Le marché automobile européen a chuté de 5,5% en 2010

 |   |  272  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Renault et BMW ont progressé l'an dernier. Volkswagen et PSA ont limité la casse. Ford, GM, FIat et Toyota ont carrément plongé.

Le marché auto européen a plongé l'an dernier. Les  immatriculations de voitures particulières neuves ont baissé de 5,5% à 13,36 millions d'unités en 2010 dans l'Union européenne, sur fond de disparition ou de diminution des primes à la casse, selon l'Association des constructeurs automobiles européens (Acea). L'Allemagne a particulièrement chuté (-23,4%), bien plus que l'Italie (-9,2%) ou la France (-2,2%). En revanche, parmi les grands pays, l'Espagne s'est légèrement reprise (+3,1%), tout comme le Royaume-Uni (+1,8%). 

Sur le seul mois de décembre , les ventes européennes ont enregistré un recul pour le neuvième mois d'affilée, de 3,2%. Le déclin est cependant moins prononcé que sur les mois précédents: il avait atteint 7,1% en novembre et 16,6% en octobre.

Parmi les constructeurs, le numéro un européen, l'allemand Volkswagen (avec Audi, Seat, Skoda), a vendu 2,83 millions de véhicules, soit une baisse de 4,9%.
Le français PSA Peugeot Citroën, numéro deux, accuse une baisse de 2,8% à 1,81 million d'unités, contre une hausse  de 4,4% pour l'autre français, Renault, à 1,39 million. L'ex-Régie se caractérise par une hausse pour la marque au losange proprement dite (+3,3%) mais surtout pour sa filiale à bas coûts Dacia (+9,1%).

Ford fait grise mine (-13,9% à 1,08 millions d'unités), tout comme l'autre américain, GM (Opel, Vauxhall, Chevrolet), dont les ventes ont reculé de 7,6% à 1,17 million. Quant à Fiat, il s'effondre de 17,4% à 1,02 millions.

Du côté des marques allemandes de haut de gamme, BMW a progressé (+5,7% à 724.700 unités), tandis que son compatriote Daimler (Mercredes, Smart) a connu une baisse de 2,2% à 651.515 unités. Enfin, le japonais Toyota est un des grands perdants. Il a fléchi de 17,4% à 567.316 voitures.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :