Guerre de tranchée entre l'Elysée et Bercy sur la nomination du futur président du CNES

 |  | 472 mots
Lecture 3 min.
Quasiment un an jour pour jour après la fin de son mandat, Jean-Yves Le Gall est toujours bien assis dans le fauteuil de président du CNES
Quasiment un an jour pour jour après la fin de son mandat, Jean-Yves Le Gall est toujours bien assis dans le fauteuil de président du CNES (Crédits : Regis Duvignau)
L’Élysée et Bercy n'arrivent pas à se mettre d'accord sur le prochain président du CNES. Emmanuel Macron ne veut pas des candidats de Bruno le Maire, qui a mis son veto sur celui du président.

Quasiment un an jour pour jour après la fin de son mandat, Jean-Yves Le Gall est toujours bien assis dans le fauteuil de président du CNES. Après avoir obtenu un sursis pour pouvoir plus facilement conquérir l'Agence spatiale européenne (ESA) en étant à la tête du CNES, il bénéficie d'un nouveau "rab" en raison d'une guerre de tranchée entre l'Élysée et le ministère de l'Économie sur la nomination de son successeur, expliquent plusieurs sources concordantes. Bercy dément pour sa part toute divergence avec l'Élysée. Le...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/02/2021 à 15:24 :
Et le spatial dans tout ce bazar?
Réponse de le 12/02/2021 à 9:17 :
"Et le spatial dans tout ce bazar?" Tout le monde s'en fout, les petites mains sont là pour gérer. A ce niveau on fait de la politique...on recase les copains....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :