Record historique des exportations de vins produits par l'Argentine

Des exportations de vins millésimées pour l’Argentine. Les exportations argentines de vin en bouteilles ont atteint en 2021 un record historique en valeur à 817 millions de dollars.

2 mn

Les principaux pays acheteurs de vin argentin en bouteilles sont les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Brésil, le Canada et les Pays-bas
Les principaux pays acheteurs de vin argentin en bouteilles sont les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Brésil, le Canada et les Pays-bas (Crédits : DR)

C'est un record qui risque de faire grincer des dents en France. Les exportations argentines de vin en bouteilles ont atteint l'an dernier un record historique en valeur à 817 millions de dollars, a indiqué samedi le ministère argentin des Affaires étrangères. Le record antérieur datait de 2012 avec 786 millions de dollars d'exportations. L'excédent commercial argentin a atteint l'an dernier quelque 15 milliards de dollars, soit l'un de ses meilleurs chiffres depuis dix ans.

Les principaux pays acheteurs de vin argentin en bouteilles sont les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Brésil, le Canada et les Pays-bas, selon un communiqué du ministère. Les ventes ont également augmenté l'an dernier par rapport à l'année précédente au Mexique, Chine, France, Suisse et Paraguay. L'Argentine produit essentiellement du Malbec, du Cabernet Sauvignon et du Chardonnay.

Macron, premier défenseur du vin français

Début janvier, Emmanuel Macron a loué "l'extraordinaire richesse" du secteur du vin en France, "un monde d'excellence qui irrigue nos territoires", en recevant jeudi le titre de "personnalité de l'année 2022" décerné par la Revue du vin de France (RVF). Elle lui a été décernée parce que le président "défend le vin systématiquement", alors que ses prédécesseurs étaient soit "indifférents" soit "adversaires" de cette boisson, a expliqué Denis Saverot, directeur de la rédaction de la RVF. Emmanuel Macron s'était fait bien voir par le monde viticole en assurant en 2018 que, durant son mandat, "il n'y aurait pas d'amendement pour durcir la loi Evin" qui encadre la publicité pour les boissons alcoolisées depuis 1991, au grand dam des associations qui luttent contre l'alcoolisme.

Dans son discours, le président a salué un secteur qui "porte l'image, l'excellence de la France", dont il représente "une part conséquence" de l'économie avec ses 85.000 exploitations et les quelque 13 milliards d'euros d'excédent commercial (avant la crise du Covid) "Le vin est la démonstration du fait que pour être français, on n'a pas à être fermé" car "vous êtes des enracinés qui ont soif d'embrasser le monde", a-t-il ajouté.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 23/01/2022 à 12:28
Signaler
A prix egal, un vin Argentin est tres superieur a un Bordeaux. Ne vous etonnez pas, apres moultes affaires tout le monde, sait que Bordeaux trafique au possible. Resultat, d'autres gagnent des parts de marche.

à écrit le 23/01/2022 à 9:39
Signaler
Quoi que l'on fasse il y aura toujours dans le monde quelqu'un qui fera mieux en terme de production c'est pour cela qu'il faut viser la qualité et l'augmentation des marges vertueuses à savoir pour l'investissement et les salaires et virer le parasi...

à écrit le 23/01/2022 à 9:20
Signaler
Il est possible de faire du bon vin de partout, mais pas des vins d'exception. Le terroir est essentiel, le vigneron aussi. Un bon cépage ne suffit pas à faire un bon vin.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.