L'activité de Richemont portée par l'Asie

 |   |  372  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le deuxième groupe de luxe mondial a dégagé un chiffre d'affaires en hausse de 23% au troisième trimestre. Ce dernier s'affiche supérieur aux attentes du marché grâce notamment à une croissance de 42% en Asie.

La compagnie Richemont a dévoilé ce lundi un chiffre d'affaires supérieur aux attentes des analystes. Il a été porté par une forte croissance en Asie et par l'impact positif de l'acquisition de Net-A-Porter.

Les ventes du numéro deux mondial du luxe se sont élevées à 2,107 milliards d'euros au troisième trimestre de son exercice. Ce chiffre d'affaires a progressé de 23% à taux de changes constants et de 33% à taux de change réels. En excluant l'impact du site marchand Net-A-Porter, la hausse du chiffre d'affaires a atteint 19% à taux de change constants.

De leur côté, les analystes tablaient en moyenne sur un chiffre d'affaires deseulement  1,98 milliard. Toutes les divisions ont enregistré une croissance à deux chiffres des ventes, précise le groupe dans un communiqué.

Dans la région Asie Pacifique, le propriétaire de Cartier et de Van Cleef & Arpels a enregistré une croissance des ventes de 42% à taux de change constants, à 772 millions d'euros. Cette performance reflète à nouveau l'expansion du groupe dans cette région en forte croissance.

L'industrie horlogère suisse a pour sa part connu une forte croissance sur les marchés asiatiques en 2010. Cette dernière a largement contribué à la hausse à deux chiffres des exportations dans ce secteur.

Les ventes ont également rebondi en Europe et dans la région Amériques, en partie stimulées par Net-A-Porter, le portail de vente en ligne de produits de luxe acquis en juin dernier.

Richemont a toutefois souligné que la hausse du franc suisse pourrait affecter sa marge brute. Le groupe a expliqué qu'une partie de ses coûts de production était libellée dans la monnaie helvétique.

En termes de perspectives, la société a décrit le quatrième trimestre comme un "défi" compte tenu de comparables élevés.

Sur neuf mois, le chiffre d'affaires totalise 5,366 milliards d'euros, augmentant de 25% à taux constants et de 35% à taux réels.

"Les chiffre du troisième trimestre étaient supérieurs aux attentes, la région Asie-Pacifique en particulier étant une surprise positive dans la mesure où la croissance de 42% reflète une accélération même par rapport au premier semestre et cela malgré une base de comparaison élévée", a commenté René Weber, analyste chez Vontobel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :