Citigroup reste convalescente

Malgré la baisse de son bénéfice global au deuxième trimestre, la troisième banque américaine Citigroup fait mieux que prévu mais son redressement n'est pas achevé.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Citigroup a publié lundi un bénéfice net en baisse pour le deuxième trimestre 2012. Deux raisons expliquent principalement cette baisse : des pertes sur la cession d'une participation de l'ordre de 10% dans le capital d'une banque turque, et les suites de la crise du crédit.

Le bénéfice net par action est plus élevé que le prévoyaient les analystes. Ils attendaient 89 cents par action, il s'établit à 95 cents Plus globalement, le bénéfice net est ressorti à 2,9 milliards de dollars , soit 2,38 milliards d'euros contre 3,34 milliards de dollars (soit 1,09 dollar par action) un an auparavant.

Une perte liée à une vente de 10% de Ak Bank en Turquie

Les résultats dela troisième banque des Etats-Unis par le montant de ses actifs prennent en compte une perte de 424 millions de dollars sur la vente d'une part de 10,1% du capital dans la banque Ak bank TAS de Turquie et un gain de 219 millions lié à des modifications dans la valorisation de la dette de Citigroup.  Hors ajustements de dette et cession de la participation dans la banque turque, le bénéfice par action ressort à 1,00 dollar, avec un bénéfice net global en baisse de 1% sur un an, a précisé le groupe, qui ajoute que ses dépenses d'exploitation ont diminué de 6% au deuxième trimestre.

La filiale Citi Holdings toujours en vente

La filiale Citi Holdings, composée d'actifs douteux que la banque cherche à céder, a perdu 920 millions de dollars, à comparer avec une perte de 611 millions de dollars un an auparavant. Citi Holdings détient désormais 10% du total des actifs, en recul par rapport aux 11% annoncés il y a trois mois.

"Nous avons connu une forte croissance, tant en matière de production de crédits que de dépôts, une bonne résistance de nos activités de marché et un chiffre d'affaires record dans les services de transaction bancaires", a déclaré le directeur général de Citigroup, Vikram Pandit, dans un communiqué.
Le titre gagnait 2,2% à 27,24 dollars dans les premiers échanges à Wall Street.

Des analystes plutôt confiants

"Globalement, les chiffres semblent plutôt bons. Tout comme JPMorgan et Wells Fargo ont soutenu la confiance sur les marchés d'actions vendredi, je pense que quelle que soit la tendance du marché aujourd'hui (...) elle sera soit moins mauvaise soit meilleure du fait de (ces résultats)", commente Mike Holland, fondateur de Holland & Co.

De son côté, Tony Smith, directeur chez Moody's à New-York, estime que "c'est une continuation de la tendance que nous avons observée pour Citi depuis un moment : un lent redressement du bilan mais des défis qui restent à relever en terme de profitabilité".
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.