Safran a déjà vendu plus 4.200 moteurs pour les futurs A320, B737 et le nouvel avion chinois

 |   |  327  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le groupe a publié une hausse de chiffre d'affaires de 14,9% au troisième trimestre, à 3,134 milliards d'euros. Il vise un bond de son résultat opérationnel de 20% en 2012 par rapport à 2011 (1,189 milliard). Sa filiale CFM International totalise sept ans de production, dont plus de 4.200 moteurs LEAP qui équiperont les nouveaux Airbus A320 NEO, B737 MAX et C919.

Le résultat opérationnel courant va bien progresser de 20% en 2012 (il était de 1,189 milliard d'euros en 2011), un rythme largement supérieur à la croissance du chiffre d'affaires qui devrait être très supérieure à 10% par rapport aux 11,736 milliards dégagés en 2011. Le groupe l'a confirmé ce jeudi lors de la publication de son chiffre d'affaires au troisième trimestre en hausse de 14,9% à 3,134 milliards d'euros. Une performance légèrement au-dessus des attentes des analystes, portée par la bonne santé du marché de l'aéronautique.

La dynamique devrait se poursuivre au cours des années à venir

Safran a précisé que son objectif de cash flow libre représentant environ le tiers du résultat opérationnel courant est "atteignable" mais ambitieux. « Notre performance sur neuf mois (…) témoigne d'une dynamique positive qui devrait se poursuivre au cours des années à venir », a déclaré dans un communiqué le PDG de Safran Jean-Paul Herteman.

Plus de sept de production de moteurs pour CFM International

Ce dernier a également précisé que le carnet de commandes de CFM International, une filiale détenue à parité avec General Electric, totalisait plus de sept ans de production dont plus de 4.200 moteurs LEAP, livrables à partir de 2016. Le groupe profite du succès des nouveaux appareils moyen-courriers ( A320 NEO et  B737 MAX) qui seront équipés de moteurs LEAP. Ces derniers seront également présents sur l'avion chinois C919. Au troisième trimestre, les moteurs LEAP ont été retenus par GOL Airlines (qui a commandé 60 Boeing 737 MAX), GECAS (75 Boeing 737
MAX), Aeromexico (90 Boeing 737 MAX) et Alaska Airlines (37 Boeing 737 MAX). En outre la production des moteurs CFM56 s'est accélérée pour atteindre un rythme d'environ 1.400 unités cette année.

Concernant les services, Jean-Paul Herteman a indiqué que les activités de services devraient connaître une expansion constante durant plus de 10 ans ». Enfin, il a précisé par ailleurs que l'activité en termes d'acquisitions se limitait en ce moment à une "veille".
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/03/2013 à 21:51 :
Merci Monsieur René Ravaud pour avoir réalisé avec brio l'alliance avec Général Electric .
a écrit le 25/10/2012 à 16:55 :
La position de Safran ne peut être satisfaisante. Le groupe voit ses chiffres rendus "modestes" par rapport à la valeur ajoutée et le capital mobilisé. Cette situation n'est plus envisageable. La société doit soit entreprendre un rapprochement sérieux avec RR que les aventures actuelles de EADS a quelque peu terni, soit adjoindre de nouveaux métiers à ses activités. Sa survie à moyen/long terme est suspendue à ce point.
a écrit le 25/10/2012 à 15:20 :
Comme il semble loin le temps où la SNECMA était dirigée par un général "CAPILLON" placé là parce qu'ancien pilote de chasse es qualités .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :