Les détails du contrat à 2 milliards signé entre la France et le Koweït

 |   |  338  mots
La France et le Koweït sont liés par un accord de défense signé en 1992 au lendemain de la libération en 1991 du Koweït par une coalition alliée dirigée par les Etats-Unis après son invasion à l'été 1990 par l'Irak.
La France et le Koweït sont liés par un accord de défense signé en 1992 au lendemain de la libération en 1991 du Koweït par une coalition alliée dirigée par les Etats-Unis après son invasion à l'été 1990 par l'Irak. (Crédits : © POOL New / Reuters)
C'est donc signé: le Koweït achète 24 hélicoptères Caracal à la France. Plusieurs déclarations d'intention ont également été signées pour d'autres acquisitions et la création d'un fond koweïtien dédié à l'investissement dans les PME françaises.

Avancé mardi dans l'entourage de Jean-Yves Le Drian, ministre français de la Défense, des accords avec le Koweït ont été annoncés officiellement par Matignon, mercredi 21 octobre.

Le pays a signé mercredi 21 octobre plusieurs accords et déclarations d'intention avec la France, portant notamment sur l'acquisition ferme de 24 Caracal, pour un montant total de 2,5 milliards d'euros, ont indiqué les services du Premier ministre. Ces appareils assurent principalement des missions de sauvetage au combat et de transport de troupes sur longue distance.

Dans le détail, l'"arrangement technique" relatif à l'acquisition des 24 hélicoptères militaires, accompagnée d'une option pour six autres appareils, porte à lui seul sur la somme d'un milliard d'euros.

Véhicules blindés, fond pour les PME françaises, centre de cancérologie...

Et ce n'est pas tout:

  • Deux déclarations d'intention ont également été signées sur l'acquisition de matériel, tels que des véhicules blindés légers, et pour la maintenance de patrouilleurs.
  • Une autre déclaration d'intention porte sur la création d'un fonds abondé par de l'argent koweïtien et qui aura pour vocation à investir dans des PME françaises dans les domaines de la santé et de la haute technologie, a indiqué Matignon. Cette déclaration d'intention sur "la coopération entre les institutions financières koweïtiennes et BPIfrance" porte sur la somme de 450 millions d'euros.
  • Un autre accord ferme a été signé dans la matinée portant sur la création d'un Centre de cancérologie à Koweït, pour cent millions d'euros, a indiqué également Matignon.

Liés par un accord de défense

Pour rappel, la France et le Koweït sont liés par un accord de défense signé en 1992 au lendemain de la libération en 1991 du Koweït par une coalition alliée dirigée par les Etats-Unis après son invasion à l'été 1990 par l'Irak. En vertu de cet accord, la majorité de la hiérarchie militaire koweïtienne est aujourd'hui formée en France.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/10/2015 à 19:52 :
Bizarre, ni l'AFP, ni le Monde, ni le Figaro, ni la radio parle d'un contrat de signer avec le Koweït pour ces Hélicoptères. Nous avons pas la photo de la signature à cette heure.
Réponse de le 24/10/2015 à 13:22 :
Toutes mes excuses finalement j'ai trouver deux lignes sur la signature de ce contrat sur le Figaro et autre. La France est-elle blasée par les contrats de moins 2 Milliards?
a écrit le 21/10/2015 à 18:55 :
Super, il ne reste plus qu'à les livrer rempli de réfugiés puisque ce sont leurs frères !!!
a écrit le 21/10/2015 à 17:43 :
ce n'est pas assez cher mon fils

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :