Défense : le Gripen sur la piste d'envol en Suisse

Le Conseil national a validé le projet d'achat de 22 chasseurs Gripen JAS-39 au groupe suédois Saab pour l'équivalent de 2,6 milliards d'euros.
La Suisse va se doter de 22 avions de chasse suèdois Gripen JAS-39. Coût total de l'opération : 2,6 milliards d'euros. REUTERS
La Suisse va se doter de 22 avions de chasse suèdois Gripen JAS-39. Coût total de l'opération : 2,6 milliards d'euros. REUTERS (Crédits : Reuters)

Le Conseil national, la chambre basse de l'Assemblée fédérale suisse, a validé mercredi le projet d'achat de 22 chasseurs Gripen JAS-39 au groupe suédois Saab pour l'équivalent de 2,6 milliards d'euros. Le marché, qui sera débattu le 18 septembre par le Conseil des Etats, la chambre haute du parlement, peut encore capoter par le biais d'un référendum même si le législateur l'approuve. Ce référendum peut s'organiser si 50.000 électeurs d'au moins de huit cantons le réclament dans un temps limité.

>> Suisse : comment le Rafale a été écarté au profit du Gripen

Le Gripen, dernier des évaluation de l'armée de l'air suisse

La Suisse avait choisi le Gripen, pourtant arrivé bon dernier des évaluations techniques et opérationnelles de l'armée de l'air suisse. Pourquoi Berne avait-il choisi cet avion de combat ? Le Gripen est moins cher que le Typhoon, conçu par le consortium Eurofighter (BAE, Finmeccanica et EADS ), et le Rafale de Dassault Aviation. Les Gripen doivent remplacer des F-5 Tiger très âgés, une décision que certains désapprouvent car elle nécessitera des coupes budgétaires ailleurs, comme l'éducation.

Un choix politique

Une commission parlementaire suisse avait avalisé fin août la décision de Berne d'acheter les 22 avions de combat Gripen, levant un obstacle important à ce marché. La commission de sécurité du Conseil national, chambre basse de l'Assemblée fédérale suisse, a adopté la proposition du gouvernement par 14 voix contre neuf.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 50
à écrit le 14/09/2013 à 20:24
Signaler
Les suisses, toujours prompts à se revendiquer comme des cadors, ont choisis l'avion répondant le moins a leurs attentes. Même l'état major helvète estimait que cet avion n'atteignait pas les minimas requis.... Comprenne qui pourra....

le 16/09/2013 à 15:42
Signaler
Le gouvernement suisse a choisi l'avion qui avait le plus de chance d'être accepté par le peuple suisse. Ce dernier devra voter en 2014 pour dire s'il accepte l'achat. Le Rafale n'avait aucune chance devant le peuple suite aux agissements de la Franc...

à écrit le 13/09/2013 à 9:52
Signaler
Les Suisses ont acheté un avion de chasse fait majoritairement de pièces américains, mais de la gamme en dessous du F18. Reste à voir dans le temps comment ces avions vont évolués ou devenir rapidement désuet au vue des évolutions rapides des technol...

à écrit le 12/09/2013 à 20:11
Signaler
Nous pouvons maintenant attendre tranquillement les articles de la presse Suisse relatant les problèmes de mise au point de cette version qui n'a jamais volée, et le résultat de la foire d'empoignade qui va s'en suivre entre le gouvernement helvète e...

le 14/09/2013 à 20:28
Signaler
Chatouilleux le petit suisse... Qu'il se le garde leur gripen. On s'en fout! et on se moque de l'avis des suisses sur le rafale. Ils ont peut être une expertise côté montre, ou paradis fiscal, mais pour ce qui est des avions, ils touchent pas une can...

le 15/09/2013 à 12:39
Signaler
Et oui, seuls la France a des compétences dans l'aéronautique! On se demande bien pourquoi aucun pays dans le monde n'a acheté des Rafale. Ah mais je sais! Eux aussi, ils n'y connaissent rien! Heureusement que la France existe, que feraient tous ces ...

à écrit le 12/09/2013 à 16:04
Signaler
Le stagiaire pourrait-il corriger ses nombreuses fautes ? Merci :-)

à écrit le 12/09/2013 à 14:10
Signaler
une des meilleures économie du monde préfère investir dans d'autres domaines plus prometteurs pour l' avenir, au lieu de dépenser des sommes supplémentaires dans des achats inutiles compte tenu de sa stratégie militaire . ils n'ont pas vocation à a...

le 12/09/2013 à 18:47
Signaler
Elle devrait tout simplement renoncer à avoir des avions de combat. Cela ne sert à rien d'avoir des coucous qui se font dégommer par tous les autres chasseurs. Ou alors, ils n'ont qu'à déléguer leur défense à la France en mode location...

le 12/09/2013 à 19:38
Signaler
Encore faudrait-il que la France soit un partenaire fiable! C'est justement parce qu'elle ne l'est pas que la Suisse a fait une croix sur le Rafale. Ce n'est pas tout de se dire "pays amis" dans les cocktails d'embassade et de passer son temps à fair...

le 12/09/2013 à 22:29
Signaler
Avec vos coucous pourris ! Je ne sais pas trop à quoi ils vont vous servir ces engins suedois ?

le 12/09/2013 à 23:45
Signaler
Et les banquiers suisses en civil, sans carte de visite nominatives qui circulent partout en France pour venir voir de futurs clients et qui repassent la frontière les mains dans les poches alors que les placements arrivent par la poste.... Sans comp...

le 14/09/2013 à 9:26
Signaler
Vous confondez la Suisse et les sociétés privés (que sont les banques) qui s'y trouvent. 1) NON, la Suisse ne vit pas des fraudeurs fiscaux étrangers: le domaine financier ne représente que 9% du PIB suisse (91% de la richesse de la Suisse ne provien...

le 14/09/2013 à 9:33
Signaler
La France a le droit de mener la chasse à ses fraudeurs sur son territoire comme elle l'entend. Elle viole le droit international quand elle envoie des fonctionnaires dans un autre pays sans en informer les autorités locales: cela s'appèle de l'espio...

le 14/09/2013 à 20:32
Signaler
J'adore les leçons de morale des suisses, qui n'ont jamais juge immoral de faire du business avec Adolf et tous les autres dictateurs de la planète. Et encore je ne parle pas des spoliations des juifs. Ah, quand on est complexés... Petit peuple.

le 15/09/2013 à 12:37
Signaler
Que dire de la France qu n'a pas jugé immoral de mettre sa police à contribution pour aider Adolf à envoyer des innocents dans les camps de la mort, à mettre à disposition d'Adolf les wagons à bestiaux de la SNCF pour que leur voyage soit le plus cou...

à écrit le 12/09/2013 à 13:51
Signaler
On verra bien si un jour il vole car les suisses ont acquis un avion dans une version évoluée pas encore disponible. Donc si les suédois font comme les US avec le F35...

le 12/09/2013 à 14:06
Signaler
La plus forte probabilité est que le peuple suisse refuse cette dépense (selon les sondages, les citoyens suisses refuseraient l'achat de ces avions à 60%). Et oui, la Suisse à la différence de la France est une démocratie où le peuple à le dernier m...

à écrit le 12/09/2013 à 13:51
Signaler
Le Rafale était choisi par la Suisse. Juste avant la signature du contrat, le gouvernement français s'est mis à insulter la Suisse, sans doute parce qu'un pays qui réussit donné le mauvais exemple! Que croyez-vous qu'il arriva ? 2 jours après le Rafa...

le 12/09/2013 à 14:09
Signaler
Effectivement, Nicolas Sarkozy a insulté les suisses, et provoqué la perte du contrat.

le 12/09/2013 à 14:51
Signaler
Le gouvernement Hollande n'est pas beaucoup plus élégant avec la Suisse. Droite ou gauche même arrogance franchouillarde!

à écrit le 12/09/2013 à 12:41
Signaler
Il n'y aura jamais plus de combats tournoyants , même en missiles Air-Air. Le choix du Gripen , en tant que plate-forme de tir est par conséquent très intelligent , eu égard au prix/utilisation.

le 14/09/2013 à 21:12
Signaler
Dans ce cas l'armée suisse aurait dû prendre des cessna....

le 15/09/2013 à 12:43
Signaler
Les Suisses devraient suivre notre exemple avec notre porte-avion Charles De Gaules qui nous a coûté plus de 1 milliard d'euro mais qui ne nous sert à rien puisque la moitié de l'année, il se retrouve en cale sèche pour maintenance et que l'on a rien...

à écrit le 12/09/2013 à 12:39
Signaler
le probleme avec les rafales c'est qu'il ont a peine le temps de decoller qu'ils sont deja sortis de l'espace aerien suisse .

le 15/09/2013 à 13:30
Signaler
Les petits suisses n'ont pas notre chance d'avoir la Lybie et le Mali pour faire "joujou" avec nos Rafale. Nous, on a toute la place qu'il faut... Bon cela coûte un peu cher l'heure de jeu mais bon, on chargera un peu plus les impôts et autres taxes ...

à écrit le 12/09/2013 à 12:36
Signaler
Cette vente dépasse le simple contrat d'avion. Car en réalité, il fallait acheter un nombre moins important de Rafales pour une même couverture que le Gripen, donc si l'aspect financier est important, il pèse moins lourd que la politique.

le 12/09/2013 à 17:09
Signaler
Pour couvrir quoi ? Chaque année l´armée de l´air Suisse organise un tir au pigeon dans sur un sommet des Alpes. C´est tres spectaculaire et ca attire les foules. Pour ce genre de plaisir , une fois par an, le Grippen fera bien l´affaire, ...

le 12/09/2013 à 18:50
Signaler
Et voilà vous avez prouvé en quelques mots que vous ne connaissiez rien aux règles de l'aéronautique internationale; c'est pas tout de prendre l'avion low-cost pour aller se bronzer à Djerba, encore faut-il réfléchir 2 minutes avant d'écrire des anne...

le 12/09/2013 à 19:47
Signaler
@@ ventrachoux , Pourquoi pas un porte-avion sur le Léman.....L'espace aérien est surveillé par les pays limitrophes (Italie, Rfa et France ) . Sinon il y aurait des Rafales a Monaco .

le 12/09/2013 à 20:17
Signaler
Ignorance bien française: Monaco a la superficie d'un village, la Suisse gère le tiers de la fortune mondiale, est au 4ème rang mondial du PIB/Habitant (alors que la France est 20ème), est au 1er rang des pays plus plus compétitifs (la France 20ème, ...

à écrit le 12/09/2013 à 12:27
Signaler
Voila qui nous en dit long sur le sentiment de la Suisse a notre egard, Visiblement une France qui se porterait bien n'est pas a son agenda...

le 12/09/2013 à 13:23
Signaler
@DRRW, ils se contentent de renvoyer la monnaie ! Il faut voir comment l'arrogance française les traite...

le 12/09/2013 à 14:01
Signaler
Exemples: Décision unilatérale de la France de taxer la partie suisse de l'aéroport franco-suisse de Bale-Mulhouse / Pression de la France pour renégocier l'accord de non-double imposition datant de 1953 (la France veut pouvoir taxer les héritiers de...

à écrit le 12/09/2013 à 12:06
Signaler
Les suisses prennent le plus mauvais comme avion ... nous ont a le plus mauvais des dirigeants c'est l'équilibre des forces.

le 12/09/2013 à 12:34
Signaler
Si leurs dirigeants choisissent le mauvais avion, ils ne sont pas terribles non plus, non ?

le 12/09/2013 à 12:36
Signaler
"Les suisses prennent le plus mauvais comme avion" Qu'en savez-vous? Comme la Suisse ne cherche pas un avion pour faire les beaux en Lybie, au Mali ou en Syrie, elle n'a pas besoin de Rafale. La Suisse a besoin d'un avion de chasse pour assurer la po...

le 12/09/2013 à 12:59
Signaler
La Suisse a une loi qui limite l'endettement du pays (loi refusée en France). Qui a les plus mauvais dirigeants, le pays qui continue à dépenser sans compter alors qu'il est au bord de la faillite ou le pays qui limite ses dépenses au stric nécessair...

à écrit le 12/09/2013 à 11:52
Signaler
Indépendamment de l'utilité de cet achat, et du coût de l'appareil retenu, le gouvernement français a refusé une entrée en matière sur des contreparties ... ceci explique peut-être cela.

à écrit le 12/09/2013 à 10:59
Signaler
On est chocolat

à écrit le 12/09/2013 à 10:57
Signaler
Maintenant qu'on n'a pas eu le contrat, on va avoir les coudées franches pour lutter contre le secret bancaire des banques suisses et l'évasion fiscale qui va avec...

le 12/09/2013 à 11:45
Signaler
Vous ne croyez pas si bien dire. Il y a fort à parier que le Rafale aurait été sélectionné si la France avait été ouverte à la négociation: http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/10351745 Néanmoins, il y a fort à parier qu'un Référendum ait lieu e...

à écrit le 12/09/2013 à 10:51
Signaler
Que fait notre superprésident? Il est fâche avec les suisses? Il a pas voulu leur vendre le Rafale? Ou alors il est pas si bon qu'il veut bien le dire.

le 12/09/2013 à 12:07
Signaler
Et oui, son ennemi, c'est la finance alors pensez, la suisse!

le 12/09/2013 à 12:30
Signaler
Si le citoyen français se regardait un peu moins le nombril et s'intéresserait un plus à ce qui se passe dans les pays voisins (et particulièrement la Suisse qui donne du travail à 200'000 français habitants sur son sol et à plus de 150'000 frontalie...

le 12/09/2013 à 13:05
Signaler
Merci la Suisse. Mais quand meme, elle aurait pu acheter quelques Rafales pour que l'Armee de l'Air francaise se sente moins esseulee avec ses Rafales dans les rassemblement des avions de combats.

le 12/09/2013 à 13:09
Signaler
Exact !! Au lieu de s'en prendre à nos sympathiques voisins Suisses il ferait mieu de s'en prendre uniquement aux français en suisses ...

le 12/09/2013 à 14:13
Signaler
Le contrat était déjà perdu, suite aux insultes de Sarkozy. Le président François Hollande a très bien agis en oubliant ce contrat ridicule et perdu d'avance pour se concentrer sur l'essentiel (Inde et moyen orient).

le 12/09/2013 à 14:54
Signaler
Un contrat ridicule de plus de 3 milliards d'euro? C'est vrai qu'avec le succès international du Rafale, on a de quoi faire la fine bouche! Saab est nul, Dassault est génial; mais Saab vend du Gripen et Dassaut ne vend rien... Allez comprendre!

le 12/09/2013 à 20:14
Signaler
Quand je dis ridicule en parlant du contrat Suisse, je ne parle ni des suisses, ni de l'argent. Je parle d'essayer de vendre un avion inadapté à ce contrat, à savoir le Rafale. Nous autres français aimerions bien vendre le Rafale à l'export, mais c'e...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.