Avec Parmalat, Lactalis devient numéro un mondial du lait

Le français Lactalis a annoncé ce vendredi qu'il détenait 83,3% du capital de l'italien Parmalat à l'issue de son offre publique d'achat (OPA), opération qui lui permet de devenir le numéro un mondial des produits laitiers.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Lactalis est désormais largement majoritaire dans l'italien Parmalat. Le groupe laitier français, qui détenait 29% de son concurrent italien, avait lancé une OPA de 3,4 milliards d'euros pour le reste du groupe en mai. Il en détient désormais 83,3% du capital à l'issue de l'OPA. 

"Avec un chiffre d'affaires s'approchant de 15 milliards d'euros, le nouveau groupe Lactalis devient le leader mondial des produits laitiers et fromagers", a indiqué le groupe dans un communiqué.

Basé à Parme, l'italien est notamment spécialisé dans le lait UHT. Lactalis, qui proposait 2,6 euros par action Parmalat, souhaitait obtenir au moins 55% de sa cible.

La semaine dernière, Lactalis avait franchi un premier obstacle en s'assurant le contrôle du conseil d'administration. Il avait obtenu neuf des onze sièges lors de l'assemblée générale de Parmalat. Les actionnaires ont choisi Franco Tato, ancien administrateur délégué du pétrolier Eni, comme président.

Lactalis a obtenu le soutien des syndicats pour son offre : il a promis de maintenir l'emploi et de conserver le siège social de Parmalat en Italie.

Les groupes français sont très présents en Italie. LVMH a acquis le joaillier Bulgari en mars et EDF cherche à prendre le contrôle du numéro deux de l'électricité, Edison.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 10/07/2011 à 16:44
Signaler
Extrêmement dangereux ce type de regroupement qui mène au monopole sans que personne n'aie rien à redire; il faut savoir que Lactalis (alias Besnier) est un ogre aux dents longues qui n'a pas que des amis parmi ses producteurs et également parmi les ...

le 11/07/2011 à 10:21
Signaler
Peut-être, mais si la France comptait beaucoup d'Emmanuel BESNIER, elle connaîtrait sûrement moins de difficultés que celles auxquelles elle est confrontée à l'heure actuelle.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.