « excuse » de l?aide au programme Véhicule Electrique de Renault?

La Fluence est d?ores et déjà condamnée avec la disparition de Better Place. Les ventes de la Twizy se réduisent comme peau de chagrin? Reste à voir combien de temps la Zoé se maintiendra après les ventes concessionnaires et les premiers achats lourdement subventionnés?

Mazette, quel gâchis? Alors que tous les principaux concurrents de Renault ? hors PSA qui meurt aussi de sa coupable obstination diesel ? ont compris depuis fort longtemps que l?avenir passait par l?hybride (essence, GPL ou GNV, mais PAS diesel, pour les durs de la feuille?).
Réponse de le 27/05/2013 à 8:05 :
en quoi était-ce une arnaque ???
Réponse de le 29/05/2013 à 23:44 :
Le fondateur de Better Place, Shai Agassi, appartient tout simplement à une catégorie courante de « vrais-faux » entrepreneurs, qui sur un concept de préférence « illuminé », arrivent à mobiliser un premier rang d?investisseurs ? des capitaux ventures (VCs) ? puis un deuxième rang ? les fameuses mezzanines des habituels flibustiers de la Finance, soit les grandes banques d?affaires. Le but ultime est bien sûr de « faire un gros coup » sur le dos du Petit Porteur lors de l?introduction en bourse ? la non moins fameuse IPO? Plus c?est gros, plus ça marche? Les VCs sont contents, ils ont revendus leur part à plus de cinq fois la mise. Les banques sont également contentes, elles ont pris leur com lors de l?intro en bourse et revendent progressivement leurs actions au fil de l?eau aux petits porteurs persuadés de faire une excellente affaire, trompés par la bonne valorisation de l?action les premiers temps? Au bout de deux à trois ans, patatras ; le rêve s?effondre et le Roi est nu, la boîte disparait pratiquement sans bruit, laissant derrière elle des milliers de petits porteurs « cocufiés »? qui s?en remettront certes, ils n?ont aucune mémoire?.

Ce scénario de « l?idée merveilleuse » suivie de l?IPO aidée par les « copains » est un très grand classique?Démarré dans les années 1990, ce scénario fait toujours la fortune de ses architectes?

Mais là pour Better Place, pas de chance : la crise aidant, l?entrée en bourse prévue pour 2014 (voir ci-dessous) a dû être repoussée sine die? Adieu veaux, vaches, cochons?

Shai Agassi doit maintenant apprendre à courir vite, et surtout en zigzag : planter ses copains ne se fait pas vraiment dans le milieu?

Ce qui reste tout de même ahurissant dans cette histoire, c?est que Ghosn se soit fait avoir comme un bleu sur une idée aussi loufoque et dans une arnaque à l?IPO aussi classique et aussi visible?

Quelques-uns de ses proches conseillers vont certainement prendre une pré-retraite bien méritée, en tout cas vraiment nécessaire?

Réponse de le 30/05/2013 à 6:51 :
dans le monde de l'entreprise, cela s'appelle prendre un risque : comment croyez-vous que Jobs ou Gates ont fait fortune : il y a de nombreuses start-up qui disparaitront d'autres feront fortune : c'est la loi du genre.
Je pense plutôt que Better Place a cherché un partenaire énergéticien qu'il n'a pas trouvé.
Si on veut réindustrialiser la France, il en faudra des Agassi : certains réussiront et créront des milliers d'emplois, d'autres feront faillite : c'est la raison pour laquelle il faut créer dans un pays un environnement fiscal favorable
a écrit le 26/05/2013 à 22:50 :
Déjà Ford au début avait compris que l'industrie automobile n'est pas une industrie de petits coups minables et à l'usage de certains L'automobile est un outil de liberté et pas un outil de fil à la patte ou l'exclusivité de baraques de foire pour carrosses confidentiels.
Allez faire un tour pour voir la complexité d'une chaine de fabrication automobile pour vous rendre compte que personne ne vendra jamais avec un succès durable des voitures en morceaux.
a écrit le 26/05/2013 à 22:12 :
Renault peut faire évoluer ses voitures électriques vers un système hybride type Chevrolet volt (moteur thermique rechargeant la batterie).
a écrit le 26/05/2013 à 21:44 :
Encore une bonne idée abandonnée, vraisemblablement parce qu'elle remettait en question trop de choses, l'oligopole des stations services y compris.
Comme le GPL il y a quinze ans : la France a été le seul pays où les réservoirs de GPL prenaient feu.
Curieux...
a écrit le 26/05/2013 à 21:10 :
Ce qui marchera ce sont les rechargement a domicile ou sur les parkings publics (notamment par induction ou branchement filaire) allié a une autonomie des batteries sur 500 km minimum et sans un cout prohibitif de location de batterie (il devrait etre inferieur a 50 euros par mois).
Un point c'est tout, le reste c'est des tirs d'essai dans l'eau
a écrit le 26/05/2013 à 20:55 :
Ca ne marchera jamais.
Réponse de le 27/05/2013 à 11:32 :
est dit on peu locker

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :