Les actionnaires historiques de Nexeya créent Hemeria (nanosatellites)

 |   |  346  mots
La nouvelle PME Hemeria recueille les activités nanosatellites de Nexeya
La nouvelle PME Hemeria recueille les activités nanosatellites de Nexeya (Crédits : Nexeya)
Les actionnaires historiques de la PME toulousaine ont créé une nouvelle entreprise baptisée Hemeria, pour recueillir les activités spatiales et de souveraineté de Nexeya. Deux activités qui ont été jugées stratégiques par le ministère des Armées et n'ont pas été vendues au groupe allemand Hensoldt.

La France a su préserver l'essentiel dans le cadre de la vente de Nexeya... Comme le ministère des armées s'est opposé à la vente des activités spatiales et de souveraineté de Nexeya, les actionnaires historiques de la PME toulousaine ont créé une nouvelle entreprise baptisée Hemeria, pour recueillir ces deux activités, comme La Tribune l'avait annoncée. Vingt ans après sa création, Nexeya s'est complètement repositionnée avec deux décisions stratégiques de son actionnariat : la vente de Nexeya au groupe allemand Hensoldt et la création  d'une nouvelle société baptisée Hemeria. Ces opérations, qui sont soumises à diverses autorisations, devraient aboutir au début du troisième trimestre 2019.

Un chiffre d'affaires de 36 millions d'euros

Détenue à 100% par la holding de contrôle de Nexeya, Hemeria regroupera l'ensemble des activités spatiales du groupe (équipements de satellites et nano satellites) ainsi que certaines activités de défense souveraine. Ces activités représentent actuellement un chiffre d'affaires de l'ordre de 36 millions d'euros et un effectif d'environ 200 personnes. "Une croissance rapide de ces chiffres est attendue pour les trois ans à venir, a expliqué lundi le communiqué de Nexeya. Cette croissance va être en particulier tirée par les multiples projets de mise en orbite de nano ou micro satellites".

L'offre de Hemeria (nano satellites et sous-ensembles de plus gros satellites) lui permettra de tirer pleinement profit des opportunités que génère le New Space. "Nous sommes très heureux de la dynamique de notre recentrage stratégique, ont expliqué  Philippe Gautier, Jean-Yves Rivière, et Jérôme Giraud respectivement PDG, président du Comité de Surveillance et directeur général de Nexeya, cités dans le communiqué. Il va permettre d'une part d'accélérer le développement de la filière française de nano satellites que nous construisons avec l'implication de l'ensemble de nos partenaires, et, d'autre part, d'adosser nos autres activités à un groupe européen en plein développement, dont nous partageons les valeurs et les objectifs".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :