Brexit : "un coup porté aux services financiers" de la City

Le secteur financier de Londres s'inquiète du régime d'équivalence amélioré envisagé par le gouvernement de Theresa May pour les services financiers après la sortie de l'Union européenne.
Delphine Cuny

3 mn

Le quartier de la City à Londres, où se concentre une partie des grandes institutions financières.
Le quartier de la City à Londres, où se concentre une partie des grandes institutions financières. (Crédits : Reuters)

« Un véritable coup pour le secteur des services financiers » : les projets de Theresa May d'un « nouvel arrangement » ont été très fraîchement accueillis à la City, le cœur historique de la finance londonienne. Le secteur, qui espérait continuer de bénéficier du « passeport européen » qui lui donne accès à l'ensemble du marché unique, avec un agrément britannique et sans présence physique sur le continent, ne veut pas du régime d'équivalence amélioré par rapport à celui accordé à des pays tiers comme les États-Unis ou le Japon.

« Le livre blanc sur le Brexit publié aujourd'hui est un véritable coup porté au secteur financier du Royaume-Uni et aux services qui lui sont associés », a réagi Catherine McGuinness, responsable des questions politiques à la City de Londres, dans un communiqué.

« Avec des liens commerciaux plus lâches avec l'Europe, le secteur des services financiers et des professions associées sera moins en mesure de créer des emplois, de générer des impôts et de soutenir la croissance de l'ensemble de l'économie. »

Le secteur de la finance (banques, assurances, gestion d'actifs, etc) emploie plus de 320.000 personnes dans le Grand Londres et 2,3 millions de personnes dans tout le Royaume-Uni, en incluant les emplois indirects.

« En tant que porte d'accès aux capitaux pour l'UE, le Royaume-Uni est un partenaire commercial important pour le bloc. Il est dans l'intérêt des ménages et des entreprises des deux côtés de la Manche qu'une future relation commerciale ambitieuse, couvrant à la fois les services et les biens, soit assurée », a ajouté Catherine McGuinness, soulignant que « le temps presse. »

« Regrettable et frustrant »

TheCityUK, le lobby de la profession financière, s'est montré également déçu. Il militait en faveur d'un régime plus favorable de « reconnaissance mutuelle », qui aurait eu quasiment les mêmes effets que le passeport européen : Londres et l'UE se seraient reconnu réciproquement leurs règles financières. Une idée fermement écartée à Bruxelles.

« La question primordiale pour les sociétés de services financiers et connexes est la capacité de continuer à servir les clients. La reconnaissance mutuelle aurait été le meilleur moyen d'y parvenir. Il est donc regrettable et frustrant que cette approche ait été abandonnée avant même d'arriver à la table des négociations » a réagi Miles Celic, le patron de TheCityUK.

Si la City n'a pas encore subi de délocalisations massives, les estimations de pertes d'emploi dans la finance varient entre quelques milliers (entre 5 et 10.000) et une centaine de milliers, en particulier si les métiers de la compensation sont touchés. Paris Europlace, l'association de promotion de la place financière de la capitale, estime à plus de 3.500 emplois transférés ou créés dans la finance liés au Brexit, et entre 10 et 30.000 les emplois indirects. Peu de relocalisations effectives ont eu lieu jusqu'ici. L'Autorité bancaire européenne, qui emploie environ 200 personnes, doit déménager de Londres à Paris d'ici à mars 2019.

Delphine Cuny

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 20
à écrit le 15/07/2018 à 17:13
Signaler
oui c'est sur, quand on est dehors et qu'on n'a plus les inconvenients, faut aussi s'attendre a ne plus avoir.... les memes avantages........ la city peut toujours venir creer des emplois au luxembourg et a frankfurt pour continuer a travailler de l...

à écrit le 13/07/2018 à 17:23
Signaler
Comme d'habitude, les Anglais voudraient avoir le Beurre et l'Argent du Beurre. Ils ont fait le choix de quitter l'Europe. C'est regrettable pour eux et l'Europe. Qu'ils en assument les pleines conséquences! Les Européens n'ont pas à abdiquer de...

le 14/07/2018 à 20:41
Signaler
Allez dire ca a l’allemagne qui tient absolument a vendre ses grosses berlines au RU et qui fait tout pour avoir un soft Brexit. May a été jusqu’a aller demander a Merkel de valider sa proposition de compromis avant de la présenter a ses ministres.

le 15/07/2018 à 10:11
Signaler
@Viktor Excellent c' est l' un des arguments phares de cette désinformation (pérenne!) sur le Brexit, Merkel ne veut pas d' une solution dure qui impacterait la vente de ses grosses autos... Elle a déjà Trump sur l...

