Vendanges 2015 : la récolte prévue en légère baisse à cause de la sécheresse

 |   |  535  mots
La production devrait diminuer dans toutes les régions viticoles de l'Hexagone, sauf en Languedoc-Roussillon.
La production devrait diminuer dans toutes les régions viticoles de l'Hexagone, sauf en Languedoc-Roussillon. (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)
Le ministère de l'Agriculture s'attend à une production de 46,5 millions d'hectolitres, similaire aux chiffres de 2014. Les pertes liées aux fortes chaleurs de juillet devraient être atténuées par la baisse de température et les pluies du mois d'août.

La récolte 2015 de raisin français devrait être en baisse de 1% par rapport à l'an dernier en raison de la sécheresse, à 46,5 millions d'hectolitres, un niveau qui reste supérieur à la moyenne quinquennale, selon les services statistiques du ministère de l'Agriculture.

Ce chiffre reste très proche du volume produit l'an dernier, où la France a retrouvé son titre de premier producteur de vin de la planète, devant l'Italie et l'Espagne. Selon l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), l'Hexagone a produit 46,2 millions d'hectolitres, soit une hausse en volume de 10 % par rapport à 2013.

Cette année, la production devrait être "en baisse sensible" dans l'Est, notamment en Bourgogne et dans le Beaujolais, ainsi qu'en Charente, mais rester "stable ou en hausse" dans les autres régions viticoles, prévoit le service Agreste dans ses estimations publiées lundi 24 août.

La baisse de température du mois d'août compensent les chaleurs de juillet

"Les récentes précipitations pourraient toutefois conduire à réviser à la hausse le potentiel de production dans les semaines à venir", précise Agreste, soulignant que les prévisions établies sur la base de données recueillies à la mi-août peuvent encore varier en fonction d'éventuels événements climatiques.

"A l'approche des vendanges, l'état sanitaire dans la plupart des vignobles est préservé", souligne le ministère.

Même si "la vigne a assez bien traversé la période de canicule" du début de l'été, "la végétation commençait à montrer dans certaines régions, à la mi-juillet, des signes de stress hydrique, notamment dans l'Est", explique le bulletin.

En outre, les températures élevées ont ralenti la véraison (maturation des baies de raisin). Les températures un peu plus basses du mois d'août et les pluies ont permis la reprise de ce phénomène.

La production devrait baisser dans toutes les régions viticoles sauf en Languedoc-Roussillon

En Bourgogne et dans le Beaujolais, malgré les précipitations d'août, "les grains (de raisin) sont petits, notamment pour les vins rouges" et la production est prévue en baisse de 11% par rapport à l'an dernier (-25% pour le seul Beaujolais). En août 2015,  l'organisme Wine Searcher a dévoilé un classement des vins les plus chers du monde, dans lequel les bourgognes occupent les trois premières places.

Dans les Charentes, la baisse serait de 6% et en Alsace de 2%.

Dans le Bordelais, où "la vigne est en avance d'une semaine environ comparée à l'année précédente", Agreste prévoit un léger recul de 1%. Une légère baisse pour ce vin qui a reçu l'indication géographique "Bordeaux" de Pékin, le 30 juillet dernier. Cette décision, en discussion depuis 2011, vise à offrir une protection pour les bouteilles françaises victimes de contrefaçon.

"Après une année 2014 marquée par un retour à un calendrier plus conforme à la normale, l'année 2015 présente dans la plupart des régions viticoles une avance du cycle phénologique. La canicule du début de l'été explique cette précocité", souligne le ministère.

Le Languedoc-Roussillon fait exception, cette année, la récolte serait en hausse de 6%.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/08/2015 à 18:01 :
Non, y a des magouilles dans le fief de Juppé !!! Ce serait bien une première :-) cela dit, une bonne proportion des vins de "Bordeaux" n'existe pas sur Internet, ce qui me fait dire que c'est certainement de la magouille orchestrée :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :