Londres a bien l'intention de rester le coeur de la finance en Europe

 |  | 937 mots
Lecture 5 min.
La perte d'emplois, liée au Brexit, observée dans la City a été plus faible qu'initialement craint.
La perte d'emplois, liée au Brexit, observée dans la City a été plus faible qu'initialement craint. (Crédits : User:Colin / Wikimedia Commons / CC BY-SA 4.0)
La City de Londres, un futur Singapour européen parmi les leaders, avec New York et la place asiatique ? Dans un entretien, Catherine McGuinness, la voix officielle de la place financière britannique, entend affirmer un leadership.

« Nous ne suivrons plus les règles fixées par d'autres. » C'est ce qu'avait martelé l'ancien ministre des Finances britannique il y a un an en ébauchant la volonté de la City de Londres de repenser ses services financiers. Pour l'UE, les mouvements de la première place mondiale sur les devises en 2019 (Banque des Règlements Internationaux (BRI), seront cruciaux dans les prochains mois. Avec Catherine McGuinness, cheffe politique de la City of London Corporation, dans un entretien à l'AFP, le ton est donné ce mercredi :

"Si vous cherchez à centraliser vos activités de trading, vous allez plutôt penser à Londres plutôt qu'à l'Union européenne. Je suggère à nos partenaires de l'UE que, vu l'intégration de nos marchés, nuire à Londres n'est pas forcément à leur avantage", a lancé la voix officielle de la City.

La City de Londres, un futur Singapour européen parmi les leaders avec New York et la place asiatique ? Catherine McGuinness ne compte en tout cas pas céder de terrain aux concurrentes européennes. Les services financiers britanniques, concentrés largement dans la City au coeur de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/01/2021 à 17:42 :
Sauf à se transformer en Paradis fiscal, je ne vois pas trop comment la City pourra rester une place financière attractive au fil du temps. L'UE laissera t'elle faire sans s'émouvoir ? Les conditions économiques, les tensions entre les grandes puissances mondiales, la "chienlit" aux US, les dérives liberticides de la Chine ne plaident pas en faveur d'un renouveau du RU et donc de la City.
a écrit le 14/01/2021 à 17:23 :
Amusant ! ils le sont déjà largement et bien plus qu'en Europe…C'est pour qui ces galéjades?
a écrit le 14/01/2021 à 13:09 :
BIen au contraire ! Pour vous il vaut mieux qu'ils essayent de vous nuire ! Habitués à ne jamais rien faire, à se planter systématiquement car dénués de capacité intellectuelle, ils se plantent systématiquement même dans ce genre de stratégies !

Vous y gagneriez dix ans d'avance d'un coup, laissez donc faire leur incompétence naturelle, franchement !

Mais certainement que vous le savez déjà bien hein... :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :