Collectivités locales : la crise du crédit continuera en 2013

 |   |  564  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Alors qu'il devrait manquer 6 milliards d'euros de financements de long terme aux collectivités locales en 2012, l'année 2013 sera à peine meilleure. Selon Dexia, les besoins de financement insatisfaits des collectivités devraient atteindre à 4,7 milliards d'euros.

Les acteurs du secteur public local ont beau s?activer pour permettre aux collectivités locales de garder la tête hors de l?eau, l?avenir s?annonce toujours aussi morose. Alors qu?il manquera 6 milliards d?euros de crédit long terme en 2012 aux collectivités, la pénurie de financements sera de 4,7 milliards en 2013, pour des besoins de 17,5 milliards d?euros, selon Dexia. Cette dernière prédit que les banques traditionnelles (françaises et étrangères) prêteront 7,3 milliards d?euros l?année prochaine aux collectivités, et que la nouvelle banque des collectivités détenue majoritairement par la Banque Postale prêtera 4 milliards. La Caisse des dépôts octroiera de son côté 500 millions, la Banque européenne d?investissement 400 millions, alors que les emprunts obligataires souscrits pas les collectivités représenteront 600 millions d?euros.

La Banque Postale ne prendra pas la place de Dexia

S?il semblait inéluctable que l?année 2012 serait sinistrée pour les collectivités, une deuxième année de "crédit crunch" risque de préoccuper en plus haut lieu. Il faut dire que tout ce qui a été espéré pour sauver les collectivités n'a pas pu être mis en oeuvre. Il est notamment quasiment acquis que la nouvelle banque des collectivités locales, détenue à 65% par la Banque Postale et à 35 % par la Caisse des dépôts, ne reprendra pas la place exacte qu?occupait le leader historique du marché Dexia, en cours démantèlement et qui possédait encore 30% des encours d?emprunt des collectivités en 2011. En rythme de croisière, la c?ntreprise distribuera entre 4 et 5 milliards d?euros de crédit long terme, alors que Dexia en accordait au plus fort de son activité environ 8 milliards.

La Banque Postale sur tous les fronts

Si la Banque Postale ne peut pas complètement prendre la place de Dexia, c?est aussi car elle veut jouer sur tous les fronts. Ambitieuse, du haut de son ratio crédits sur dépôts inférieur à 50%, elle ouvre tous les robinets de crédits : habitat, consommation, personnes morales (grands comptes, bailleurs sociaux, TPE, professionnels), crédit renouvelable et donc collectivités locales. De tous ces secteurs, le plus compliqué à financer est celui des collectivités locales puisqu?elles ne peuvent pas déposer leur épargne auprès des banques, qui sont du coup obligées d?aller chercher les financements sur les marchés. Plusieurs banquiers et élus s?accordent en outre à dire que "la Banque Postale ne pourra pas tout faire".

L'agence de financement pour septembre ou octobre 2013

La Caisse des dépôts a de son côté beaucoup donné ces derniers mois au secteur public local : deux enveloppes de prêts de 5 milliards d?euros, prélevées sur le fonds d?épargne, ont été récemment débloquées. Celle de 2012 est en cours de distribution, alors que celle de novembre 2011 a été prise d?assaut. Il y a peu de chance que la CDC renouvelle ce type d?opération. Enfin dans ses prévisions pour 2013, Dexia n?a pas compté l?agence de financement des collectivités locales. Son lancement est prévu seulement "entre septembre et octobre 2013", indique Olivier Landel, le délégué général de l?association des communautés urbaines de France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/06/2012 à 15:32 :
Ce n'est pas grave ce qui ne pourra être fait en 2013 sera reporté,il faudra seulement économiser, très difficile lorsqu'on a l'habitude de dépenser à outrance.Mais les temps changent pour tout le monde...
a écrit le 25/06/2012 à 11:53 :
Les collectivités locales n'auront qu'à se serrer la ceinture comme tout le monde.
a écrit le 25/06/2012 à 10:27 :
Tant que les citoyens ne comprendront pas que la démocratie représentative est une escroquerie intellectuelle ...
a écrit le 25/06/2012 à 0:15 :
si ça pouvait calmer la frenesie de construction de mediatheque, et obliger à voter des budgets equilibrés..!!!
a écrit le 24/06/2012 à 10:25 :
J'ai oublié de vous dire que le nombre de fonctionnaire n'a pas augmenté, le bureau du citoyen a été constitué de fonctionnaires de première qualité provenant des différents services de l'administration. Donc coût supplémentaire nul avec une efficacité décuplée.
Il y a eu plein d'idées nouvelles notamment pour éviter la fraude fiscale à la TVA, etc...
a écrit le 24/06/2012 à 9:33 :
Pour avoir vécu au Brésil dans les années 80 ou on était confronté à une administration qui ne donnait plus satisfaction au citoyen et ou la débrouille parfois mafieuse régnait, un grand homme politique décida de créer le ministère de la débureaucratisation, je puis vous dire que 30 ans après compte tenu de la surface immense de ce pays qui est presque un continent, notre administration française pourrait y cueillir quelques bonnes idées. Pour vous donner une idée pour remettre cela à l'échelle de la France, on pourrait dire que chaque sous-préfecture a un établissement qui s'appelle bureau du citoyen et en un seul endroit il essaie de résoudre tout problème qu'a un citoyen avec l'administration. Je puis vous assurer que cela à revaloriser le personnel de l'administration et le citoyen reçoit un service de qualité et digne et cela fonctionne
a écrit le 23/06/2012 à 21:06 :

Des depenses souvent inutile..la gabegie des ronds-point. -' -voitures de fonction) et......
a écrit le 23/06/2012 à 14:52 :
Mais qu'ils coupent donc dans les dépenses sociales sans fonds!
a écrit le 23/06/2012 à 14:33 :
Les élus locaux se prennent tous pour le roi soleil et dépensent sans compter .Il y a 20 ans le maire de ma commune de 20.000 habitants travaillait directement avec son sécrétaire général , depuis tous ses successeurs ont leur "directeur de cabinet" !!! et nous en avons eu un qui avait 8 personnes pour son service communication ????
a écrit le 23/06/2012 à 14:33 :
ras le bol de ces commentaires démago à sens unique . je suis élu dans une commune et siège dans différents syndicat sans être rémunéré je le précise pour ceux qui ont la critique facile. la majorité des petites communes et des petits syndicats sont bien gérés et il ne faut pas par basse démagogie encouragée par la montée des idées FN du tous pourris généraliser la situation de grosses structures endettées. Ces syndicats même si ils ont des finances saines rencontrent des difficultés pour emprunter pour faire leurs investissements. les premières victimes en sont les entreprises et les divers cabinets d'études et maître d'oeuvre qui sont aussi les premiers à se gaver sur le dos des collectivités publiques en s'entendant sur des prix très rémunérateurs et après ces personnes vont se plaindre de payer trop d'impôt! un peu de décence. le monde et l'économie sont plus complexes et ce n'est pas une démago simpliste anti élu digne du café du commerce qui règlera le problème.
Réponse de le 24/06/2012 à 13:11 :
Demago, non, juste realiste. Il suffit de consulter le rapport de la Cour des Comptes depuis ces 20 dernieres annees. Vous defendez simplement votre corporatisme. Derniere reunion publique a laquelle j'ai assiste, 2 elus de mon departement comparaient leurs projets de nouvelles bibliotheques dans leur agglomeration : c'etait a celui qui aurait la plus grosse ... Les voitures de fonction allemandes des conseils generaux et regionaux. On les appelle a 16h00, le standard sonne dans le vide, a 16h00 tous les jours ils fuient leur poste ...
Réponse de le 24/06/2012 à 14:22 :
@Nawak je comprends votre ressentiment mais à côté des abus qui existent je le reconnais il y a de nombreux petits syndicats qui fonctionnent avec beaucoup de bonne volonté et peu de rémunérations. je ne vois pas où est le corporatisme: je touche 247 ?/mois de ma commune et je passe en moyenne 2 ou 3 soirées par semaine en réunions diverses et je me fais "engueuler" par ma femme qui trouve que je ne suis pas assez disponible. c'est la réalité du terrain et de nombreux élus quelque soit leur étiquette politique (dans ma commune même si j'ai mes opinions on a jamais parlé de politique pour éviter de se fâcher et c'est tant mieux) c'est le cas dans la majorité des communes de France. il ne faut pas faire des Bouches du Rhône pour le PS ou des Hauts de seine pour l'UMP une généralité.
Réponse de le 24/06/2012 à 19:37 :
GABUZO : je salue sincerement votre devouement, mais vous etes peu d'elus a faire cela par passion et par devoir civique. Des qu'un elu arrive a l'echelon de conseil general, alors ils sont atteints par la folie des grandeurs que seul leur ego semble possible d'etre a la hauteur. Une solution : pouvoir coercitif de la Cour des Comptes, mais AUCUN politicien de droite ou de gauche ne donnera de vrais pouvoirs a cette instance.
Réponse de le 25/06/2012 à 8:34 :
Tout à fait d'accord avec vous pour un pouvoir coercitif de la cour des comptes mais ce n'est malheureuesement pas gagné
a écrit le 23/06/2012 à 14:25 :
2000 habitants 37fonctionnaires a ne rien faire plus les fonctionnaires du milles feuilles tous des copains des copains
a écrit le 23/06/2012 à 12:29 :
On aura peut-etre la chance d'avoir un ralentissement dans la construction de ronds points
a écrit le 23/06/2012 à 10:33 :
Le plus urgent serait une remise à plat de cette nébuleuse "Collectivités". Mais il y a tellement de planques pour les copains c'est-à-dire pour ceux qui votent bien qu'il ne faut rien espérer rapidement. Cela viendra le jour où le grand voisin ne voudra plus venir à la rescousse en mutualisant les dettes. Car lui il a fait les réformes depuis belle, lurette.
a écrit le 23/06/2012 à 10:20 :
Il suffit d'essayer d'appeler le standard telephonique de votre conseil general et conseil regional a 16h30, tout le monde est deja parti. Pour rigoler, j'appelle le conseil regional de Rhone Alpes et demande a connaitre le nom de mon conseiller Regional. Reponse laconique de la standardiste : "Je peux pas vous dire, il y a 157 conseillers regionaux ..." Pauvre France. Aucun effort, aucune reflexion, ces organismes sont des bocaux remplis de poissons rouges à 2 neurones.
Réponse de le 24/06/2012 à 14:13 :
Vous exagérez. Il y en a une cinquantaine tout au plus. Vous ne seriez pas de Marseilles vous ?
Réponse de le 24/06/2012 à 19:39 :
Appelez le standard demain matin (pas trop tot, y a pause café de 9h00 a 10h00), vous serez surpris ...
Réponse de le 25/06/2012 à 7:57 :
156 elus regionaux en Rhone Alpes, c'est sur le site de la region ; Les 156 conseillers régionaux que compte actuellement la Région Rhône-Alpes ont été élus au suffrage universel. Le nombre d'élus par département (Rhône-Alpes en compte huit) a été calculé selon des critères démographiques. Pas mal !!!
a écrit le 23/06/2012 à 10:15 :
Droite, gauche, là n'est pas le problème, ils sont aussi bon les uns que les autres pour dépenser plus... Mais qui manifeste dans la rue à la moindre annonce de coupe budgétaire source d'économie ?!?
Ce sont bien les français eux même, qui ont lourdement sanctionné Bayrou pour avoir osé dire qu'il faudrait se serrer la ceinture !
Réponse de le 23/06/2012 à 11:24 :
bon trois fois que j'essaie de mettre un commentaire qui repond à réaliste , trois fois qu'il disparait , je suis d'accord avec vous realiste , F Bayrou a osé dire tout haut ce que maintenant ils vont appliquer en force , je ne recommence pas mes écrits dérangent ils ??
Réponse de le 24/06/2012 à 0:40 :
Bayrou est un fédéraliste européiste ... C'est bien qu'il disparaisse du paysage ...
Réponse de le 24/06/2012 à 14:32 :
@ Réaliste Enfin un commentaire digne d'intérêt sortant des sentiers battus du "beaufisme de café du commerce" vu le niveau des tenanciers de bar il ne faut pas en attendre plus! Entièrement d'accord avec vous tous les français sont coupables toujours prêts à demander à payer moins d'impôt et à demander plus à l'Etat et aux collectivités là est le paradoxe! Le problème est qu'avec la montée de l'individualisme la notion d'effort collectif est démodée. Autre chose dans la devise de la France la Fraternité a été foulée aux pied pendant 5 ans il va falloir retrouver cette valeur pour redresser le pays mais pour beaucoup c'est plus facile de dresser les français les uns contre les autres que de les unir!
a écrit le 23/06/2012 à 9:58 :
Sirtout ne changez rien !!!! Déjà qu il leur faut 6 semaines pour avoir un rendez vous et faire refaire un passeport , si vous coupez dans leur budget il faudra 6 mois .... J aimerai juste connaître le quotat du budget des collectivités entre 2007 et 2011 ...( collectivités qui étaient déjà de gauche pendant une période de cette tranche), une personne svp pour me répondre ?
a écrit le 23/06/2012 à 9:50 :
Les collectivités locales vont comme l'Etat accumuler des montagnes de dettes.
Les contribuables vont encore devoir payer la facture.
La doite n'est pas responsable de cette gabegie, la gauche détient tous les pouvoirs locaux.
a écrit le 23/06/2012 à 9:34 :
avec tout ce qu ils nous pompent comme impots locaux et fonciers ils trouvent encore le moyen de se surendetter??? mais franchement on marche sur la tête la
a écrit le 23/06/2012 à 8:10 :
pourquoi pensez-vous que cela se limite à 2013 ???

il n' y a aucune raison , si ce n' est la faillite générale
de l' état.;
les collectivités ont pris le pli d 'emprunter, pour grossir, grossir , et encore grossir :
cela rappelle la grenouille et le boeuf ...

et tout cela pour pas grand chose, si ce n 'est l' alibi démographique, par rapport à l ' Allemagne..!!!
a écrit le 23/06/2012 à 8:01 :
C'est le prochain chantier, la réforme de l'Etat, avec les collectivités locale en ligne de mire. trop d'echelons en France, Etat, Regions, départements, cantons, communes, communautés de communes, Metros, etc...
Et à chaque étage, des plethores de fonctionnaires payés à se transmettre les dossiers.

Quelle inefficacité.
Réponse de le 23/06/2012 à 9:52 :
Qui aura le courage de lancer la réforme
Le pouvoir actuel ne va quand même pas décapiter les copains qui ont les manettes.
À suivre
a écrit le 23/06/2012 à 5:24 :
Des economies il y en a faire a commencer par virer tous ces payes a rien f.... Dans les conseils regionaux et conseils generaux qui pour une fois vont avoir une tres bonne raison de faire greve.
a écrit le 22/06/2012 à 23:01 :
les collectivités locales sont trop souvent gérées par des pignoufs qui ne savent pas compter . Il ne suffit pas de pavoiser avec une écharpe tricolore pour être compétent .
a écrit le 22/06/2012 à 21:26 :
Mais c'est ubuesque ! Nous sommes très loin du compte. On ne fait mention que des intérêts des CT, pas du principal. Et que dire des 20,6 milliards que Dexia vient de réclamer en rallonge alors qu'elle a été nationalisée. Quel scandale ! Au boulot les journalistes !
a écrit le 22/06/2012 à 20:54 :
Les collectivités locales doivent cesser de construire et aménager la moindre ruelle en avenue de Versaille, le moindre rond points en jardin du Luxembourg ... bref il faut arrêter les gabegies couteuses à construire et ruineuses à entretenir...
Réponse de le 22/06/2012 à 21:37 :
Faut pourtant bien financer les entreprises de BTP, terrassement et voirie des amis du maire, des amis du conseil general, des amis du conseiller regional et des amis du president de la communaite de communes. Si on ne peut plus s'arranger entre "amis", c'est pas juste !
Réponse de le 22/06/2012 à 23:35 :
Pas complètement faux... Mais si les collectivités locales devenaient raisonnables, en se contentant d'engazonner les ronds-points, de remplacer les enrobés sans y rajouter terre-pleins, pavés, et chicanes, cela permettrait de baisser les impôts, ce qui permettrait aux administrés de se faire refaire leur cour ou leur jardins avec des pavés, et jolies bordures et fleu-fleurs... Ce qui donnerait du boulot à ces entreprises.
Réponse de le 23/06/2012 à 6:18 :
@spip:pourquoi vouloir baisser les impots?non au contraire il faut les augmenter pour lancer de nouveaux projets travaux publics,ce qui dopera la croissance comme en espagne
Réponse de le 23/06/2012 à 14:50 :
Ah, ben oui, où avais-je la tête? Et on pourrait en rajouter une couche pour embaucher quelques fonctionnaires de plus pour superviser tous ces travaux, et encore une couche pour embaucher d'autres fonctionnaires pour gérer les précédents.... Et plus de chômage. Chiche?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :