Castorama et Brico Dépôt obtiennent un prêt de 600 millions d'euros garanti par l'État

Les enseignes de bricolage Castorama et Brico Dépôt ont obtenu un prêt de 600 millions d'euros garanti par l'État français pour faire face aux conséquences du coronavirus, selon un arrêté publié mardi au journal officiel (JO).

1 mn

(Crédits : Benoit Tessier)

De l'argent frais. Les enseignes de bricolage Castorama et Brico Dépôt ont obtenu un prêt de 600 millions d'euros garanti par l'État français pour faire face aux conséquences du coronavirus, selon un arrêté publié mardi au journal officiel (JO).

"La garantie de l'État est accordée aux établissements BNP Paribas, Crédit Agricole Corporate and Investment Bank et Crédit Lyonnais pour le prêt (...) consenti à Castorama France SAS et Brico Dépôt SAS", deux marques du groupe Kingfisher, et d'un montant de 600 millions d'euros, précise le texte.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 13/05/2020 à 8:20
Signaler
Bonjour, Quid des aides pour Conforama ? Encore un navire français qu'ils ont bradé et coulé et des milliers d'employés sur le carreau qui ne comptent pas en rester là !!

à écrit le 12/05/2020 à 23:43
Signaler
Super, l’état aide cette super entreprise rachetée par les anglais, qui ont au passage délocalisé une bonne partie de cette entité en Pologne. L’argent utilisé n’aurait il pas été utilisé pour des entreprises produisant en France. Hallucinant......

à écrit le 12/05/2020 à 16:18
Signaler
C'est pas souvent que je regarde vos vidéos mais celle de Onfray est un véritable régal face à tout ces animateurs télés apeurés que trop de vérités soient dites. Un cas d'école de la manipulation médiatique, Onfray va faire le buzz parce que par...

à écrit le 12/05/2020 à 15:30
Signaler
bonjour, observation de consommateur : l'on ne peut pas dire que CASTORAMA se soit illustré par la qualité de l'expérience client pendant le confinement : impossibilité pratique de se faire livrer, idem pour le drive. Un catalogue inopérant. Absence...

le 12/05/2020 à 19:53
Signaler
Le personnel était volontaire et non obligé de venir travailler en ces temps difficiles. Toujours facile de critiquer derrière son écran au chaud à la maison et confiné.....

à écrit le 12/05/2020 à 15:09
Signaler
Espérons que l'on y trouvera un peu plus de produits français parce qu'aujourd'hui il y a majoritairement des articles chinois certes peu chers mais de piètre qualité . A noter que le petit quincaillier de quartier n'a pas eu cette chance de prêt qua...

à écrit le 12/05/2020 à 13:59
Signaler
Kingfisher : groupe anglais, espérons que le prêt servent vraiment à soutenir l'activité française, les ex du Groupe qui ont vu leur boulot partir en Pologne doivent avoir un léger doute. Espérons que cet argent servira aussi à payer les fourniss...

à écrit le 12/05/2020 à 12:16
Signaler
Bonjour.Comme d'habitude on favorise en haut au détriment du bas de l'échelle sociale.Le déconfinement n'est que le début des désastres financiers de tous les petits entrepreneurs ou ménages n'ayant plus eu de ressources !

à écrit le 12/05/2020 à 9:50
Signaler
Ceux qui vous vendent une perceuse à 10 euros et qui va durer 6 mois.

le 12/05/2020 à 12:46
Signaler
peut etre mais personne n'est obligé de l'acheter...

le 12/05/2020 à 14:27
Signaler
En même temps quand on achète une perceuse a 10 euros faut pas s'attendre a faire 10ans avec

le 12/05/2020 à 15:25
Signaler
OK donc moi je dis que ce sont des escrocs et toi tu dis que leurs clients sont des crétins, deux vérités au lieu d'une seule imposant de laisser couler ces machines à polluer le pouvoir d'achat, l'entendement et la planète. Si t'as une troisième...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.