L'indien Mahindra bien parti pour prendre le volant de Ssangyong

 |   |  227  mots
Le groupe automobile indien Mahindra & Mahindra entre en négociations exclusives pour la reprise du constructeur sud-coréen.

Les banquiers de Ssangyong ont annoncé ce jeudi avoir choisi l?indien Mahindra & Mahindra pour la reprise du constructeur automobile sud-coréen, spécialiste des 4X4, sous administration judiciaire depuis le début de l'année.

Le mémorandum d?accord devrait être signé d?ici la fin du mois et les négociations débuteront en septembre.

Après le retrait de Renault Nissan en début de semaine, l?entreprise indienne était finalement en concurrence avec son compatriote P.K. Ruia, fabricant de pneumatiques, et le groupe sud-coréen Young An Hat, propriétaire de Daewoo Bus.

Ssangyong a précisé qu?il recevrait un dépôt représentant 5% du montant de l?offre du repreneur indien au cours du mois d?août.

Le montant exact de la transaction n?a pas été dévoilé. Les analystes tablent en moyenne sur une offre de 500 milliards de wons (325 millions d?euros environ) pour la reprise de 50% du capital mais ils ajoutent que l?offre pourrait monter jusqu?à plus de 740 milliards de wons afin d?alléger le poids de la dette du constructeur sud-coréen.

Si la transaction aboutit, Mahindra & Mahindra deviendra le deuxième constructeur automobile indien à pénétrer sur le marché sud-coréen après Tata Motors, qui s?était offert le fabricant de camions Daewoo Commercial Vehicle en 2004.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :