Fermetures d'agences : plus de digital et des agences nomades chez RBS

 |   |  482  mots
Le nombre d'opérations simples réalisées dans une agence Royal Bank of Scotland et NatWest a chuté de 43% depuis 2010, alors que les opérations en ligne ou sur mobile ont bondi de plus de 400%, explique la banque.
"Le nombre d'opérations simples réalisées dans une agence Royal Bank of Scotland et NatWest a chuté de 43% depuis 2010, alors que les opérations en ligne ou sur mobile ont bondi de plus de 400%", explique la banque. (Crédits : © Luke MacGregor / Reuters)
La banque britannique ferme 13% de son parc du fait de la chute de fréquentation et du boom des usages numériques. Elle accompagne les populations rurales avec des guichets itinérants et des experts en technologies.

Nouvelle vague de fermeture d'agences au Royaume-Uni, où plus de 1.000 points de vente ont baissé le rideau ces deux dernières années. La banque RBS, qui est toujours déficitaire depuis la crise financière et encore détenue à 73% par l'Etat britannique, va tailler dans ses réseaux sous la marque Royal Bank of Scotland (-30) et NatWest (128 de moins), ramenant son parc juste à la limite des 1.000 agences dans tout le pays (il en restera 151 à la bannière RBS et 856 NatWest), pour une vingtaine de millions de clients. Elle justifie cette décision par "un basculement spectaculaire" des usages vers le numérique

"Le nombre d'opérations simples réalisées dans une agence Royal Bank of Scotland et NatWest a chuté de 43% depuis 2010, alors que les opérations en ligne ou sur mobile ont bondi de plus de 400%", explique la banque dans un communiqué envoyé aux médias.

Déjà en 2014, RBS était revenu sur sa promesse faite quatre ans plus tôt de ne pas fermer "la dernière agence bancaire de la ville", invoquant une chute de 30% de l'activité, qui s'est accélérée depuis.

"Nous interagissons avec nos clients 20 fois plus sur les canaux digitaux que via les canaux physiques. Nous avons 4,2 millions de particuliers utilisateurs du mobile, en augmentation de plus de 2 millions par rapport à 2014", explique une porte-parole de RBS.

Banquiers communautaires et experts tech

La banque aux 290 ans d'histoire ne veut pas donner l'impression d'abandonner sa clientèle rurale. Elle va prendre plus de temps entre l'annonce et la fermeture (six mois) et va déployer 50 "banquiers de communautés", qui vont sillonner le pays en camion tout équipé en agence itinérante d'ici à la fin de l'année. RBS rappelle qu'il existe différents canaux : le web, le mobile, le centre d'appel, le tchat, sans oublier les bureaux de la Poste qui servent désormais de guichet universel pour éviter des "déserts bancaires", à la suite d'un accord signé avec les plus grandes banques.

RBS Natwest banque nomade

En parallèle, RBS met en place toute une équipe de TechXperts qui se consacreront à l'assistance et à la formation des clients à l'utilisation des outils numériques. Il y en aura plus de 1.000 chez NatWest et 200 chez Royal Bank of Scotland d'ici à la fin avril.

L'objectif de RBS est de servir 95% des besoins des clients en ligne et sur mobile d'ici à 2020, contre près de 80% aujourd'hui.

"Le rôle d'une agence évolue rapidement vers celui d'un centre de conseil, s'éloignant des opérations basiques. Si l'agence restera une part centrale de notre offre à la clientèle, inévitablement des agences devront fermer", poursuit le porte-parole. "Nous savons que certains de nos clients préfèrent faire leurs opérations quotidiennes en face à face et nous les aiderons avec des moyens alternatifs dans leur voisinage à travers nos banquiers de communauté et nos TechXperts chez NatWest et Royal Bank of Scotland".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :