Guyane : le premier satellite 100% électrique bloqué par la grève générale

Le directeur du Cnes alerte sur les coûts potentiellement astronomiques de la crise sociale qui s'aggrave en Guyane alors que va débuter la grève générale, votée samedi en Guyane à la quasi unanimité par 37 syndicats.

2 mn

Ce satellite tout électrique (sans propulsion chimique), Eutelsat 172 B, n'était pas programmé pour le tir ajourné d'Ariane 5, le 21 mars, mais pour un autre tir programmé le 25 avril, a fait savoir le directeur général délégué du Centre national d'études spatiales (CNES). (Photo: Eutelsat 172B dans son container entre dans la cale de l'avion cargo Antonov sur l'aéroport de Toulouse le 20 mars avant de s'envoler vers Kourou)
Ce satellite tout électrique (sans propulsion chimique), Eutelsat 172 B, n'était pas programmé pour le tir ajourné d'Ariane 5, le 21 mars, mais pour un autre tir programmé le 25 avril, a fait savoir le directeur général délégué du Centre national d'études spatiales (CNES). (Photo: Eutelsat 172B dans son container entre dans la cale de l'avion cargo Antonov sur l'aéroport de Toulouse le 20 mars avant de s'envoler vers Kourou) (Crédits : Airbus Defence and Space)

Dimanche, le Cnes a indiqué que le premier satellite tout électrique européen était bloqué depuis plusieurs jours à l'aéroport de Cayenne, en Guyane, en raison de la crise sociale qui paralyse le territoire depuis mercredi dernier 22 mars, et qui va s'amplifier encore ce lundi avec le début de la grève générale votée samedi à la quasi unanimité par 37 syndicats.

Ce satellite tout électrique (sans propulsion chimique), Eutelsat 172 B, n'était pas programmé pour le tir ajourné d'Ariane 5, le 21 mars, mais pour un autre tir programmé le 25 avril, a fait savoir le directeur général délégué du Centre national d'études spatiales (CNES), Joël Barre, au cours d'un point presse.

Dans quelles conditions ce satellite, qui n'a pu être acheminé à bon port, est-il entreposé ? Pour l'instant, rapporte le Cnes, il est stocké dans un container à l'intérieur d'un avion cargo Antonov, lequel est bloqué sur le tarmac de l'aéroport Félix Eboué, à Matoury, situé à une petite quinzaine de kilomètres au sud-ouest de Cayenne.

"Laisser ce satellite dans un container dans son Antonov n'est pas l'idéal. Mais il y a la climatisation dans l'Antonov et il n'y a aucun risque de dégradation du satellite", a assuré Joël Barre avant d'indiquer que "le satellite [était] sécurisé".

"500.000 euros par jour"

Le directeur général délégué du Cnes n'a toutefois pas caché que cette crise sociale "coûtait cher".

"Trois campagnes de lancement sont en cours. Nous sommes en train d'engager plusieurs centaines de milliers d'euros par jour, 500.000 euros par jour", a -t-il précisé.

Une crise majeure a démarré jeudi en Guyane, pour "un rattrapage structurel" dans tous les secteurs et un "plan de développement économique".

(Avec AFP)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 28/03/2017 à 9:37
Signaler
a la veille des elections faire greve est utopique deja qu'en metropole avec 5 syndicats on ne peut s'entendre, alors la avec un gouvernement demissionnaire et 37 !!! syndicats nous ne sommes pas pres de trouver un accord la fusee n'est pas pres d...

à écrit le 28/03/2017 à 7:38
Signaler
Au fait, les agents EDF qui ont lancé le mouvement de grève en Guyane : de quelle discrimination ou abandon se plaignent-ils en Guyane ? Quelle est leur situation exacte ?

à écrit le 27/03/2017 à 17:59
Signaler
La concurrence ne peut-être que ravie de ces événements "spontanés" ;certains sont passés maîtres dans l'activation de ce type de mouvements lorsque leurs intérêts sont en jeu.

à écrit le 27/03/2017 à 14:27
Signaler
La privatisation des bénéfices d'Ariane est en opposition avec la mutualisation des subventions pour faire vivre ce territoire, la Guyane situé sur l'équateur avec un climat très calme est le lieu choisit propice au lanceur Ariane. Par contre un gou...

le 27/03/2017 à 21:48
Signaler
Ben s'il n'y avait que les Guyannais, 50/60000 habitants, même tous au rsa, ça ne serait pas un souci, mais rien n'est fait sérieusement pour expulser tous ces envahisseurs, et si le continent est pauvre, les Guyannais n'en sont pas responsables. Al...

à écrit le 27/03/2017 à 11:24
Signaler
Franchement, un satellite dont le lancement est retardé de 1 , 2 mois , quelle importance! Que diable , prenez un peu de recul, Mrs les journalistes! Il va rester 20 ans en l'air....

à écrit le 27/03/2017 à 9:54
Signaler
Et les médias vont scander au scandale contre les grèves qui paralysent tout et-c... alors que l'on peut voir aussi le problème sous l'angle des politiciens qui peuvent se mettre à agir enfin au lieu de sans arrêt se cacher derrière les intérêts des ...

à écrit le 27/03/2017 à 9:47
Signaler
Et les coûts induits ( maladie - divorce - suicide) par 3 millions de chômeurs en France , on en fait quoi?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.