La stratégie d'EADS pour réduire son exposition à l'euro

 |   |  199  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le groupe européen de défense souhaite réaliser des acquisitions aux Etats-Unis et hors de la zone euro afin d'atténuer l'impact de son exposition à la monnaie européenne assure son directeur général Louis Gallois dans un entretien publié ce lundi par le Wall Street Journal..

EADS entend procéder à des acquisitions aux Etats-Unis et dans des pays hors de la zone euro pour réduire son exposition à la monnaie européenne. C'est ce qu'a expliqué son directeur général Louis Gallois au Wall Street Journal publié ce lundi.

Dans un entretien au quotidien économique américain, Louis Gallois déclare que le groupe européen d'aéronautique et de défense se concentre sur des acquisitions. Ces dernières s'effectueront dans les domaines de la défense et de la sécurité.

D'ici 2020, le président d'EADS redit aussi qu'il souhaite accroître la part des revenus provenant des activités du groupe européen dans la défense, l'espace et les hélicoptères alors qu'actuellement deux tiers de ses revenus environ proviennent de sa filiale Airbus.

Début septembre, Louis Gallois avait indiqué vouloir porter la part des revenus générés par sa division défense, espace et sécurité à 50% du chiffre d'affaires total d'EADS à l'horizon 2020 contre 35% aujourd'hui.

EADS s'est également fixé pour objectif de porter son chiffre d'affaires en Amérique du Nord à 10 milliards de dollars d'ici 2020, contre environ 1,5 milliard de dollars attendu en 2010 et quelque 1,2 milliard en 2009.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :