Le salon auto de Genève ouvre au public : toutes ses nouveautés

En vedette, des nouveaux tout-chemin Dacia Duster, Renault Wind, Nissan Micra, 4x4 Volkswagen Touareg 2 et Porsche Cayenne 2. Leur point commun : ils sont produits dans des pays à bas coûts. Audi, du groupe Volkswagen, mise lui sur sa petite A1. Retrouvez aussi toutes les déclarations faites au salon, notamment des patrons de PSA Peugeot Citroën et BMW.

3 mn

Plus que jamais, le Salon de l'automobile de Genève apparaît comme un symbole de la mondialisation. Ouverte d'abord aux professionnels et à partir de ce jeudi au public, l'exposition helvétique voit nombre de nouveaux modèles flamboyants destinés en grande partie au marché ouest-européen... mais fabriqués dans des pays à bas coûts. De quoi alimenter le grand débat sur les délocalisations, au moment où la production des constructeurs français dans l'Hexagone redescend au niveau des années 1960 !

Le clou chez Renault est ainsi le nouveau 4x4 Dacia Duster, un véhicule tout-chemin ultracompétitif (à partir de 14.000 euros, environ) fabriqué à Pitesti, en Roumanie, qui devrait trouver un gros débouché commercial en France. Le petit cabriolet Renault Wind sera assemblé pour sa part en Slovénie. Ce n'est pas pour rien que l'ex-Régie a produit 1,61 million de voitures hors de France l'an dernier (+ 5,5 %), et moins de 430.000 dans l'Hexagone (? 19 %), son plus bas niveau depuis des décennies !

Nissan dévoile sa petite Nissan Micra « made in India » (voir ci-contre). Fiat dote sa Mini 500, assemblée en Pologne, d'un moteur révolutionnaire bicylindre particulièrement sobre. Chez Citroën trônera un minispace C3 Picasso eHDi, monté en Slovaquie, avec le système « stop and start » (arrêt et redémarrage automatique du moteur au feu rouge) que la marque généralisera dès le second semestre. À l'autre bout du spectre, Volkswagen présente son gros 4x4 Touareg 2, construit aussi en Slovaquie, dont le modèle de pointe sera une version hybride de 380 chevaux. Même chose pour son frère jumeau Porsche Cayenne 2. Toujours chez Volkswagen, le grand monospace Sharan 2 viendra du Portugal. BMW fabrique certes en Allemagne la nouvelle berline 5. Mais il annonce la livraison, à partir de la mi-avril, de ses premiers modèles hybrides, surtout l'énorme X6 de 485 chevaux fabriqué dans le sud des États-Unis, aux coûts réputés bien moins élevés qu'outre-Rhin. Clin d'oeil à la mondialisation en marche, Peugeot met d'ailleurs en exergue la nouvelle 408 « made in China », même si celle-ci n'est pas destinée à l'Europe de l'Ouest.

Évidemment, cette « globalisation » ne concerne pas tous les modèles. Et bien des nouveautés seront quand même fabriquées dans les pays « chers » d'Europe occidentale : petite Audi A1 ; mini-4x4 Countryman ; Alfa Romeo Giulietta compacte ; Citroën DS4, un modèle raffiné, dont un concept révèle les grandes lignes ; future familiale Peugeot 508. La mondialisation du salon suisse est logique : les marchés porteurs se situent désormais hors d'Europe occidentale. Si les ventes pourraient croître de 4 % en 2010 dans le monde, selon VDA, l'association des constructeurs allemands, elles devraient baisser de 10 % en Europe, affirme Renault. En revanche, le marché chinois grimpera de 10 % et l'Inde connaîtra une croissance à deux chiffres, selon Pricewater house Coopers. Une progression sensible est escomptée en Amérique du Sud ou en Russie. Quoi de plus logique que les constructeurs occidentaux s'y installent ?

Mais la délocalisation correspond aussi à la volonté des constructeurs de lutter sur leurs marchés ouest-européens, en réduisant les coûts et donc en principe les prix de vente... Ce que réclament in fine les clients dans toutes les enquêtes. Même s'ils s'affirment contre lesdites délocalisations. Spécialisées dans les véhicules petits ou compacts, les industries automobiles en France et en Italie sont plus vulnérables que leurs rivales allemandes.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.