CAC 40 : la Bourse de Paris explose un nouveau record absolu, à plus de 7.200 points

A 9h50 ce matin, après une petite descente comme pour prendre de l'élan, l'indice parisien s'envolait vers les cimes, pulvérisant à nouveau son record d'hier. À l'exception de Francfort, l'optimisme règne malgré Omicron sur les Bourses européennes.

3 mn

(Crédits : CHARLES PLATIAU)

Alors que les Bourses européennes avaient terminé en hausse hier mardi 28 décembre avec un record pour le CAC 40 parisien, la place parisienne a fait encore plus fort ce mercredi matin.

Hier l'indice CAC 40 avait gagné 0,57% à 7.181,11 points, un plus haut en clôture, mais, au cours de la séance, il était monté jusqu'à 7.187,76, un pic absolu améliorant son précédent plafond de la mi-novembre, du jamais-vu.

7201,65 points vers 9h50, nouveau record à battre

Eh bien ce n'était pas fini. Car aujourd'hui, l'indice phare de la Bourse de Paris, a franchi en séance un nouveau seuil, celui des 7.200 points (7.201,65 points très exactement) vers 9h50, engrangeant un nouveau record absolu.

Mais en fin de journée, ce mercredi, la Bourse de Paris reculait légèrement à 7.156,37 points (-0,34%), après avoir perdu 24,74 points. La séance a été peu animée en l'absence de nombreux opérateurs des salles de marché. Le volume d'échanges est donc resté faible, à l'image de celui de mardi, pour les mêmes raisons, qui s'élevait à 1,8 milliard d'euros.

Cela confirme la tendance de ces derniers jours qui considère avec un certain optimisme l'impact économique de la recrudescence des cas de Covid-19 dans le monde, favorisant la prise de risque.

"Bien que les cas de Covid-19 liés à Omicron continuent d'augmenter aux États-Unis et en Europe notamment, cela n'a pas encore eu d'effet négatif sur les données économiques. Les restrictions en Europe auront un impact sur les résultats mais, pour l'instant, les marchés considèrent majoritairement Omicron comme un variant plus bénin, malgré sa contagiosité", avait déclaré hier Jeffrey Halley, analyste chez Oanda.

La flambée mondiale des contaminations à Omicron...

La France, avec 180.000 nouveaux cas, le Royaume-Uni, le Portugal et la Grèce ont également enregistré mardi de nouveaux records de cas quotidiens de Covid-19, signe de la progression fulgurante d'Omicron. Les autorités sanitaires appellent donc à la prudence.

"Une hausse rapide d'Omicron, comme celle que nous observons dans plusieurs pays, même si elle se combinait avec une maladie légèrement moins grave, entraînera tout de même un grand nombre d'hospitalisations, notamment parmi les non-vaccinés", a déclaré à l'AFP Catherine Smallwood, une des principales responsables de l'OMS Europe.

... considérée comme une "petite bosse" par les investisseurs

Et en effet, de l'Allemagne à la Chine, de nouvelles mesures de restrictions sont instaurées, même si elles affectent moins l'activité économique que précédemment.

Pourtant, les investisseurs considèrent que ces restrictions ne sont "qu'une petite bosse" et non "un nid de poule" sur la route des indices, estime Jeffrey Halley (Oanda).

SECTEURS

  • La distribution est euphorique

Au niveau sectoriel, la plus forte progression revient à la distribution dont l'indice Stoxx avance de 1,28%. À Londres, Kingfisher, JD Sports et Marks & Spencer prennent de 2,34% à 3,35%.

  • L'automobile fait grise mine

Le compartiment automobile (-0,32%) accuse la plus forte baisse, ce qui pèse sur la Bourse de Francfort, après avoir enchaîné six séances dans le vert. Valeo, Volkswagen et Daimler ainsi que Faurecia perdent de 0,42% à 0,8%.

VALEURS à suivre

  • Teleperformance acquiert Senture

Le groupe spécialisé dans la relation client externalisée, a annoncé mardi acquérir le groupe américain Senture pour 400 millions de dollars, une somme "intégralement financée par dette bancaire". Les investisseurs saluaient le mouvement, le titre prenant 2,53% à 397,80 euros, clôturant à +1,65% (394,40 euros).

  • Figeac Aero convainc

L'équipementier aéronautique a réduit de plus de moitié sa perte nette au premier semestre de son exercice décalé 2021-2022 et "enregistre des signes encourageants de la reprise de son activité" qui s'est effondrée avec la crise du Covid-19. Son titre montait de +3,16% à 5,88 euros, clôturant à +2,46% (5.84 euros).

(avec Reuters et AFP)

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 31/12/2021 à 18:18
Signaler
Je boursicote depuis 40 ans jamais déçu car je sais attendre avec patience. En plus cette annee achat a prix préférentiel pour un des investissements et l'an prochain actions gratuites pour un autre. Merci la bourse jamais decu

à écrit le 31/12/2021 à 11:44
Signaler
On est face à un noeud gordien - comme tant d autres sujet sociaux- la moitié des entreprises du cac 40 ont pour actionnaires des fonds de pensions us ou autres … donc la richesse crée en France ou ailleurs ( la France est le pays d Europe qui a le p...

à écrit le 30/12/2021 à 14:17
Signaler
Les actions qui se cassent la figure sortent du CAC 40 car elles deviennent trop petites. 2021 Atos : sortie en septembre, après perte > 1/2 de sa valeur depuis janvier Celle qui provite du covid, Eurofin la remplace. Donc fin année, le CAC a mont...

à écrit le 30/12/2021 à 10:35
Signaler
Je ne connais pas la fiscalité liée à la bourse ,j'espère seulement que tous ces gains gagnés sans verser une goutte de sueurs et généralement gagnés sur les malheurs de l'économie réelle sont taxés lourdement . Il serait injuste que seul le travail...

le 30/12/2021 à 11:59
Signaler
la fiscalité est de 30 % sur un compte ordinaire cela dit certains ont perdu plus de (60 % de leur mise en 2008 et au moins 40 % en 2020 et cela ne semble pas vous interpeller. Des millions de petits porteurs risquent leurs économies pour faire tou...

le 31/12/2021 à 9:08
Signaler
"Maintenant si vous préférez le modèle Cubain, Vénézuélien libre à vous d'aller investir dans ces pays" Cette remarque est d'une bêtise affligeante, je la tolère de churchill qui nous fait son cinéma permanent mais si on pouvait éviter de la lire de ...

le 31/12/2021 à 11:32
Signaler
Les opérations de bourses font l objet d une fois fiscalité spécifique sont soumises à la csg crds non déductible et prélèvements libératoires .. sur la fiscalité l’état français est efficace … lol mais je suis d accord avec vous même la prise de ri...

le 31/12/2021 à 11:41
Signaler
@ anguille: Et en ce qui concerne les mégas riches et leurs paradis fiscaux tu pourrais nous en dire plus stp ? Faudrait surtout pas commencer l'année 2022 avec trop de vérités hein...

à écrit le 30/12/2021 à 10:03
Signaler
Même pour un inculte de la science de l'économie il est permis de s’interroger, alors que nous traversons une sérieuse crise que nombre de PME ont du mal la bourse elle augmente. Il me semble clair que désormais la bourse n'est plus le baromètre de l...

à écrit le 30/12/2021 à 9:59
Signaler
Après une explosion, il y a toujours des dégâts proportionnels à la charge. Depuis plusieurs années, la charge à bien grossie d'argent facile, de dettes, plus récemment d'inflation et bientôt de relèvement des taux. Gros dégâts à prévoir.

à écrit le 30/12/2021 à 9:34
Signaler
Attention au retour de bâton, les arbres ne montent pas au ciel et concernant la France, notre niveau d'endettement est surréaliste.

à écrit le 30/12/2021 à 9:31
Signaler
Plus notre pays est endetté plus la bourse augmente, étrange non ? ?e serions nous entourer que d'économistes d'opérettes ou bien existe-il une vérité jamais avouée comme le fait que plus notre pays appartient aux financiers plus ils sont contents ca...

à écrit le 30/12/2021 à 7:07
Signaler
Pourquoi toute cette psychose mortifère et anxiogène alors que tout va bien ? A moins qu'elle soit indispensable au nouveau projet politique mondial...

le 30/12/2021 à 10:01
Signaler
Le variant Omicron est bien moins dangereux selon les premières études qui arrivent. Il pourrait agir comme un vaccin naturel et permettre de mettre fin à la pandémie. C'est probablement ce qu'anticipent les marchés.

à écrit le 29/12/2021 à 21:21
Signaler
des per a 70, tout va bien! comme dirait melenchon ' tout va bien c'est juste une petite ecriture comptable, sans incidence'...........voila ce que ca donne le quoi qu'il en coute gratuit paye par personne........le jour ou l'inflation ressort, alors...

à écrit le 29/12/2021 à 20:09
Signaler
Tout cela ne profite qu'aux propriétaires de ces entreprises. Et hélas il y a parmi eux très peu de Français qui eux préfèrent la caisse d'épargne à 0,5% d'intérêts et qui sans rire donne des leçons de gestion au gouvernement. Il est temps de créer u...

à écrit le 29/12/2021 à 19:44
Signaler
Voilà où nous mène l'économie virtuelle de la politique de l'offre et, bien-sur, son éternelle publicité,... l'argent travaille a notre place!

le 30/12/2021 à 3:12
Signaler
Avant le premier conflit mondial les tres riches s'empiffraient deja sur le dos des moins pourvu. A tel point, qu'ils les envoyerent se faire tuer au nom du grand Kapital. Peu apres, culpabilite oblige, ils leurs ont eriges des monuments. Hypocrisie...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.