Le patron de General Motors Europe devrait s'en aller

Carl-Peter Forster, ardent défenseur de la vente d'Opel, devrait quitter ses fonctions dans les prochains jours pour cause d'incompatibilité de point de vue avec la direction.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Pour lui, le revirement de General Motors sur la vente d'Opel au canadien Magna et à la banque russe Sberbank, ne passe pas. Carl-Peter Forster, dirigeant de General Motors Europe, devrait donc quitter son poste dans les prochains jours, d'après une information émanant de plusieurs sources.

Carl-Peter Forster était encore persuadé quelques heures avant l'annonce surprise par GM que la vente se ferait. Ses critiques ouvertes dans la presse allemande suite au volte-face de son entreprise sont sanctionnées. "Un tel virage est difficile à comprendre. J'aurais souhaité qu'on arrive à un autre résultat", aurait-il déclaré.

La direction juge improbable de lui confier la direction de la restructuration d'Opel qui devrait se traduire par la suppression de près de 10.000 emplois. Cette lourde tâche sera donc confiée à son successeur Nick Reilly, responsable des activités Asie de General Motors et de Chevrolet.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 08/11/2009 à 12:56
Signaler
J'essaye de lire l'info et la pub AXA refuse de ce fermer, je trouve cela chiant

à écrit le 08/11/2009 à 8:11
Signaler
C'est une honte pour general motors ,le gouvernement allemand devrais sanctionner plus severement ....

à écrit le 07/11/2009 à 10:02
Signaler
A l'heure où GM vient de se moquer royalement et publiquement de l'Etat allamand,nous envisagerions froidement de cèder AREVA TD à General Electric?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.