à écrit le 13/07/2018 à 13:41
Signaler
Les pratiques financières anglaises devraient mieux se conformer aux normes européennes après le Brexit qu'avant. C'est assez bizarre que Theresa May puisse accepter de saborder l'avantage compétitif de la finance anglaise. Le pouvoir de l'Europe est...

à écrit le 13/07/2018 à 12:35
Signaler
Après la démission des deux ministres pro-Brexit les plus importants : LES ENSEIGNEMENTS DE LA CRISE POLITIQUE AU ROYAUME-UNI 11 juillet 2018 Actualité, Brexit Télécharger en PDF Lecture : 9 min De gauche à droite : 1°) David Davis, secrétaire ...

le 13/07/2018 à 14:25
Signaler
"Il est profondément anormal que la mise en œuvre de la sortie de l’Union européenne ait été confiée à un gouvernement constitué uniquement de ministres conservateurs" Rappelons quand même que tout les partis politiques à l'exception de l'UKIP et du...

le 13/07/2018 à 19:08
Signaler
On pourrait aussi voir la création de l'UE comme celle d'un groupe permettant de résister à d’éventuelles volontés d'hégémonie des grandes puissances. Loin de moi l'idée d'imaginer la Chine, la Russie ou les USA vouloir nous imposer quoi que ce soit,...

le 14/07/2018 à 16:40
Signaler
Voilà une longue tirade pour un parti qui se compte en petite unité avec un leader un peu'"vieux'" dépassé par l'économie mondialisée et surtout un haut fonctionnaire sans garde vision du monde qui préférait lorsqu'il était en mission les flutes de ...

le 15/07/2018 à 0:51
Signaler
@réponse de pauvreté de vue Vous avez ce qu' il faut avec Macron visionnaire et son ..parti pris des GOPE. La feuille de route économique et sociale d’« Emmanuel Macron » est mise à jour : les grandes orientations des politiques écon...

à écrit le 13/07/2018 à 9:11
Signaler
Si le brexit ramène des emplois et des impôts en France c'est tant mieux, ça epongera un peu la dette.

le 13/07/2018 à 10:32
Signaler
sauf si les conditions pour les faire venir sera pas d'impôts pendant 5 ans, sinon ils seraient rebutés par la fiscalité française. :-) Ils semblent souvent se réorganiser et installer des "antennes" en France, Allemagne, autre donc pas 100% des eff...

à écrit le 13/07/2018 à 8:21
Signaler
LA finance est en train d'anéantir le monde et de part sa puissance hallucinante possédant des dizaine de milliers de milliards planqués dans les paradis fiscaux les politiciens ne peuvent pas s'attaquer à elle frontalement sans se faire anéantir par...

le 13/07/2018 à 9:48
Signaler
La "finance" comme vous dites, est très diverse et toujours nécessaire, ne vous en déplaise. Sans capital, on ne fait pas grand chose !! Pour réaliser un investissement, il faut du capital et du travail, c'est ainsi ,et ce sont les banques qui procur...

le 13/07/2018 à 10:03
Signaler
@ mutipseudos: "La "finance" comme vous dites, est très diverse et toujours nécessaire, ne vous en déplaise." Ah bon et donc vous pouvez développer ou bien c'est encore une messe ? "Sans capital, on ne fait pas grand chose !! " JE suis...

le 13/07/2018 à 12:27
Signaler
"Ca m'en touche une...." Quelle poesie, avec vous on est toujours surpris, voire dans l'expectative.... Vous pouvez me signaler par la meme. Hein ?

le 13/07/2018 à 16:36
Signaler
@ multipseudos "Vous pouvez me signaler par la meme" Bon sang enfin une phrase cohérente ! Bravo.

le 13/07/2018 à 17:25
Signaler
@ multipseudos "Vous pouvez me signaler par la meme. Hein ?" 2 ème fois même vu que l'on ne sait pas pourquoi vos commentaires géniaux ne disparaissent pas...

le 13/07/2018 à 17:39
Signaler
Bravo pour la profondeur de votre réflexion.

le 16/07/2018 à 9:24
Signaler
"Bravo pour la profondeur de votre réflexion." Merci, c'est une habitude, cela ne préserve pas de l'erreur mais ça permet de mieux l'exploiter par contre. D'ailleurs si je pouvais plus souvent me tromper ce serait quand même bien plus rassura...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.