Le marché auto japonais chute sévèrement

 |   |  312  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les immatriculations de voitures neuves ont fléchi de 33,5% en novembre dans l'archipel. Fin des aides gouvernementales oblige...

C'est pire qu'en France. Guère florissant depuis des années, le marché automobile japonais a plongé en novembre. Les immatriculations de voitures particulières (hors mini-voitures) ont fléchi de 33,5% à 178.403 exemplaires, après un recul de 26,6% en octobre. Il s'agit du troisième mois de baisse d'affilée. Les ventes de mini-véhicules, petits modèles de faible cylindrée (moins de 660 centimètres cubes) fiscalement favorisés au Japon et représentant un tiers du marché total, se sont effritées pour leur part de 15,9%.

Ce plongeon s'explique par l'arrêt, le 7 septembre dernier, des aides gouvernementales à l'achat de véhicules sobres et peu polluants. Comme sur la plupart des marchés matures, les ventes de voitures neuves sont désormais étroitement fonction des primes.

Dans ce contexte, Toyota subit logiquement le contrecoup d'une désaffection des consommateurs pour les modèles hybrides, comme la Prius, jusque là favorisés par les primes d'Etat. Les immatriculations au Japon du premier constructeur mondial ont baissé de 35% en novembre (hors mini-véhicules) à 98.812 unités.

Même chute pour Honda, autre spécialiste des hybrides. Cette firme recule de 37,6% à 32.294. Nissan, le partenaire de Renault, s'en sort mieux, avec un fléchissement de 21,3%. Avec 31.486 immatriculations, il talonne désormais son éternel rival Honda. Les autres marques ont aussi dégringolé : Mazda (-40%), Mitsubishi (-34,7%), Subaru (-25,2%). Grand fabricant de petits modèles, Suzuki limite la casse (-11,7%). En revanche, les modèles importés sont en hausse sensible (+43%), mais les volumes restent traditionnellement ultra-limités (19.052 véhicules en novembre).

Les déboires sur son marché intérieur n'empêchent pas Toyota d'annoncer ce mercredi des ventes mondiales en hausse. Le groupe progresse de 10% sur les dix premiers mois de 2010 avec ses marques Toyota, Lexus, Daihatsu et Hino (poids-lourds) à 6.996.828 véhicules. Le consortium table sur un chiffre de 8.280.000 (+6%) sur l'ensemble de l'année en cours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :