Défense : le second porte-avions touché, coulé par la crise

 |   |  823  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La marine fait une croix sur le second porte-avions, qui aurait permis à la France d'avoir une présence permanente d'un groupe aéronaval à la mer. "Une décision devait être prise en 2012 sur le deuxième porte-avions mais je me vois mal aujourd'hui réclamer entre 3 et 5 milliards d'euros", a explique le chef d'état-major de la marine, l'amiral Bernard Rogel.

Tout le monde s'en doutait. Aujourd'hui tout le monde en est sûr. Et en premier lieu les marins. Le second porte-avions, nécessaire pour avoir une présence à la mer en permanence, est semble-t-il rangé pour longtemps dans les cartons de la marine nationale. C'est ce que vient d'avouer devant les députés de la commission de la défense de l'assemblée nationale, le chef d'état-major de la marine, l'amiral Bernard Rogel. "Une décision devait être prise en 2012 sur le deuxième porte-avions mais je me vois mal aujourd'hui réclamer entre 3 et 5 milliards d'euros à cet effet, ce qui ne veut pas dire qu'il n'est pas indispensable ! Quand on n'en a qu'un, on prend nécessairement le risque de n'en avoir aucun disponible à certaines périodes ! Pour autant, il serait inopportun de déséquilibrer la cohérence de nos armées afin d'acquérir cet équipement".

L'Europe n'a plus qu'un porte-avions

Une situation qui contraint l'amiral Rogel à miser sur son partenaire britannique. Un véritable révolution vu l'histoire des deux marines. "Il faut aider nos amis britanniques, qui sont aussi confrontés à des réductions temporaire de capacité (RTC) à s'en doter d'un à l'horizon 2020, dans le cadre de la coopération que nous avons lancée avec eux, a-t-il expliqué aux députés. Il convient que l'Europe dispose d'une capacité de porte-avions permanente". Le 25 juillet 2007, le Premier ministre britannique, Gordon Brown, avait annoncé sa décision de faire construire deux porte-avions, en remplacement des trois porte-aéronefs en activité jusqu'en 2011 au sein de la Royal Navy. Ces bâtiments de la Classe Queen Elisabeth devaient être achevés entre 2018 et 2020 au plus tôt et porteront les noms de HMS Queen Elisabeth et HMS Prince of Wales. Ils seront finalement terminés après 2020.

Et le chef d'état-major de la Marine de rappeler que "l'opération Harmattan en Libye a montré la confiance opérationnelle que nous partagions avec eux, ce à quoi les accords de Lancaster House et les initiatives lancées dans le cadre du partenariat franco-britannique ont largement contribué". Même si les Britanniques n'ont pas les mêmes avions que la France. "Cela aurait été un rêve que nous ayons les mêmes avions mais le Royaume-Uni n'a pas fait ce choix. Ayons donc au moins un groupe aéronaval européen en permanence à la mer ! Si les Britanniques renonçaient à leur porte-avions, nous nous retrouverions seuls à disposer de cette capacité en Europe, avec une réduction temporaire de capacité, qui ne sera plus temporaire !"

Une marine crédible jusqu'à quand ?

Les deux marines britannique et française souffrent actuellement des choix budgétaires, qui pèsent sur leur capacité opérationnelle. " Notre marine est crédible sur le plan international : elle est, comme la Royal Navy, l'une des rares marines de premier rang en Europe", a fait valoir l'amiral Rogel. Et de souligner que la Royal Navy "n'a plus l'ensemble des capacités que nous avons, la Grande Bretagne ayant repoussé la construction de son porte-avions à 2020, n'ayant pas des BPC comme les nôtres et plus d'aviation de patrouille maritime". A l'heure actuelle, les Britanniques n'ont plus à leur disposition ni BPC, ni porte-avions, ni patrouille maritime.

Du coup, la France est "la dernière marine possédant l'ensemble des capacités et donc, en quelque sorte, capable de représenter la puissance navale de l'Europe. Il faut en avoir conscience", a affirmé l'amiral Rogel. Pour autant, la marine nationale souffre d'une "juste suffisance". Ce qui veut dire qu'elle ne peut "pas réaliser toutes les missions du contrat opérationnel (fixées par le Livre blanc de 2008, ndlr) en même temps". Lors de l'opération Harmattan, qui a mobilisé toutes les composantes de la marine, soit 27 bâtiments de combat déployés pendant six mois, le chef d'état-major a "dû faire des arbitrages et abandonner provisoirement certaines missions, notamment contre le narcotrafic ou l'immigration illégale - dans le cadre de l'opération européenne Frontex -, ou des missions de sûreté au profit de la FOST (Force océanique stratégique)", qui constitue la principale composante des forces nucléaires françaises (FNS).

Quelles solutions ?

La mutualisation ? Elle semble avoir des limites selon le chef d'état-major de la marine. « Je rappelle à cet égard que pour mutualiser, il faut avoir une valeur d'échange. Or nous avons des capacités navales que nous sommes seuls à maintenir en Europe, ce qui limite les possibilités en la matière. Par ailleurs, les enjeux maritimes recouvrent souvent des enjeux de souveraineté. Le jour où l'on abandonne certaines capacités, il faut être sûr qu'elles ne sont pas nécessaires pour ces missions souveraines". Ce que devra décider le livre blanc, qui doit déterminer la stratégie de la France en matière de défense... qui se fera essentiellement sous la contrainte budgétaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/04/2013 à 23:08 :
J'ai toujours été impressionné par la marine Française et ses capacités de déploiement et d?intervention ..mais je crois que dans le monde d'aujourd'hui , il vaut mieux se focaliser sur du matériel hautement sophistiqué et peu coûteux en terme de maintenance...
a écrit le 20/02/2013 à 14:31 :
Nous touchons les limites de l'OTAN et de l'absence de stratégie militaire européenne commune. L'Europe n'a pas d'armée et l'addition des armées européennes ne fait pas du tout le compte. Par contre une politique de défense commune justifierait la construction d'un autre porte avion commun. Et une industrie aussi: le ridicule de la confrontation Eurofighter/Rafale dans le AO internationaux en est le comble...
a écrit le 09/02/2013 à 19:37 :
La France ne veut pas faire une crois sur son systeme social, alors elle devra faire une croix sur son armee et sa credibilite internationale.
a écrit le 30/09/2012 à 18:57 :
Glycol ta vision est peut être pas mauvaises pour l'avenir mais ton défaut et le fait que les sous marins et les missiles n'ont pas encore le potentiel de surclassé les portes avions ! Juste un rappel que les portes avions ont bien servie pendant la 1er guerre du golf lorsque des avions irakiens ont eu la route barré par les avions des portes avions français ! DE plus que nous sommes en crises et qu'il est justement important de bien se protéger !
Réponse de le 09/02/2013 à 2:02 :
"DE plus que nous sommes en crises et qu'il est justement important de bien se protéger !". Quand nous n'aurons plus un radis nous devrons nous faire prêter les munitions... Contre la vue basse même les lunettes sont inutiles
a écrit le 29/09/2012 à 12:14 :
L'avenir est aux missiles, sous marins, de plus en plus sophistiqués. N?importe lequel d'entre eux, chinois, peut couler un porte avions. Il est temps de mettre au rebut ces outils très couteux qui ne servent que le prestige de certains.
a écrit le 24/09/2012 à 11:43 :
Il est devenu évident que la France ne peut plus assurer seule une permanence de PAN à la mer. Les allemands ne voulant pas assumer , reste les anglais pour ce qui représente désormais un embryon de défense européenne.
a écrit le 31/08/2012 à 14:11 :
La Marine devrait être subventionné par l'Union Européenne pour frais de représentativité tant que ses bâtiments représentent l'Union Européennes à travers dans le monde.
a écrit le 28/07/2012 à 14:52 :
Réponse à Miloo :

La Défense française a déjà été lourdement impactée par la réforme issue du Livre blanc 2008 (diminution du personnel de l'Armée de l'air de 25 %, de 24 % pour l'Armée de terre, de 14 % pour la Marine), cette réforme était nécessaire, elle a été menée à bien sans faire de vagues. Si les Français veulent que l'Etat équilibre son budget, il faut aussi que les autres composantes fassent leur réforme ; suppression des départements (prérogatives reversées aux Régions), du Sénat, du CESE, de 10 000 communes sur les 36 000, mise devant les élèves des 300 000 personnes de l'Education nationale qui ont un niveau Master ou supérieur (je ne pense pas qu'on ait besoin de 300 000 personnes pour dire aux enseignants comment apprendre à lire aux enfants et changer à la marge chaque année les programmes scolaires)... Et après la Défense pourra accepter une 2nde réforme si besoin
a écrit le 26/07/2012 à 12:44 :
J'aime beaucoup certains commentaire, qui sont contre l'otan, contre les "va-t-en geurre" US mais qui ne veulent pas non plus que nous ayons notre autonomie militaire et stratégique.
Alors il est certe necessaire de reformer et de reduire les effectifs, en ce sens la maniere serait a revoir, un article de ce meme journal faisait etat que comme partout on degraisse par le bas, gardant un etat major couteux et pletorique.... A REVOIR.
Maintenant sur les moyen si on veut etre crédible et ne pas dépendre des ces meme USA et OTAN, ou a defaut se tourner vers la RUSSIE et l ancien pacte de Varsovie, et par la meme garder une crédibilité internationnale et une voix forte, y a pas 36 solutions: Construire ces 2 portes avions supplementaire, maintenir et aggrandir une aviation forte, moderne et puissante (Rafale...) avoir une force de projection moderne et puissante, donc une infanterie armee de terre et marine mobilisable....
Et les moyens on les as: Privatisation de la SNCF, RATP, EDF, GDF... suppression de la moitie des communes donc des elus, fusion conseils regionnaux et generaux, suppression des collectivite locale et territoriale, departement en ne gardant que l echelon regional. Apres ca on re-aloue les fonds a l epurement de la dette, a l education, la sante, l interieur et l arme! SEULS SECTEUR OU L ETAT DOIT INTERVENIR!
Réponse de le 27/07/2012 à 3:27 :
seul soucis, qui voudrait de la SNCF ?? d'EDF ???
a écrit le 26/07/2012 à 11:12 :
Dommage..
En plus de la nécessité opérationnel c'est un ble outil diplomatique.
Avec la 2nd ZEE au monde peut être pas superflue pour nous.
Et puis c'est du Made in France alors l'argent dépensé est directement réinvestit dans l'économie national.
Pas plus bête que des primes pour les Hybrides de ..... Toyota
Réponse de le 27/07/2012 à 3:28 :
"réinvestit dans l'économie nationale..." et en quoi cela renforcera nos PME à l'international ????
a écrit le 26/07/2012 à 7:43 :
Les jolis bateaux sont couteux. Faudrait devenir raisonnables.
a écrit le 25/07/2012 à 22:48 :
pourquoi ne pas faire fabriquer ce porte avion en CHINE pour des questions de cout?
a écrit le 25/07/2012 à 22:31 :
Le second porte avion était provisionné depuis 5 ans a coup de 500ME par an, un porte avion c'est 10 ans de travail à toute la region nord ouest et des dizaines de milllier d'emplois, un porte avion c'est un levier diplomatique pour taper sur les méchants quand ils veulent s'en prendre à nous ou à nos amis.
Le probleme du deuxieme PA2 n'est plus celui d'etre le deuxieme mais de remplacer le CDG qui arrive à mis vie. un PA c'est 6 mois de permanence en mer, après ca va en maintenance, un seul porte avion ne permet pas d'assurer cette permanence.
Meme les anglais qui serrent l'argent de partout construisent leur 2 Porte Avions contre vent et Marée.

Il y a une solution si un PA coute 5 Milliards, un BPC coute 500ME, si on faite une version pour un Porte d'avion d'escorte avec des rafale stobar, ca coutera 700ME et non pas 5 milliards, pas de catapulte (1milliard)
c'est sur ca vaut pas un CDG en terme de puissance, mais pour des missions ponctuelles, ca peut le faire.
Mais la marine n'aime pas les Porte avion d'escorte elle aimerait avoir de vrai Porte avion comme ceux americains ou le CDG. Un PA type CDG amiral avec 40 zoziaux plus 3 BPA d'escorte de 15 zoziaux chacun, ca serait pas mal
Réponse de le 26/07/2012 à 12:19 :
Sauf que les anglais revendront surement leur 2eme porte avions des qu'il sera fini et n'en garderont qu'un....
a écrit le 25/07/2012 à 21:22 :
Combien de portes avions avait les USA dans les années 1940 1945 déja?.
Réponse de le 25/07/2012 à 23:01 :
110 environ.
Réponse de le 26/07/2012 à 12:17 :
Comparaison sans commune mesure car il s'agissait de porte aeromefs (sans catapulte) et BEAUCOUP plus petits que les porte avions actuels comme le CDG ou les porte avions americains....
Réponse de le 10/01/2013 à 22:58 :
Il s'agissait de CVE (Porte avion d'escorte) Chose qui était facile à faire ou transformer (Les USA en produisait 1 toutes les 2 semaines.
De vrai CV était beaucoup plus imposant. Il n'y en avait pas tant que cela.

Blague : le CDG est classé dans la catégorie "Pocket Carrier". De conception typiquement Français, facilement reconnaissable par sa petite taille tel que les voitures Françaises, avions, fusées diamant, petit sous marins, petite maison ou bâtiment et bien d'autre encore.
a écrit le 25/07/2012 à 20:14 :
Comme disaient les anglais durant les guerres napoléoniennes " La France peut être fière de sa Marine ! En revanche cette dernière ne peut pas l'être de la France !! "
C'etait aussi des visionnaires ces Anglais lol
a écrit le 25/07/2012 à 19:41 :
Qu ils fassent le ménage dans l'armée . Qu il dégagent tous les traine-latte , les "gamélards" , les "exempts de la vie " , les scribouillards exemptés de sport ou de marche qui passent leur temps dans les bureaux a jouer au solitaire et au démineurs, les surplus de glandeurs dans les chancellerie de régiment ou dans les Etats-majors ....
Ça fera des économies au ministère de la défense et l argent pourra être utilisé à bon escient ( dans le même ministère)
Réponse de le 25/07/2012 à 21:25 :
Au lieu de choir l'hôpital des armées pour faire votre carrière, vous auriez du choisir l'infanterie de marine parachutiste!.
a écrit le 25/07/2012 à 19:30 :
Le porte avions a du sens pour un grand pays avec un empire (Chine, USA, Russie).
Nous ne sommes plus dans ce cas de figure, que cela nous plaise ou pas.
Alors un PA, c'est déja un de trop...
Il est temps de sabrer dans les dépenses, en commençant par l'armée, et en continuant par l'éducation nationale.
Réponse de le 25/07/2012 à 21:20 :
France 5500 kms de cotes
USA 15 000 kms de cotes
Chine 14 000 kms de cotes
Russie 37 000 kms de cotes.
Réponse de le 25/07/2012 à 23:53 :
Une rectification importante !

Il ne faut pas résonner en terme de côtes mais de ZEE.

Et là, la différence est énorme et montre toute la pertinence d'une marine opérationnelle qui puisse se projeter sur des théâtres lointains.

La France à la deuxième ZEE du monde derrière les Etats-Unis et devant l'Australie avec 11 000 000 de KM2.

Bravo Monsieur le professeur.
Réponse de le 26/07/2012 à 0:08 :
5500 km en métropole mais la France possède la 2ème ZEE maritime mondiale après les USA. Merci de ne pas sous-estimer certaines choses.
Réponse de le 27/07/2012 à 3:33 :
vous pourriez parler français : ZEE ????????
Réponse de le 28/08/2012 à 23:00 :
ZEE: Zone économique exclusive
Réserve halieutique immense au pôle sud, tahiti et toutes les autres îles, présence maritime obsolète si pas ou peu de moyens!!!!
a écrit le 25/07/2012 à 19:28 :
Pauvre France réduite au rang du sous développement, même pas capable d'avoir les bâtiments de surface indispensables pour la surveillance et la défense de ses milliers de kilomètres de cotes!.
Si les 70 milliards d'euros dépensés pour l'immigration étaient investis dans la défense nationale, nous n'aurions pas ce problème crucial!.
Réponse de le 25/07/2012 à 22:35 :
Bien dit. Occupons nous de nos "fesses", les autres qu'ils se débrouillent.
Réponse de le 25/07/2012 à 22:38 :
Avec l'arme nucléaire les grands conflits entre puissances (type deuxième guerre mondiale) ne sont plus d'actualité. Plutôt que de développer des armes conventionnelles, il faut investir dans les armes des nouvelles formes de guerre comme la cyber guerre. Il est possible de mettre un pays à genoux en détruisant des réseaux et capacités informatiques et sans verser une goutte de sang. La France doit en faire sa priorité. Les Américains et les Chinois l'ont bien compris. Pour ce qui est des armes classiques, des unités bien entrainées, réactives sont suffisantes.
Réponse de le 13/02/2013 à 20:37 :
si la france depense 70milliards d'euros pour l'immigration comme le dit gambetta le con.............c parcequ'elle en gagne plus de 100 milliards en retour...........soyez pas con mr ..... LA FRANCE NE DEPENSE JAMAIS POUR PERDRE........personne d'ailleur
a écrit le 25/07/2012 à 19:22 :
Et si on exploitait les gaz de schiste ? Sûr qu'une toute petite partie des impôts subséquents permettraient de financer 2 ou 3 coques supplémentaires, par exemple pour sécuriser les puits de pétrole au large de la Gyuane.
Réponse de le 25/07/2012 à 19:28 :
Bien dit !

C est soit 0 soit 3 porte avions
1 ou 2 c est simplement pas viable vu les durees de maintenance
Réponse de le 25/07/2012 à 23:39 :
La fracturation hydraulique pour extraire les gaz de schiste utilise des produits chimiques extrêmement dangereux pour l'environnement et créait de nombreux séismes. Aux USA, on a recense une augmentation énorme des séismes là ou l'on travaille le gaz de schiste. Perso, je préfère largement couler les banques que de détruire irrémédiablement notre environnement.
a écrit le 25/07/2012 à 19:03 :
On peut continuer la réflexion : A quoi sert l'actuel Charles De Gaulle ? A quand un Conseil Européen de la Defense (UK, F, D) avec une utilisation efficiente des moyens (casernes, bases aériennes, matériel, ...) ?
Réponse de le 25/07/2012 à 19:19 :
Votre remarque est fort pertinente Ghostly, si seulement nos gouvernants avait la même ...
Hélas, chacun veut avoir ses propres canons, ses propres drones, etc ...
Quel gâchis, on veut nous apprendre la mutualisation des moyens dans la fonction publique, qu'ils se l'applique dans un appareil de défense européen, crédible, et intelligemment partagé !
Ah mais j'y pense, qui va commander dans ce cas ? c'est vrai qu'avec tous nos généraux à placer, ça va se bousculer grave ....
Réponse de le 25/07/2012 à 20:54 :
A part la France, qui veut une Europe de la défense ? personne. Ils ont l'Otan et cela leur suffit. point barre;
Réponse de le 26/07/2012 à 9:29 :
l'OTAN est une cooperation. En Europe il faudrait une armée unique sous direction de l'UE mais ça ce n'est qu'un reve, aucun pays ne voudra perdre la main sur son armée et je les comprend
Réponse de le 26/07/2012 à 9:29 :
l'OTAN est une cooperation. En Europe il faudrait une armée unique sous direction de l'UE mais ça ce n'est qu'un reve, aucun pays ne voudra perdre la main sur son armée et je les comprend
Réponse de le 26/07/2012 à 9:29 :
l'OTAN est une cooperation. En Europe il faudrait une armée unique sous direction de l'UE mais ça ce n'est qu'un reve, aucun pays ne voudra perdre la main sur son armée et je les comprend

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :