Honda illustre le redressement de l'industrie automobile

 |   |  284  mots
Après PSA, Renault, Volkswagen, Nissan ou Hyundai, le japonais Honda voit lui aussi ses résultats fortement progresser.

De PSA Peugeot- Citroën à Renault, de Volkswagen à Nissan en passant par Hyundai, l'industrie automobile ne cesse de présenter de forts signes de redressement.

Il en va de même pour le japonais Honda Motor. Il a annoncé ce vendredi avoir enregistré un bénéfice d'exploitation trimestriel multiplié par neuf à la faveur de fortes ventes aux Etats-Unis, en Chine et dans les autres pays d'Asie, tout en relevant ses prévisions de résultats malgré le raffermissement du yen.

Pour son premier trimestre fiscal de l'exercice 2010-2011, le constructeur automobile japonais a dégagé un bénéfice d'exploitation de 234,4 milliards de yens (2,07 milliards d'euros), contre 25,2 milliards de yens affichés l'an dernier pour la même période et 138,3 milliards attendus par les analystes interrogés par Reuters.

Son résultat net est passé de 7,6 milliards de yens il y a un an à 272,5 milliards de yens pour la période avril-juin 2010.

Pour l'ensemble de son exercice 2010-2011, Honda espère désormais réaliser un bénéfice d'exploitation de 450 milliards de yens, alors qu'il anticipait auparavant un profit de 400 milliards de yens. Ce nouvel objectif reste cependant inférieur aux 484 milliards de yens prévus par le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le deuxième constructeur automobile japonais a également relevé sa perspective de bénéfice net annuel à 455 milliards de yens, contre une précédente prévision de 340 milliards de yens.

Vendredi, l'action Honda a cédé 0,29%, à 2.709 yens, avant la publication des résultats du groupe. Depuis le début de l'année le titre a perdu 13%, alors que sur la même période l'indice tokyoïte regroupant les valeurs du transport a reculé de 14%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :