Le chef de la FAA est satisfait du Boeing 737 MAX qu'il a lui-même piloté

 |  | 365 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : Karen Ducey)
Lui-même pilote, Steve Dickson, le directeur de la direction de l'aviation civile américaine (FAA), s'est déclaré satisfait du B737 MAX qu'il a piloté ce mercredi à l'occasion d'un vol d'essai de deux heures. Une étape importante dans le processus de re-certification de l'appareil cloué au sol depuis mars 2019 pour des raisons de sécurité. L'avion pourrait reprendre du service d'ici à la fin de l'année.

Cloué au sol depuis mars 2019 pour des raisons de sécurité à la suite de deux accidents mortels qui ont fait 346 victimes, le Boeing 737 MAX a franchi ce vendredi une étape importante pour sa remise en service. Effectué en personne par le directeur de la direction de l'aviation civile américaine (FAA), Steve Dickson, le vol d'essai de 2 heures dans le ciel de Seattle s'est très bien déroulé. Ce dernier s'est en effet déclaré satisfait de la performance de l'appareil qu'il a piloté après avoir suivi la nouvelle formation pour les pilotes recommandée par un panel de représentants de diverses agences de régulation de l'aviation, d'abord en ligne puis dans un simulateur.

"Peu après être arrivé à la tête de la FAA (en août 2019, après les deux accidents de Lion Air et d'Ethiopian Airlines, NDLR), j'ai promis que j'essaierai moi-même le 737 MAX et que je n'accorderai pas mon feu vert tant que je ne serai pas à l'aise à l'idée d'y faire voler ma famille. Il était important d'expérimenter par moi-même la formation et la prise de l'appareil pour bien comprendre. J'ai apprécié ce que j'ai vu ce matin. Cela a été une semaine productive et constructive (...)", a déclaré Steve Dickson après son vol.

Mais, a-t-il aussitôt ajouté, "nous ne sommes pas encore arrivé à la fin du processus" de re-certification de l'appareil. Pour reprendre du service, les modifications apportées à l'appareil doivent être certifiées, notamment celles concernant le logiciel anti-décrochage MCAS, pointé du doigt dans les deux accidents.

Remise en service d'ici à la fin de l'année

Quand le B737 MAX aura reçu le feu vert pour reprendre ses vols, les compagnies devront ensuite procéder aux modifications demandées sur les appareils qu'elles utilisent et dispenser les formations requises. Steve Dickson n'a pas souhaité s'avancer sur le calendrier, mais la semaine dernière, Patrick Ky, le directeur de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), a déclaré qu'il pourrait donner son feu vert technique "courant novembre", ce qui pourrait conduire à un retour en service du 737 MAX "d'ici la fin de l'année".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/10/2020 à 21:01 :
Ils pourraient bien certifier un fer et repasser que ça ne changerait rien pour moi... Je ne prends et ne prendrai plus jamais l'avion et encore moins un 737 Max.
a écrit le 01/10/2020 à 8:56 :
" l'idée d'y faire voler ma famille"

Et donc il était accompagné de sa famille ?

Ah ces américains, tous des acteurs en puissance.
a écrit le 01/10/2020 à 7:43 :
Ça faisait longtemps qu'on avait pas vu une séquence économique aussi drôle 😁😁

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :