La Tribune

Carrefour se prépare à un avertissement sur résultat

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
latribune.fr  |   -  247  mots
Le distributeur s'attend à une chute de 35% de son résultat opérationnel en France au premier semestre 2011. Le risque de ne pas atteindre ses objectifs de hausse de résultat sur l'année est jugé très fort. La pression monte sur Lars Olofsson, directeur général du groupe.

Le titre Carrefour a perdu 3,59% ce vendredi matin depuis l'ouverture de la Bourse. La communauté financière s'inquiète de la santé du groupe de distribution.

Carrefour a annoncé jeudi que ses résultats semestriels seraient "inférieurs aux attentes de la direction générale", avant de préciser ce matin que "son résultat opérationnel opéationnel devrait chuter de 35% en France au premier semestre".

Patrice Lambert de Diesbach, responsable des relations du groupe avec les investisseurs, a fait savoir que Groupe Carrefour maintenait toptuefois son objectif de hausse du résultat opéraitonnel courant en 2011.

Rares sont les convaincus que cet objectif est atteignable. La filiale française de Carrefour a généré 38,7% de son chiffre d'affaires mondial. Et elle contribue à hauteur de 43,2% du résultat opérationnel du groupe en 2010.

Dès lors, suite à cette annonce, Alistair Wittet, analyste de chez Citi interrogé par Reuters, juge que le résultat opérationnel courant 2011 pourrait baisser de 4% à 5% sur l'année.

Les ventes de Carefour dans l'Hexagone ont pâti de sa politique de prix. Le distributeur a été le premier, en mars, à relever ses prix de vente, d'environ 2%, suite à l'augmentation des prix de ses fournisseurs. Leclerc et Intermarché ont eux conservé une politique de prix agressive. 

Carrefour a déjà signé deux avertissements sur résultat en 2010. Cette annonce glace la communauté financière. "Le management peut-il survivre à une telle séquence", s'interroge un analyste financier, sous couvert d'anonymat, cité par Reuters.

Réagir

Commentaires

il ne contrôle rien  a écrit le 17/06/2011 à 14:01 :

comme le dit un petit actionnaire "vous ne contrôlez rien". 1) démotivation des troupes 2)prix hors marché 3) surface de vente trop grandes

Tennis  a écrit le 17/06/2011 à 13:39 :

Comme je le disais au debut de la semaine, Carrefour est dans une spirale infernale de mauvaises nouvelles .... Le groupe est à mon avis au bord de l'implosion.

andree  a répondu le 17/06/2011 à 20:36:

tout empire.. a. sa.. décadence

eurofederal  a écrit le 17/06/2011 à 12:37 :

Je fréquente de moins en moins cette enseigne et toutes les enseignes de la marque d'ailleurs... les produits "carrefour discount" sont certes vendus au même prix que certains produits Lidl ou ailleurs mais ce qui me dérange de plus en plus dans cette chaine, ce sont les ventes par lots et les prix élevés sur les nombreux produits du quotidien.... Les légumes et les fruits sont très chers et la poisonnerie également. Le point boulangerie frise l'arnaque car les produits y sont vendus aussi chers que chez le boulanger du coin et sans avoir à acheter en lots. dernier point, la politique du prix "arrondi" est sûrement une autre raison...car quand on fout les pieds chez carrefour, on a le sentiment que seul l'euro tout rond est la monnaie en vigueur dans ces magasins....certes, tous les prix ne sont pas en euro mais passé le cap de 3 ou 4 euros, tout est arrondi! Dernier point, pour avoir un prix un tout petit peu acceptable il faur accepter d'acheter par lots.... les melons, les concombres, tout y est vendu par 2 ou 3....
donc qu'ils perdent des clients, cela ne me surprend pas....dommage pour les salariés.... mais Carrefour devrait vraiment s'inspirer des chaines allemandes. Rewe, Globus etc...Prix corrects, choix important et surtout, vente à l'unité pour un prix décent. Ah, j'oubliai... chez nos voisins, les centimes veulent encore dirent quelque chose car à fréquenter les enseignes du groupe, la subdivision de l'euro semble être.... l'euro!